En bref

Jason Richardson de retour sur les parquets

A la veille de la trade deadline qui mobilise les insiders des quatre coins du pays, les Beat writers des Sixers ont pu surpasser le mutisme de Sam Hinkie et se tourner vers Jason Richardson pour garnir leurs papiers d’une histoire à laquelle on ne croyait plus. Après deux ans d’absence et deux opérations, une au genou gauche en février 2013 puis une au pied en octobre dernier, J-Rich a retrouvé le chemin des parquets pour un entraînement complet.

J’étais tellement excité à l’idée de renouer avec l’entraînement que je n’en ai pas dormi de la nuit. J’étais prêt pour l’entraînement. J’aime tant ce jeu qu’est le basketball. J’aime la compétition et l’atmosphère afférente, particulièrement au sein de ce groupe composé de jeunes joueurs qui jouent dur.

L’enthousiasme du vétéran de 34 ans se quantifiait à l’aune des difficultés rencontrées lors de sa convalescence.

Parfois, je ressens des vives douleurs lors de certains mouvements. J’ai passé quasiment une année sans pouvoir exercer quelque activité physique que ce soit. Je n’ai pas pu supporter de poids sur ma jambe gauche pendant 7 à 9 mois. Je me suis déplacé avec des béquilles pendant 4 mois. Je n’ai pu faire de vélo pendant 9 mois. Pour ainsi dire, j’ai passé une année sans activité physique puis une autre de rééducation.

De retour à l’entraînement, Jason Richardson envisage dès à présent un retour sur les parquets en compétition et cible la réception des Pacers vendredi.

Personnellement, en tant que compétiteur, je souhaite ardemment jouer vendredi. Tout dépend de mon genou. Nous verrons demain (aujourd’hui). Je vais participer à un nouvel entraînement puis nous verrons ce que le coaching staff et les préparateurs physiques ont à l’esprit.

Dans un style caractéristique, Brett Brown s’est empressé de louer les efforts accomplis par son joueur avant de tempérer ses ardeurs.

Je ne serai pas le seul à décider, de nombreuses personnes seront impliquées dans le processus de décision mais il ne fait aucun doute qu’avec tout ce qu’il a enduré et réalisé, il a obtenu le droit d’avoir une chance de rejouer.

Avant de recevoir les Pacers, vendredi, les Sixers affronteront la trade deadline, une des rares fenêtres où Sam Hinkie rompt avec son mutisme. Dernier vestige de l’ère Doug Collins, Jason Richardon est redevenu un joueur de basketball. A 12 heures de la clôture du marché, son contrat expirant à 6,6 millions de dollars demeure un asset dans la main du décisionnaire.

Comments

Les plus populaires

Sixers-France se veut le lieu de rassemblement de la communauté des fans des Philadelphia 76ers. Site de référence sur la franchise, vous y retrouverez toute l'actualité concernant votre équipe favorite.

Fouillez dans les archives

Facebook

Copyright - Sixers-France © 2012-2016

To Top