Non classé

Malcom Lee pour boucler l’effectif?

Son patronyme revenait régulièrement parmi les listes des prospects testés par telle ou telle franchise en vue d’une invitation pour le training camp. C’est finalement avec les Sixers que le combo guard de 24 ans, Malcom Lee tentera de relancer une carrière jusqu’à présent plombée par les blessures.

Issu d’UCLA où il a débuté comme meneur de jeu avant d’être décalé au poste 2, il produisait 13 points ( à 43,2% dont 29% à trois points), 3,1 rebonds, 2 passes, 0,6 interceptions en 33,1 minutes de temps de jeu lors de sa saison junior. Drafté en 43ème position en 2011 par les Bulls, il est aussitôt transféré avec Norris Cole et du cash à Minnesota contre les droits sur Nikola Mirotic. Les Wolves n’hésitent pas alors à lui faire signer un contrat garanti de trois ans, preuve de la confiance qu’ils accordaient au prospect.

Entre différents passages en NBA D-League, chez les Sioux Falls Skyforce et de trop nombreux séjours à l’infirmerie, le prospect participe à 35 parties lors de ses deux premières saisons. [1] Peu reluisante sur le parquet, sa carrière prend un nouveau tournant lors de la draft 2013 au cours de laquelle il est échangé à deux reprises. D’abord à Golden State où il arrive avec Andre Robertson en échange d’un choix du second tour de la draft 2014 et du cash. Ces derniers l’envoient aussitôt à Phoenix en compagnie d’Archie Godwin contre Nemanja Nedovic. Il ne s’éternise pas dans l’Arizona, puisqu’il fait partie du package envoyé par les Suns (Shannon Brown, Marcin Gortat et Kendall Marshall) à Washington contre Emeka Okafor et un premier tour de draft (protété top 12) 2014. Il est alors aussitôt coupé.

Malcom Lee est l’archétype du combo guard et du prospect signé par Sam Hinkie en toute fin d’été.

Grand (1,96m) et long (2m10 d’envergure) pour son poste, Malcom Lee dispose de solides qualités athlétiques et d’un potentiel remarquable en défense.

Capable de créer pour lui et pour les autres, il ne dispose pas pour autant des instincts du pur meneur de jeu. Efficace pour se créer de l’espace, il ne peut compter sur la fiabilité de son jump shot, encore moins à longue distance, pour sanctionner son vis-à-vis. La vitesse de son premier pas l’autorise à se créer un accès au cercle simplifié par de bons changements de direction. Toutefois, il manque de puissance pour conclure avec plus de régularité après contact.

S’il a conservé toutes ses qualités et son explosivité, Malcom Lee densifiera la concurrence sur le poste 2 lors du training camp. En attendant de se rappeler au bon souvenir de Tyrus Thomas?

Avec la signature de Malcom Lee, dont on ne connaît toujours pas les détails, le roster des Sixers pour le training camp pourrait bien être complet.

PG : Michael Carter-Williams, Tony Wroten, Pierre Jackson, Casper Ware
SG : Jason Richardson, Alexey Shved, Elliot Williams, Malcom Lee
SF : Hollis Thompson, KJ McDaniels, Jakarr Sampson, Jerami Grant
PF : Arnett Moultrie, Ronald Roberts Jr, Jarvis Varnado, Brandon Davies, Luc Richard Mbah a Moute
C : Nerlens Noel, Joel Embiid, Henry Sims

————————————————————————————————————————————————-

Notes.

[1] 19 matchs lors de son année rookie pour 3,3 points (39%), 1,4 rebonds et 1,6 passes, puis 16 dont 12 titularisations la saison suivante. Il produit alors 4,9 points (38%), 2,4 rebonds et 1,3 passes

Comments

Les plus populaires

Sixers-France se veut le lieu de rassemblement de la communauté des fans des Philadelphia 76ers. Site de référence sur la franchise, vous y retrouverez toute l'actualité concernant votre équipe favorite.

Fouillez dans les archives

Facebook

Copyright - Sixers-France © 2012-2016

To Top