Non classé

Thomas Robinson, stop ou encore?

Thomas Robinson, 5éme choix de la draft 2012, cherche encore sa place dans la Grande Ligue.

Tellement prometteur à sa sortie de Kansas, T-Rob n’a jamais réussi à exprimer entièrement son potentiel en NBA, et le voilà en passe de devenir un journeyman, à seulement 24 ans…

Alors, talent surcôté? Environnements non propices à son développement? La question reste ouverte, et pour le moment sans réponse.

Transféré aux Sixers en février, par l’intermédiaire des waivers, l’ancien joueur des Blazers aurait pu arriver en Pennsylvanie  dans un état proche de la déprime, tant son arrivée aux Nets de Brooklyn semblait entérinée, et tant le joueur paraissait comblé à l’idée de rejoindre la bande à Lionel Hollins.

Sam Hinkie en a decidé autrement.

Mais depuis son arrivée du côté du Wells Fargo Center, Robinson a repris du poil de la bête et affiche son meilleur niveau depuis longtemps. Avec des moyennes de 8.8 points et 7.7 rebonds en seulement 18 minutes, il est vite devenu un des chouchous du public et des broadcasters locaux.

Sa motivation sans faille, son sens du rebond offensif et donc sa facilité à produire des points sur seconde chance ont rapidement conquis.

Mais, à contrario, un QI basket limité, une tendance à des coast to coast approximatifs, risqués et hors systèmes, pourraient lui couter cher, lui qui est maintenant free agent, et dont rien ne dit qu’il sera toujours un sixer à la rentrée prochaine.

Une nouvelle fois, à Hinkie de trancher. Répétant à qui veut l’entendre qu’il est à la recherche de stars, Robinson n’est clairement pas de cette trempe. Mais il pourrait sans nul doute constituer une bonne rotation intérieure, s’il se canalise un peu.

Le joueur a sa petite idée sur la question, et pour lui, son avenir est aux sixers:

“Je n’avais jamais autant joué avant, et jamais aussi régulièrement. C’est la première fois qu’on me donne cette opportunité.  Je suis fatigué de bouger”

 “Dans le vestiaire, nous parlons entre nous, nous savons que nous sommes de mieux en mieux, et nous allons partir en vacances en sachant que nous avons des bases solides pour le futur. Et c’est le plus important.

 

Lassé des déménagements, des nouvelles adaptations tous les six mois, il semble se considérer comme une pièce de cette base pour la saison prochaine.

La balle n’est pas dans son camp, mais T-Rob a au moins deux arguments en sa faveur. Il souhaite rester, ce qui n’est pas négligeable pour une équipe avec un bilan comptable si peu flatteur, et, ses performances individuelles correctes en fin de saison lui permettent sans doute d’espérer une proposition de contrat cet été de la part du front office.

A lui de ne pas être trop gourmand le moment venu…

Mais avec les sixers, nul ne sait ce qui peut arriver lors de l’intersaison, si ce n’est Sam HInkie…alors wait and see

Et vous, souhaitez-vous revoir Robinson avec un jersey des sixers l’année prochaine?

Comments

Les plus populaires

Sixers-France se veut le lieu de rassemblement de la communauté des fans des Philadelphia 76ers. Site de référence sur la franchise, vous y retrouverez toute l'actualité concernant votre équipe favorite.

Fouillez dans les archives

Facebook

Copyright - Sixers-France © 2012-2016

To Top