Joue la comme Tony DiLéo

#JoueLaCommeDiLéo – Le projet de Syb

Tony DiLeo

La draft approche, les minutes s’égrènent sur le compte à rebours et les projets pour le #JoueLaCommeDiLéo continuent de tomber. Pour la 13ème contribution, Syb, un homme qui a vécu depuis depuis un siège VIP le premier match de pré-saison des 76ers version Sam Hinkie, vous livre son plan. 

A un peu plus de deux jours de la draft voici mon projet :

Draft :

J’applique, en toute circonstance, la doctrine « meilleur joueur disponible ».

Pick 3 : Il est bien évident que ce choix n°3 constitue notre plus belle chance de trouver notre « star ». Ce que l’on veut, c’est le joueur qui peut nous permettre de créer une dynastie d’ici quelques années.
Or en synthétisant, on s’aperçoit que le joueur ultime capable de mener son équipe plusieurs fois jusqu’au graal est un joueur ultra dominateur, en attaque comme en défense (ou quasiment). Il existe deux profils sur ces 20 dernières années. Les intérieurs dominants (Duncan, Shaq, The Dream) et les all-around player (LeBron, Kobe, Jordan) pas tous aussi polyvalents, mais toujours complets.

Me basant sur ces deux profils, je m’aperçois qu’il n’y a que deux joueurs qui peuvent éventuellement prétendre à ce niveau.
J’exclus Parker, qui deviendra sans doute un excellent joueur nba, mais ses capacités physiques me refroidissent. Va t-il pouvoir défendre efficacement sur des 3 explosifs et athlétiques ? J’ai peur qu’il doive naviguer entre le poste 3 et 4 et je n’aime pas cela.
Me reste donc, Wiggins et Embiid.
Ma préférence va pour le camerounais. Un tel mélange de technique, de mobilité et de physique, à son âge et avec si peu d’expérience, ne peut que faire fantasmer. D’autant plus qu’une association réussie avec Noel peut se révéler dévastatrice. Mais ses blessures nous ramènent vers les épouvantails Oden ou autre Ming.

Wiggins propose un magnifique pedigree, mais son statut de diamant brut me laisse perplexe. Il sort d’une année où il a un peu déçu notamment au niveau mental. Se trouer peut arriver mais un leader se débrouille toujours pour amener quelque chose à son équipe et se rendre indispensable. Or dans les moments chauds, il n’a pas forcément rassuré, se contentant même d’un rôle de figurant lors de son dernier match. Alors oui son potentile physique est monstrueux, sa capacité à finir sur jeu rapide fait saliver, mais j’ai peur d’un joueur unidimensionnel en attaque. Vous me direz qu’il est encore jeune, mais d’autres à son âge offrait déjà plus de garanties (James, Durant ou même Anthony). Cependant, malgré toutes mes réserves, il ne parait pas inenvisageable avec énormément de boulot, qu’il devienne ce joueur ultra-dominateur.

 Avec la (nouvelle) blessure d’ Embiid, les rumeurs se précisent. Parker en 1 et Wiggins en 2. Je garde ce postulat. Donc me voici en situation de prendre le joueur que je désire le plus. Mais tout va dépendre des informations médicales. Soit je n’ai pas accès au dossier alors pas d’Embiid. Soit, au vu du dossier, on m’affirme que rien n’indique qu’il sera blessé à répétition et que ses blessures laisseront des traces, alors je le prend. Sinon je passe. Et c’est pour moi le plus probable.

Donc je passe et je fais comme Blondain. Je vais chercher Wiggins avec mes choix 3 et 10, plus Young, plus Wroten, plus tout ce qu’ils veulent… sauf MCW, Noel, mes premiers tours de drafts futurs, et l’accueil de joueurs qui me flingueraient trop mon cap space dans les prochaines années. A cause de tous mes doutes sur le canadien, je ne veux pas tout sacrifier. J’aime beaucoup ce que MCW a montré et je crois en Noel.

Mais pensant essuyer un refus des Bucks, j’hésite entre deux joueurs. Exum et Randle. Exum est séduisant mais son manque d’expérience prolongée à un bon niveau me fait peur malgré le lobbying de mon coach. Randle donc, dont j’apprécie le côté guerrier des raquettes. Qui plus est, on peut penser que l’équilibre se fera naturellement avec Noel.

Pick 10 : Si Embiid est toujours disponible, et que les diagnostiques des spécialistes donnent en gros du 50/50 sur la suite de sa carrière en pleine possession de ses moyens, je fonce. Mais cela paraît improbable.
Sinon, je tente un trade-up avec Young, Wroten et mes seconds choix pour aller chercher soit Embiid, mais je ne pense qu’une franchise ayant tenté le pari soit prêt à le lâcher, soit Smart, que je n’hésiterais pas à aligner avec MCW. Là encore, cela parait peu réaliste. Donc je me rabats sur le meilleur joueur disponible.
Si c’est un 1, un 4 ou un 5 je trade-down au plus offrant. Et je multiplie les trades jusqu’à avoir un 2 ou un 3. Je m’en tire avec des tours de draft ou des joueurs de complément. Je récupère LaVine.

Second tour : Je prends ce qu’il y a de mieux, je vois si il y a des trades intéressants sinon je mets cela dans mon roster et en avant.

Free agency : je recherche avant tout des vétérans pour former MCW, Noel et Randle. Je n’ai que ce défi sportif à leur offrir, mais j’ai la possibilité de les rémunérer très grassement par rapport à la concurrence, une, voire deux saisons pour certains.
Donc l’idée d’Okafor ou de Blair me plait (oui je copie Blondain), Jermaine O’Neal, Marion ou Odom aussi pour la raquette.

A la mène, j’aimerai beaucoup Billups.

Aux postes 2, 3 je fais revenir Nick Young et Turner. Non je déconne. Je tenterai peut-être Beasley pour un peu de fun. Mike Miller pourquoi pas.

Cinq de départ envisagé :

MCW-LaVine-Anderson-Randle-Noel

C’est pas ce que j’espérais mais je pense très fort à la draft 2015.

Comments

Les plus populaires

Sixers-France se veut le lieu de rassemblement de la communauté des fans des Philadelphia 76ers. Site de référence sur la franchise, vous y retrouverez toute l'actualité concernant votre équipe favorite.

Fouillez dans les archives

Facebook

Copyright - Sixers-France © 2012-2016

To Top
%d blogueurs aiment cette page :