Summer League Las Vegas - 2014

76ers vs Lakers : Le scouting report

Sixers-Sean-Kilpatrick

Score 76ers vs Lakers - Summer League Las Vegas

 

Après trois matchs de classement (une victoire, deux défaites), les 76ers ont obtenu le 16ème seed et devait donc affronter le 17ème seed avant d’envisager d’en découdre avec les Chicago Bulls lors du second tour. Pour ce premier tour du tournoi à élimination directe, Chad Iske se passait de ses meilleurs éléments. Nerlens Noel était laissé au repos, Jordan McRae et KJ McDaniels étaient indisponibles en raison d’une entorse à la cheville gauche, de telle sorte que Philadelphie proposait un roster avec un seul joueur drafté en la personne de Jerami Grant.

Chad Iske alignait donc un 5 composé de Casper Ware, Tim Frazier, Adonis Thomas, Brandon Davies et Drew Gordon. A l’exception du dernier nommé et de Casper Ware sur ses premières minutes de jeu, peu ont apporté des motifs de satisfaction.

Brandon Davies a été copieusement dominé au rebond tout en manquant chacune de ses tentatives au shoot. Même en Summer League, sa débauche d’énergie ne compense pas son manque de qualités intrinsèques. S’il a débuté la partie sur les chapeaux de roue (floater sur la première possession, trois points sur catch and shoot sur la seconde), Casper Ware est très vite rentré dans le rang. Dans une très large victoire pour les 76ers, il présente un différentiel de- 15. Réputé pour avoir un solide shoot à mi-distance, Adonis Thomas a été assez maladroit dans l’exercice. Sa puissance physique lui permet de contenir les adversaires qui tentent de le poster.

Drew Gordon, titularisé au poste 5 en l’absence de Nerlens Noel s’est acquitté de sa tâche. Solide au rebond, il a maintenu une bonne défense face à Julius Randle tout en se montrant opportuniste en attaque saisissant les secondes chances et proposant une solution viable sur catch and finish. Il termine la partie avec 8 points, 10 rebonds et 3 points de suture à l’arcade après avoir goûté au coude de Randle.

Après un premier acte clos sur un score de parité, les 76ers ont profité du second quart temps où les Lakers ont été incapables de rentrer le moindre panier au cours des 7 premières minutes de la période pour prendre 22 points d’avance à la mi-temps. Un débours que les californiens sont parvenus à réduire à 7 unités au milieu du troisième quart avant d’encaisser un nouveau run dès l’entame du dernier acte. Dans un match particulièrement décousu où chacune des équipes a alterné les temps forts et les temps extrêmement faibles, le salut est venu du banc.

Non drafté à sa sortie de l’université, Elijah Millsap, le frère cadet de l’intérieur des Atlanta Hawks présente un CV que ne renierait pas Xavier Gravelaine. Passé par la D-League (Tulsa 66ers, Los Angeles D-Fenders), le joueur de 26 ans a également posé ses sneakers en Chine, en Israel et aux Philippines. Face aux Lakers, il a livré une prestation très solide avec 19 points en 7 shoots, 7 interceptions, 3 rebonds, 2 passes et une seule perte de balle. Très agressif sur le porteur de balle, il a souvent chipé la gonfle des mains de son vis-à-vis tout en déviant quelques passes. S’il a conclu l’essentiel de ses actions au cercle grâce à un premier pas efficace, il a montré une capacité intéressante à stopper net son dribble et à s’élever aussitôt pour un jump shot. Une de ses rares erreurs au cours de la partie fut de concéder une faute offensive sur une contre-attaque où il aurait pu servir Jerami Grant plus rapidement. Difficile de lui en tenir trop rigueur tant il s’est montré plus qu’efficace pour provoquer la faute de son adversaire comme en attestent ses 12 tentatives depuis la ligne de réparation. Ces dernières lui offrent également le statut de meilleur scoreur de la rencontre, à égalité avec un Sean Kilpatrick qui s’est montré plus dispendieux sur les tentatives.

Auteur de 19 points en 17 shoots, Sean Kilpatrick a pris sa chance dans toutes les positions possibles. Sur catch and shoot à longue distance, il a proposé une adresse acceptable. Sur pénétration, il a été moins en réussite que Millsap, peinant parfois à absorber le contact. Alors qu’il obtenait de nombreux lancers en NCAA, il ne s’est pas présenté sur la ligne de réparation tout au long de la partie. Ses instincts de scoreur sont réels mais ses qualités athlétiques somme toute limitées pour les standards de la Grande Ligue lui portent préjudices face à une opposition de joueurs professionnels.

Après des débuts délicats, Jerami Grant a trouvé son rythme de croisière dans cette Summer League de Las Vegas. Le 39ème choix de la dernière draft s’est montré agressif des deux côtés du parquet. En attaque, il s’est crée un chemin vers le panier en usant d’un spin move qu’il maîtrise très bien. Son entente avec Scottie Wilbekin lui a permis d’être servi sur drive and dish, ses qualités athlétiques faisant le reste. Son jeu sans ballon restant sa meilleure arme de son répertoire offensif, il a profité de ses hustle plays pour s’offrir des secondes chances sous les panneaux adverses. Par ailleurs, il a de nouveau pris sa chance dans le corner, cette fois sans succès. S’il a encore commis trop de pertes de balles, son activité aux rebonds a été appréciable.

Scottie Wilbekin a reproduit ce qu’il a déjà montré lors des matchs précédents à savoir une belle utilisation de la gonfle et une solide vision du jeu. Son entente avec Jerami Grant est étonnante, l’ancien étudiant de Syracuse étant sa cible préférentielle sur drive and dish et sur pick and roll. Toutefois, son jeu souffre de son inefficacité au shoot.

Les Highlights


La Box score

Box score 76ers vs Lakers - Summer League Las Vegas

Forts de ce succès aux dépends des Los Angeles Lakers, les hommes de Chad Iske poursuivent leur route dans cette Summer League de Las Vegas et affronteront les Chicago Bulls, invaincus jusqu’à présent, pour le second tour de ce tournoi à élimination directe. Le match est programmé à 4 heures du matin cette nuit.

Comments

Les plus populaires

Sixers-France se veut le lieu de rassemblement de la communauté des fans des Philadelphia 76ers. Site de référence sur la franchise, vous y retrouverez toute l'actualité concernant votre équipe favorite.

Fouillez dans les archives

Facebook

Copyright - Sixers-France © 2012-2016

To Top
%d blogueurs aiment cette page :