Interviews / Conférences de presse

J’irai manger avec Brett Brown

A une semaine de l’ouverture du training camp, Brett Brown avait donné rendez-vous aux journalistes locaux pour un déjeuner au cours duquel il a répondu aux questions de ses convives. On vous livre, en vrac, les points essentiels qu’il convient de retenir.

Opéré de l’épaule au lendemain de l’officialisation de son titre de Rookie de l’année, Michael Carter-Williams n’est toujours pas pleinement remis bien qu’il soit en avance sur son tableau de marche. Il pourrait même manquer le début de saison. Le rookie de l’année n’a pas pour autant chômé cet été, puisqu’il a pris pas moins de 12 pounds (5,4 kg) de muscle au cours de l’intersaison.

En l’absence de Michael Carter-Williams, Tony Wroten sera le meneur de jeu titulaire des Sixers lors de la pré-saison, Brett Brown préférant l’utiliser comme back-up de MCW plutôt qu’au poste 2.

Exilé en Australie, Jordan McRae a la possibilité de revenir avec les Sixers à n’importe quel moment de la saison.

S’il le considère comme un poste 4, Brett Brown souhaite tester Jerami Grant au poste 3. You’re talking about spacing ?

En prévision de son association avec Joel Embiid, Nerlens Noel sera certainement aligné avec Henry Sims. Arsalan Kazemi, pressenti en Chine, ne prendra pas place dans la raquette des Sixers puisque pour la seconde saison consécutive il sera bien stashé outre-atlantique. On pourrait bien, en revanche, retrouver Arnett Moultrie qui semble t-il s’est présenté dans la forme de sa vie (l’ailier fort aurait ainsi considérablement réduit son taux de masse graisseuse), ainsi que Ronald Roberts Jr dont les qualités athlétiques ont impressionné l’ancien assistant de Greg Popovich.

Tout ce beau monde travaillera au quotidien avec l’ancien coach des intérieurs d’Arizona, Sean Rooks. Le recrutement de ce dernier vient compenser le départ de Greg Foster à Milwaukee. Le coaching staff accueille également un nouveau spécialiste du shoot en la personne d’Eugene Burroughs.

Une arrivée, loin d’être superflue. Le coach a reconnu que le shoot serait de nouveau un problème majeur cette saison. Pour autant, il ne souhaite pas dissuader ses joueurs et notamment Michael Carter-Williams de prendre des « bons shoots » quand bien même ils se traduiraient par de mauvais pourcentages de réussite. L’objectif restant de présenter à l’avenir des joueurs capables de les rentrer.

A cet égard, les progrès ne seront pas évalués en terme de victoires et de défaites.

Interrogé sur le positionnement d’Hollis Thompson, Brett Brown a indiqué qu’il le considérait comme un poste 3 en raison de sa faculté à défendre sur les ailiers adverses, précisant que « dans notre attaque, les postes 2 et 3 sont semblables. Seule, la défense fait la différence ».

L’entretien s’est terminé sur cette question et la transcription de l’échange par les insiders sur un tweet de Keith Pompey qui nous laisse définitivement sceptique quant aux spacing que proposeront les 76ers cette saison.

On va être bien avec cet énergumène au poste 3.

Hollis - Eagles uniform

Comments

Les plus populaires

Sixers-France se veut le lieu de rassemblement de la communauté des fans des Philadelphia 76ers. Site de référence sur la franchise, vous y retrouverez toute l'actualité concernant votre équipe favorite.

Fouillez dans les archives

Facebook

Copyright - Sixers-France © 2012-2016

To Top