Summer League Las Vegas - 2014

76ers vs Cavs : Le scouting report

Score 76ers vs Cavs - Summer League de Las Vegas

Après 5 victoires consécutives, les 76ers se sont inclinés face aux Cleveland Cavaliers d’Anthony Bennett et Andrew Wiggins. L’issue de la partie était presque scellée à la pause (48-29). Le numéro 1 de la draft 2013 a martyrisé Brandon Davies et fait étalage de progrès colossaux dans son dribble, élargissant ainsi son répertoire offensif déjà bien fourni. Celui que nombre d’entre nous convoitaient pour les 76ers, Andrew Wiggins s’est montré efficace mais discret, bien aidé par la solide défense du numéro 11 des 76ers.

Face aux Cleveland Cavaliers, KJ McDaniels trouvait en Andrew Wiggins, un adversaire idéal pour tester sa défense. A cet égard, Chad Iske qui dirige l’équipe dans le Nevada s’est attaché à mettre l’ancien homme à tout faire de Clemson sur le parquet en même temps que le prodige canadien. Si Andrew Wiggins termine la partie avec 10 points à 50%, il n’a scoré que quatre points quand McDaniels défendait sur lui et n’a tenté que trois tirs au cours des 20 minutes où les deux joueurs étaient simultanément sur le parquet.

La prestation du prospect n’a pas échappé à Chad Iske qui est convaincu que le rookie pourra avoir immédiatement un impact en défense dans la Grande Ligue.

C’est ce que nous voulons voir et c’est une des principales raisons qui ont conduit à ce qu’il soit drafté là où il a été drafté, et qu’il soit considéré comme un très bon prospect. Ses qualités athlétiques à l’aile et sa capacité à être un excellent défenseur et contreur forment un cocktail qui nous enthousiasme. On a donc voulu voir ce qu’il donnerait face au 1er choix de la draft et il a bien répondu au défi.

Appliqué en défense, McDaniels s’est contenté de laisser le jeu venir à lui en attaque. Il a tenté à deux reprises derrière la ligne à trois points sur du catch and shoot avec une ficelle et un airball. S’il a très bien défendu sur Wiggins, ce dernier ne s’est pas privé de lui rendre la monnaie de sa pièce.

Laissé au repos face aux Grizzlies puis non utilisé face au Jazz, Nerlens Noel est parfaitement rentré dans sa partie avec un hook shot dès la première possession. Sur son second ballon, il prend son vis-à-vis de vitesse et le contraint à commettre la faute, il manquera malheureusement le lancer (sa seule tentative du match). Attendu pour sa défense, le pivot des 76ers mobilise les Summer Leagues pour démontrer l’étendue de son potentiel offensif.

Face aux Cavs, il a alterné jeu dos au panier et face au panier où il a tenté de profiter de sa mobilité pour driver depuis le périmètre. En l’espèce, il n’est pas suffisamment à l’aise avec son dribble et reste sujet aux pertes de balle. Comme à chaque match ou presque, il a réalisé un dream shake lui permettant de se défaire de l’emprise de son défenseur sans parvenir toutefois à rentrer son shoot derrière. En revanche, il n’a pas manqué sa seule tentative sur jump shot puisque depuis la tête de raquette il a fait mouche. Il a enfin embelli sa ligne de stats par des paniers faciles sur catch and finish.

On notera qu’il a de nouveau laissé échapper quelques rebonds la faute à des mains pas assez fermes. De manière générale sa production dans l’exercice semble en deçà de ce qu’il démontrait à l’université. Si des adversaires plus puissants sont naturellement plus coriaces sur box-out, son timing n’est pas toujours optimal.

En défense, il a de nouveau « voler » une multitude de possessions (4 contres, 2 interceptions). Sa lecture des lignes de passe et sa vitesse de mains lui permettent d’être une authentique menace en défense en périphérie. Sa vitesse de déplacement lui permet par ailleurs de finir l’action initiée par ses interceptions, au cercle en transition. Ses instincts au contre lui ont permis d’en placer quatre en 28 minutes de temps de jeu de telle sorte que sa simple présence contraint les adversaires à prendre des shoots plus difficiles. Sa défense en second rideau a quelques fois permis de compenser le match-up défavorable de Brandon Davies face à Anthony Bennett.

Avec 12 points à 6/10, 6 rebonds, 4 contres et 2 interceptions, le pivot a livré une prestation dans ses standards de la Summer League d’Orlando. Une compétition à laquelle Jordan McRae n’a pas participé. Meilleur scoreur des 76ers sur l’ensemble des rencontres disputées à Las Vegas, le 58ème choix de la dernière draft se met en évidence dans un roster moins dense que celui invité en Floride.

Face aux Cavs, il n’a pas été en réussite avec son shoot à longue distance (0/4) mais son point de relâchement très haut de la gonfle et son exécution laisse entrevoir un réel potentiel en la matière. Il s’est montré très agressif des deux côtés du parquet, n’hésitant pas à aller chercher le contact (8/9 aux lancers) sur transition. En défense, il a usé de sa longueur pour contester les lignes de passe et d’une vitesse de déplacement latéral correcte pour contenir son vis-à-vis sur isolation. Grâce à ses quatre interceptions, il a su s’offrir des situations de contre-attaque.

Brandon Davies a été moins en réussite. Assigné sur Anthony Bennett en défense, le sophomore a souffert de la comparaison malgré son implication. Le premier choix de la draft 2013 est parvenu à scorer devant lui sans grande difficulté notamment lors de la première période. En début de partie, il a tenté différents jump shot faute de solutions alternatives, sans grande réussite. Il a même poussé le vice jusqu’à prendre sa chance derrière l’arc pour un airball. Il a profité de la fin de partie pour provoquer la faute notamment sur Anthony Bennett mais on retiendra essentiellement ses hustle plays.

Avec un Casper Ware maladroit, Scottie Wilbekin a obtenu une vingtaine de minutes de temps de jeu. Incapable de rentrer un shoot, le meneur issu des Florida Gators s’est appliqué à organiser le jeu. S’il n’a pas toujours réalisé les bons choix en début de partie en servant notamment Gordon en fin de possession, il a su jouer le pick and roll avec Jerami Grant en fin de partie. On regrettera le fait qu’il n’a pas été en mesure d’en faire de même avec Nerlens Noel.

Peu utilisé en début de rencontre, Jerami Grant a réalisé un excellent dernier quart contribuant à la réduction de l’écart. Ses séquences sur pick and roll avec Wilbekin furent appréciables. Le prospect est capable de venir poser l’écran et de plonger très rapidement vers le cercle où ses qualités athlétiques lui permettent de conclure avec autorité. Très actif sous les panneaux et en défense individuelle, Grant a tenté quelques mouvements au poste et jump shots.

Adonis Thomas, Drew Gordon, Jamelle Haggins et Sean Kilpatrick ont également participé à la rencontre sans que leurs prestations respectives ne nécessitent de commentaires.

Les Highlights

La box score 

 Box score 76ers vs Cavs - Summer League de Las Vegas

Crédits photos : (Photo by Garrett Ellwood/NBAE via Getty Images)

Comments

Les plus populaires

Sixers-France se veut le lieu de rassemblement de la communauté des fans des Philadelphia 76ers. Site de référence sur la franchise, vous y retrouverez toute l'actualité concernant votre équipe favorite.

Fouillez dans les archives

Catégories

Facebook

Copyright - Sixers-France © 2012-2016

To Top