FanPosts

Ish Smith….hhmm….MCW…hhhmm…Ish Smith ? 

“Il m’a aidé, il n’a jamais eu de joueur à qui lancer la balle alors on se complète mutuellement”.

En déclarant son affection pour Ish Smith, Nerlens Noel a semé le trouble dans ce qui était présenté comme une relation amicale de longue haleine entre Michael Carter-Williams et le pivot tous deux issus du Boston Amateur Basketball Club.

Dès lors, se pose irrémédiablement une question laconique mais lourde de sens. Est-ce que Ish Smith à d’ores et déjà remplacé MCW sur le terrain ? L’a t-il déjà suppléé dans le cœur de ses coéquipiers ou bien encore dans l’esprit de certains supporters, les détracteurs de MCW par exemple ?

Depuis son arrivée chez les 76ers, Ish Smith nous propose une ligne de statistiques de 12.4 points, 6 assists, 3 rebonds et 1.2 interception alors qu’il a été recruté par Sam Hinkie afin d’évoluer en tant que back-up. Le GM n’a pas fait de mystères sur ses intentions lors de la conférence de presse post trade-deadline, Isaiah Canaan devait assumer le rôle de meneur de jeu titulaire, laissé vacant suite au départ de MCW et à la blessure de Tony Wroten.

C’était sans compter sur Brett Brown et Ish Smith lui-même qui, après des débuts poussifs avec les 76ers, a montré de bien belles choses pour un meneur de 183 cm et notamment une appréciable complicité avec Nerlens Noel.

Lorsque les 76ers ont drafté MCW, après avoir monté un échange pour Nerlens Noel, on glosait déjà autour des futures très bonnes relations entre les deux comparses, laissant augurer une détonante complicité sur le parquet. L’équation était alors simple. Puisque les deux étaient amis, l’entente sur le terrain se devait d’être simplifiée et prolifique.

La saison rookie de Michael Carter-Williams semblait confirmer ces attentes et les espoirs quant au développement du tandem comme l’axe fort d’un processus de reconstruction qui entamait sa seconde année. En dépit de ses 7,4 passes par match lors de l’exercice 2014/2015, MCW n’est pas un pur meneur comme peuvent l’être un CP3, un Rajon Rondo ou son nouveau coach dans le Wisconsin, Jason Kidd.

L’explosion de Nerlens Noel au plus haut niveau au retour du All-Star Break n’est pas étranger au départ de MCW et à sa substitution par un meneur de jeu au profil différent au côté du pivot.

Etudions ainsi, les relations entre Nerlens Noel et ses meneurs au prisme des passes que ces derniers lui adressaient.

En moyenne, MCW réalisait entre 7 et 8 passes en direction de Nerlens Noel.

11.6% des passes de MCW atterrissaient dans les mains de Nerlens. Sur ces passes 7 ou 8 passes, près de deux (1.9) se traduisaient par un shoot à 2 pts de Nerlens qu’il convertissait dans 45.4% des situations.

Autrement dit, moins d’une tentative sur deux de Nerlens Noel à l’issue d’une passe du ROY 2013 finissait dans le panier.

En comparaison, Ish Smith délivre 17.5% de ses passes à Nerlens Noel. Le temps de jeu plus réduit de Smith explique un volume de passes légèrement inférieur à ce que proposait MCW (5,2 passes par match). Sur ces 5,2 passes, 1,3 se sont traduites par une tentative de shoot que Nerlens Noel convertit à 69,7%.

Ish « the dish » Smith parvient à obtenir un meilleur pourcentage de réussite de Noel que MCW tout en lui passant le ballon moins souvent mais peut-on pour autant affirmer que Smith a su développer une meilleure complicité que MCW avec Noel ? Pas sur, en revanche on peut affirmer sans ambages qu’il le trouve dans de meilleures conditions. On le constate concrètement dans les matchs où il utilise beaucoup plus les qualités athlétiques de Noel en imitant la paire de « Lob City » ce qui se traduit mécaniquement par un meilleur pourcentage de réussite et permet aussi d’exploiter Nerlens Noel comme une arme offensive que MCW utilisait qu’avec trop de parcimonie.

Le rôle d’un meneur est de rendre les autres meilleurs entre autre bien entendu mais aussi de diriger le bateau comme un capitaine, un rôle que l’on voyait davantage avec MCW. Ish mène par son talent et sa faculté se créer son propre shoot ainsi que de créer pour les autres. Il perd moins de ballons que MCW et shoote avec un meilleur pourcentage à deux points 73.7% contre 67.4% pour MCW.

Malgré une présentation laudative des mérites de Smith, les victoires ne se font pas ressentir. Depuis son arrivée les 76ers n’ont remporté 6 petites victoires alors qu’ils étaient parvenus à engranger 12 victoires sous l’égide de Michael Carter-Williams.

A sa décharge Smith sort de nulle part, en une demi-saison en plus, contrairement à MCW qui était dans sa seconde année avec les rouge et blanc.

Est-ce que la production de Smith lui permettra de rester dans le roster en début d’année prochaine ? Peut-être bien que oui, peut-être bien que non. En tout cas il fait le maximum pour y être et se donner une chance de jouer en NBA à la rentrée prochaine. Lors du traditionnel entretien de fin de saison, il pourra convoquer les déclarations d’un Nerlens Noel dithyrambique.

J’adore Ish, Honnêtement, il est le premier véritable meneur de jeu avec qui j’ai joué durant toute ma vie.

Comments

Les plus populaires

Sixers-France se veut le lieu de rassemblement de la communauté des fans des Philadelphia 76ers. Site de référence sur la franchise, vous y retrouverez toute l'actualité concernant votre équipe favorite.

Fouillez dans les archives

Facebook

Copyright - Sixers-France © 2012-2016

To Top