FanPosts

Une page blanche

La gestion de la trade deadline de Sam Hinkie vient, à l’instar de sa gestion de la Draft 2013, scinder en trois blocs les fans des 76ers et les observateurs. Les discussions étant particulièrement fécondes et les argumentaires se croisant sur plusieurs commentaires sous l’article « This Starts Now? » où vous vous montrez particulièrement prolixes, c’est tout naturellement que nous vous soumettons une nouvelle opportunité de développer votre vision quant aux mouvements entrepris lors de cette trade deadline et sur leurs répercussions quant à votre appréhension du processus. Ceux qui le souhaitent peuvent nous transmettre leur texte par mail ou via le formulaire de contact du site. Que vous abondiez ou non dans le sens de Sam Hinkie, que vous vous retrouviez ou non dans les propos diffusés dans ces colonnes, sentez-vous libre de formuler votre pensée.

Une page blanche ? par Larocca HD.

C’est la première idée qui a germé dans mon esprit au moment de tirer un premier bilan de la trade deadline.  En essayant de me mettre à la place des joueurs « cadres » de l’équipe comme Noel  et Joël  à minima. Le message véhiculé après cette deadline semble clair.

Personne n’est indispensable et personne n’est irremplaçable. Un ROY peut être remplacé au pied levé par un joueur de fond de banc ou par un joueur de D-League au contrat de 10 jours.

Cela doit être très frustrant et retire beaucoup de la belle « Union sacrée » que l’équipe affichait en Espagne l’été dernier. À ce titre je pense que les 6 contres placés par Nerlens face aux Pistons en premier quart-temps (9 au total record de Grant Battu…) en disaient long sur la frustration du joueur et plus largement de l’équipe.

La question suivante dont la réponse semble à présent évidente,  est l’importance de Brett Brown dans le projet. Ce n’est pas la première fois que ce dernier encense un joueur qui se retrouve par la suite coupé ou tradé.  L’investissement colossal du coaching staff dans le développement des joueurs peut être balayé en un coup de vent au profit de l’acquisition d’un énième choix de draft.

Le transfert de Michael-Carter-Williams porte un coup à l’image de coach Brown et surtout réduit son influence au sein du groupe puisqu’au final peu importe ce que le coach peut dire de positif sur vous, il n’y a aucune garantie que vous soyez dans l’effectif demain matin.

Pour l’instant il y a un réel  sentiment que tout le monde tire dans la même direction,  je pense toutefois que Sam « le Hinkite » Hinkie ne doit pas renouveler ce genre de trade (MCW….). Le départ d’Embiid ou de Noel dans ces conditions serait un coup dur pour la confiance des fans et des observateurs déjà que 90% des médias (99 ?….) vomissent littéralement la stratégie adoptée par le club et cassent du sucre sur le dos des joueurs sans avoir regardé le moindre match des Sixers depuis très longtemps.

Dans les faits le travail de l’équipe dirigeante est très encourageant, les Sixers sont aujourd’hui une équipe jeune et pleine d’avenir qui possède des talents comme Embiid et Saric qui n’intègreront le processus que plus tard et une draft pour compléter l’effectif par des talents qui nous permettront de passer à la phase #2 du projet des Sixers que j’appellerais « l’ascension ».

A ce stade l’objectif sera de faire vivre le groupe et de retrouver au bout de 2 ans les playoffs.

Au final il y a des questions qui n’obtiendront de réponses que dans quelques mois. Mais personnellement je ne veux plus ressentir cette impression de temps perdu, d’investissement gâché, comme si l’on se retrouvait à nouveau  devant une page blanche où tout reste à faire.

Comments

Les plus populaires

Sixers-France se veut le lieu de rassemblement de la communauté des fans des Philadelphia 76ers. Site de référence sur la franchise, vous y retrouverez toute l'actualité concernant votre équipe favorite.

Fouillez dans les archives

Facebook

Copyright - Sixers-France © 2012-2016

To Top