Trades

De nouveaux seconds tours et encore Brandon Davies

Pourquoi couper un joueur quand on peut s’en servir dans un « salary dump trade » pour récupérer un choix du second tour de la cuvée 2019? C’est donc plutôt deux fois qu’une, que Sam Hinkie s’est séparé dans un échange d’un joueur qu’il envisageait de couper avant la deadline de 23h ce lundi. Après Casper Ware et à quelques heures de la deadline, Arnett Moultrie et son contrat de 1,13 millions de dollars ont été envoyé à New York en échange d’un second tour de draft 2019 et la possibilité d’échanger le choix du second tour 2018 des Clippers contre celui des Knicks et de Travis Outlaw.

A l’instar du deal réalisé avec l’autre franchise de la ville, l’intérêt ne se situait pas dans l’identité du joueur récupéré mais bien dans les tours de draft récupérés qui viennent compenser l’effort salarial supporté par les Sixers. En absorbant le contrat de 3 millions de dollars de Travis Outlaw, la franchise de Pennsylvanie permet aux résidents du Madison Square Garden d’économiser quelques 4,7 millions de dollars en luxury tax. Les deux joueurs impliqués dans l’échange ont été aussitôt coupés.

Pourquoi se séparer d’Arnett Moultrie?

L’incapacité du joueur à retrouver une condition physique acceptable la saison passée après une blessure à la cheville, des performances loin d’être convaincantes en NBDL, sa suspension pour usage de stupéfiants, son éthique de travail douteuse et sa manie de dégainer à l’envi des longs deux quand le coaching staff aspire à les réduire à portion congrue figuraient parmi les arguments qui faisaient de lui un favori au départ à l’issu du dernier exercice.

Arrivé au training camp avec quelques kilos superflus malgré l’intransigeance notoire de Brett Brown sur le sujet, celui qui faisait office de dernier rescapé valide de l’ère Doug Collins avait laissé entrevoir quelques belles choses lors de la pré-saison notamment en défense et sur le plan de la combativité, deux secteurs qui n’étaient pas les plus développés dans sa panoplie.

Dans un effectif qui manque de taille et de rebondeurs dominants à l’intérieur et aussi peu efficace à mi-distance, conserver Arnett Moultrie pouvait faire sens s’il renouait avec une éthique de travail plus conforme aux normes que souhaitent imposer la franchise. Il a été jugé qu’au sein d’un effectif aussi jeune, les écarts du prospect représentaient un risque bien trop élevé en regard des bénéfices potentiels.

Contraint de réduire le nombre de joueurs présents dans le roster, Sam Hinkie a utilisé deux joueurs qu’il escomptait couper comme « contrepartie » à envoyer chez un partenaire de négociations lors d’un « salary dump trade », en lieu et place du sacro-saint choix du second tour protégé top 55 . En acceptant de prendre en charge les contrats de Marquis Teague et de Travis Outlaw qui grèveront le salary cap des Sixers cette saison de quelques 3 (1,1 + 3 – 1,1) millions de dollars supplémentaires, Sam Hinkie a récupéré deux nouveaux choix du second tour pour la cuvée 2019 (le plus favorable entre celui des Bucks et celui des Kings, et celui des Knicks) ainsi que la possibilité d’échanger le choix du second tour 2018 des Clippers obtenu dans le cadre du trade pour Byron Mullens contre celui des Knicks.

Moultrie envoyé à New York et Travis Outlaw aussitôt coupé, restaient deux joueurs à couper. Acquis plus tôt dans la semaine Marquis Teague n’aura pas eu le temps de prendre ses aises en Pennsylvanie. L’identité du second joueur coupé interpelle également puisqu’il s’agit d’Eliott Williams. JaKarr Sampson, Chris Johnson, les restes de Jason Richardson et Brandon Davies font donc toujours partie de l’équipe.

On rappellera que les Sixers ont la possibilité d’envoyer 3 des joueurs coupés lors du training camp (Ronald Roberts Jr, Drew Gordon, Marquis Teague, Eliott Williams) en NBDL chez les 87ers, sans qu’ils n’aient à passer par la case draft de la Ligue de développement. Toutefois, si la franchise pourra évaluer les joueurs en question au sein de sa propre organisation, elle ne détiendra aucun droit sur eux. Ainsi, si l’un d’eux venait à intéresser une franchise NBA, cette dernière sera libre de le signer sans que les Sixers ne puissent s’y opposer. (cc Kendall Marshall).

Le roster

Michael Carter-Williams, Tony Wroten, Alexey Shved, KJ McDaniels, Hollis Thompson, Jason Richardson, JaKarr Sampson, Chris Johnson, Jerami Grant, Luc Richard Mbah a Moute, Malcolm Thomas, Nerlens Noel, Brandon Davies, Henry Sims, Joel Embiid.

Comments

Les plus populaires

Sixers-France se veut le lieu de rassemblement de la communauté des fans des Philadelphia 76ers. Site de référence sur la franchise, vous y retrouverez toute l'actualité concernant votre équipe favorite.

Fouillez dans les archives

Catégories

Facebook

Copyright - Sixers-France © 2012-2016

To Top