Non classé

Jason Richardson ouvert à une prolongation à Philadelphie

Dernier vestige du blockbuster trade pour Andrew Bynum et de l’ère Doug Collins, Jason Richardson dont le contrat expire en juin prochain n’a pas tiré un trait sur son aventure en Pennsylvanie. Le vétéran de 34 ans se dit prêt à prolonger à Philadelphie.

« Je n’ai pas de problèmes à revenir ici. J’apprécie chaque gars dans ce vestiaire, croyez-moi ou non…Et j’aime le coach Brett Brown. C’est un de mes coachs préférés de toute l’histoire. Oui, je suis clairement ouvert à la perspective de revenir ici ».

Après deux ans d’absence, J-Rich a, enfin pu faire son retour sur les parquets le 20 février dernier. Depuis, il a disputé 19 matchs avec les Sixers dont 15 en tant que titulaire. En 21,9 minutes de temps de jeu, il a affiché des moyennes de 9,1 points (à 34,8%), 3,5 rebonds et 2 passes.

Toujours sujet à de légères douleurs, il a manqué 10 matchs en cette fin de saison, en plus des back-to-back qu’il n’était pas encore autorisé à disputer. Pour autant, le vétéran a eu l’occasion de démontrer qu’il lui restait du basketball dans les jambes. Ainsi, il a livré 4 matchs de haut niveau : face au Thunder (29 points à 8/19 dont 4/9 derrière l’arc, 6 rebonds, 3 passes, 1 interception, aucune perte de balle), face aux Pistons (14 points à 4/7 dont 3/5 derrière l’arc, 5 rebonds, 2 passes, aucune perte de balle), face aux Wizards (17 points à 6/7 dont 4/5 à trois points, 1 rebond, 1 passe, 1 perte de balle) et face aux Bulls (19 points à 7/13 dont 4/8 derrière l’arc, 4 rebonds, 2 passes, 1 interception, 1 perte de balle). De quoi, lui faire espérer pourvoir évoluer encore quelques années dans la Ligue.

« Pour moi, cette saison m’a redonné de l’espoir et la détermination pour poursuivre ma carrière. Revenir sur le parquet m’a donné énormément d’espoirs pour mon futur. Je peux encore joueur quelques années dans cette Ligue.

J’ai eu quelques moments cette année où j’ai été en mesure de montrer ce que je pouvais encore réaliser. D’autres moments n’ont pas été aussi géniaux. J’ai besoin de temps pour développer mon jeu et travailler comme je le fais d’habitude lors de l’été ».

Les Sixers sont-ils prêts à prolonger J-Rich?

Avant qu’il soit autorisé à renouer avec la compétition, les Sixers n’avaient guère manifesté d’intérêt quant à une prolongation de leur vétéran. Les places se font rares dans le roster et la pléiade de choix de draft dont dispose la franchise pour les prochaines cérémonies renchérit la compétition pour chaque spot disponible.

Le GM et le coach devront arbitrer entre le besoin libérer de la place pour évaluer des prospects et les bénéfices qui peuvent être escomptés de la présence de quelques vétérans à même de leur transmettre leur expérience. A cet égard, le leadership dont a fait preuve l’ancien Sun pourrait plaider en sa faveur tant son rôle fut apprécié et mis en exergue par Brett Brown.

En octobre déjà et alors que le joueur n’avait pas disputé la moindre minute sous ses ordres, le coach mobilisait la présence de Jason Richardson dans le roster afin de motiver ses propres joueurs.

« Aujourd’hui, nous avons réalisé une vidéo de Jason Richardson et nous l’avons montrée à nos jeunes joueurs. C’était une vidéo de 4 minutes. Je leur ai seulement dit que j’espérais qu’ils comprennent qui était dans ce vestiaire. Il a remporté à deux reprises le concours de dunk, il a été désigné dans une All-Rookie NBA Team, a terminé une saison comme le plus prolifique scoreur à trois points, sans compter ce qu’il a accompli à l’université. Regardez ce pedigree et vous comprendrez qui s’assied à côté de vous dans le vestiaire.

Je suis fier de Jason Richardson. J’ai des flashbacks de ce qu’il était et de comment il était difficile à défendre en raison de ses qualités athlétiques et de son jump shot. Il est une voix formidable dans ce vestiaire ».

La mue accomplie par le joueur suite à ses innombrables pépins physiques offre également un argument par l’exemple à Brett Brown dans un effectif avant tout composé de jeunes athlètes. La focale posée sur le développement de joueurs aux prédispositions physiques et athlétiques aussi déconcertantes que le manque de raffinement de leur arsenal offensif, valorise la présence d’un J-Rich qui a su, étendre son registre.

« C’est mon défi. Vous souhaitez imaginer que certains de ces jeunes athlètes parviendront à accomplir ce qu’il a accompli en matière de développement. S’ils échouent ce ne sera pas faute de leur en avoir donné les opportunités. Nous analysons chacun de leurs tirs. Nous avons poussé le concept de développement tellement loin. Nous suivons précisément là où ils en sont ».

La prolongation de Jason Richardson faciliterait le défi que s’est lancé Brett Brown mais restreindrait le nombre de prospects qui auront la chance de se voir proposer de telles opportunités.

Comments

Les plus populaires

Sixers-France se veut le lieu de rassemblement de la communauté des fans des Philadelphia 76ers. Site de référence sur la franchise, vous y retrouverez toute l'actualité concernant votre équipe favorite.

Fouillez dans les archives

Facebook

Copyright - Sixers-France © 2012-2016

To Top