En bref

Rupture du ligament croisé du genou droit pour Tony Wroten

Première recrue de choix de Sam Hinkie, Tony Wroten s’était imposé comme une des figures de proue de l’effectif de Brett Brown en défiant à chaque instant passé sur le parquet les lois de la physique et de l’élasticité humaine.

Au prix d’incroyables contorsions et d’acrobaties à faire pâlir de jalousie les frères Pinder, il se frayait allègrement un chemin vers le cercle en dépit d’un spacing des plus atrophiés. Cette faculté à conclure ses drives au cercle tout en glanant la faute lui permettait d’être le scoreur le plus prolifique de l’équipe (16,9 points à 40,3%, 5,2 passes, 2,9 rebonds et 1,6 interceptions).

Joueur hautement spectaculaire en quête d’une efficacité plus probante, Tony Wroten était de ceux aptes à enchanter le Wells Fargo Center plus promptement que les modulations tarifaires de Papa John’s Pizza. Il était aussi celui, qui derrière Nerlens Noel, inquiétait le plus quant à sa capacité à rester en bonne santé. Pas un match ne se disputait sans qu’il ne soumette ses articulations à des appuis brutaux et de sévères torsions lors de soudains et violents changements de direction ou simplement en réception de saut.

C’est finalement sur un appui, on ne peut plus banal, du côté du parquet où il se mettait le moins en danger et sur une tentative de contre face aux Hawks, le 13 janvier dernier que son corps l’a lâché.

Le mutisme de la franchise, rompu par une sortie guère rassurante de Brett Brown, pas plus que le départ du joueur pour la Californie afin de consulter un spécialiste n’appelait à l’optimisme. Le verdict est désormais tombé : rupture partielle du ligament croisé au genou droit. L’opération est inévitable et sa saison désormais révolue.

Si aucune date n’a été communiquée quant à son opération, l’historique des blessures du prospect peut dès à présent être réinvesti pour tantôt tenter de justifier a posteriori une prospective sur le caractère inéluctable de cette « rechute » ou entériner définitivement le statut d’injury prone du natif de Seattle.

Et pour cause. Tony Wroten s’était déjà rompu les ligaments croisés du genou droit lors de son année junior au Lycée alors qu’il pratiquait le…football américain. Une saison blanche plus tard, il reprenait le chemin des parquets pour sa saison senior à l’issue de laquelle il était recruté par l’Université de Washington. Mais avant de rejoindre les universitaires, il en était quitte pour une chirurgie arthroscopique sur le même genou. Une pedigree qui a de quoi inquiéter eu égard au style de jeu du prospect et à son jeune âge. Arrivé dans la Ligue en juin 2012, il est derrière KJ McDaniels celui dont le contrat rookie expirera le plus tôt. En raison de sa situation contractuelle, Tony Wroten était susceptible d’être placé sur le marché. Son indisponibilité le retire du marché des transferts et prive les Sixers d’un asset précieux et de sa principale menace offensive en sortie de banc.

« Nous devons nous assurer que nous l’aiderons à rester prêt psychologiquement et physiquement. Nous avons une grande expérience concernant les joueurs blessés. 

Vous m’avez souvent entendu dire que parfois moins signifiait mieux. Nous allons immanquablement souffrir de l’absence de Tony Wroten, il était notre meilleur scoreur. Mais cela offre davantage de minutes à Jerami, K.J, Jakarr et Robert. Il y a donc une lueur d’espoir si vous voulez bien regarder les choses de cette manière ». Brett Brown

Pour l’heure, Brett Brown n’escompte pas combler le vide laissé par la disparition d’un joueur de l’acabit de Tony Wroten dans la rotation.

« Je ne ressens pas le besoin de le faire maintenant. En partie en raison du travail accompli par Larry Drew II et en partie en raison de la volonté d’offrir encore davantage de minutes pour les joueurs actuellement présents avec nous ». Brett Brown

Non seulement la second unit sera privée de sa principale menace offensive mais le retour du #JaKarrPointGuard semble inéluctable. Pis encore, la rechute de Tony Wroten confère une acuité bien plus prégnante encore aux craintes concernant Nerlens Noel et Joel Embiid. Putain Tony, pas sur une tentative de contre…

Comments

Les plus populaires

Sixers-France se veut le lieu de rassemblement de la communauté des fans des Philadelphia 76ers. Site de référence sur la franchise, vous y retrouverez toute l'actualité concernant votre équipe favorite.

Fouillez dans les archives

Facebook

Copyright - Sixers-France © 2012-2016

To Top