En bref

Le chirurgien de Joel Embiid rassurant.

Richard Ferkel, le chirurgien qui a opéré Joel Embiid à Los Angeles ne s’était pas exprimé publiquement depuis l’opération du pivot camerounais. C’est désormais chose faite avec une entrevue accordée à The Inquirer au cours de laquelle il a décrit avec précision la nature de la blessure du troisième choix de la dernière draft et le processus de rééducation que devra suivre le prospect.

La lecture des propos du chirurgien laisse envisager avec optimisme le choix de Sam Hinkie de drafter Joel Embiid et de le laisser récupérer d’une fracture de fatigue à l’os naviculaire du pied droit qui ne devrait pas avoir d’influence sur la suite de la carrière du joueur.

De son propre aveu, Richard Ferkel a procédé à une trentaine d’opération d’une fracture de l’os naviculaire et en matière de sévérité de la blessure et d’aptitude du patient à récupérer l’intégralité de ses moyens, Joel Embiid était loin d’être le cas le plus grave.

« Une fois complètement guéri, ses chances d’avoir une longue carrière sont très bonnes. Il n’y a pas de raison qu’il ne puisse pas avoir une grande carrière en NBA et y rencontrer le succès qu’il mérite. Une fois soignée, cette blessure ne devrait pas être un problème à l’avenir ».

Richard Ferkel est un des chirurgiens les plus réputés et les plus sollicités par les joueurs NBA. Il est ainsi notoirement connu pour avoir opéré Ray Allen et Manu Ginobili dont la longévité de la carrière au plus haut niveau fait référence. Les agents de joueurs et les staffs médicaux des franchises se réfèrent à ses mains sures et à son expertise.

A cet égard, l’agent de Joel Embiid, Arn Tellem n’a pas tardé à contacter le praticien pour prendre un rendez-vous avec son poulain qui avait ressenti une douleur dans le pied après un workout privé à Cleveland. C’est donc très rapidement que le camerounais a pu être pris en charge par le Dr Ferkel. Or c’est dans ce timing très serré, entre le moment où Embiid a ressenti les premières douleurs et le moment de son opération, que résident les principales raisons de l’optimisme du chirurgien.

Joel Embiif

Embiid a souffert de ce que Ferkel définit comme « une rupture nette » de l’os naviculaire « sans grande séparation, ce qui est important ».

En effet, les fractures de l’os naviculaire sont notoirement difficiles à diagnostiquer, parce qu’elles ne sont pas aisément identifiables au rayon X d’une part et parce que les symptômes sont généralement si vagues que le patient est incapable de localiser avec précision l’origine de la douleur d’autre part.

Si l’athlète continue à jouer, soumettant ainsi son pied à davantage de prises d’appuis et de traumatismes, sans réaliser qu’il est facturé, les deux bouts d’os peuvent s’écarter et aggraver la fracture, inhibant ainsi les chances de guérison complète. La fracture s’élargit et s’approfondit. Des kystes peuvent alors se développer dans l’os.

os-naviculaire-pied-Embiid

Or Ferkel a diagnostiqué la blessure de Joel Embiid, si rapidement après sa fracture qu’aucun de ces effets potentiels ne s’est présenté. Devenu depuis une célébrité sur les réseaux sociaux, le pivot camerounais a été opéré par le Docteur Ferkel, le 20 juin dernier. Peu après son opération, 8 des 10 équipes avec des chances « réalistes » de le drafter, parmi lesquels les 76ers, ont demandé l’accès à son dossier médical. Les Celtics et les Lakers qui ont pu consulter l’intégralité des informations médicales le concernant ont laissé entendre qu’elles ne faisaient pas obstacle à la sélection du prospect.

Il n’en demeure pas moins que, si Joel Embiid était un premier choix assez consensuel avant sa blessure, après son opération, ce n’était plus le cas avec des prospects du calibre d’Andrew Wiggins et de Jabari Parker sans problèmes de santé.

Les deux équipes positionnées devant les 76ers à l’issue de la loterie se sont orientées vers des choix plus surs : Wiggins pour les Cavaliers, Parker pour les Bucks. Sam Hinkie qui venait de laisser Nerlens Noel une année sur le banc après son opération du genou, était prêt à se montrer patient avec un autre joueur qu’il jugeait capable de devenir une des bases de la franchise.

« C’est un talent remarquable. Dans nos esprits, il s’agissait du seul scenario dans lequel il tomberait jusqu’à nous ».

Le scenario s’est présenté et Joel Embiid est désormais un sixer. Le GM s’est montré laudatif sur les qualités du prospect dès sa conférence de presse du lendemain de la draft, sans pour autant apporter la moindre précision sur le processus de rééducation du camerounais si ce n’est une durée d’indisponibilité comprise entre 5 et 8 moins et des précautions d’usage.

Le chirurgien a, en revanche, profité de son entretien avec The Inquirer pour apporter de précieux détails.

La rééducation de Joel Embiid se fera par étapes. Il se situe actuellement au milieu d’une première phase estimée à six semaines au cours desquelles, il ne pourra supporter aucun poids sur son pied droit. A partir de là, il portera une chaussure spécifiquement conçue et s’entraînera en piscine et sur un tapis de course antigravité, largement usité par Andrew Bynum. Ce ne sera qu’après 12 à 16 semaines, qu’il pourra commencer à courir. Ferkel utilisera alors un simulateur à ultrasons pour accélérer la croissance et la guérison de l’os.

Sam Hinkie n’a pour l’heure pas indiqué s’il envisageait ou non de faire jouer Joel Embiid au cours de la saison 2014-2015, préférant rester prudent comme il le fut pour Nerlens Noel. Etant donné le long historique des big men dont les carrières ont été tronquées par des blessures : Bill Walton, Sam Bowie, Yao Ming, Greg Oden, etc…il est intelligible que les 76ers soient aussi prudents que possible.

Toutefois, si l’on se réfère au praticien, et si le prospect ne connaît pas de rechutes, une période de 5 à 8 mois de rééducation devrait être suffisante pour avoir un Joel Embiid physiquement prêt à retourner sur les parquets au plus tard en février.

« Il lui sera certainement possible d’être de retour dès cette saison », concluait Ferkel.

Un échéancier qui ressemble à s’y méprendre à celui auquel était censé s’astreindre Nerlens Noel…

Comments

Les plus populaires

Sixers-France se veut le lieu de rassemblement de la communauté des fans des Philadelphia 76ers. Site de référence sur la franchise, vous y retrouverez toute l'actualité concernant votre équipe favorite.

Fouillez dans les archives

Facebook

Copyright - Sixers-France © 2012-2016

To Top