Interviews / Conférences de presse

A quoi sert le draft combine?

L’an passé avec un choix du premier tour et deux dans le second, Sam Hinkie avait convié pas moins de 60 joueurs (pour ceux dont on a pu recenser le passage au PCOM) pour des workouts à Philadelphie. Il avait alors assuré le spectacle lors de la cérémonie à l’issue de laquelle son 11ème choix s’était transformé en Michael Carter-Williams, le futur rookie of the year, le pick 35 s’était, à la suite d’une série d’échanges, matérialisé par la draft d’Arsalan Kazemi et l’acquisition de deux choix du second tour pour la prochaine cuvée, et le pick 42 quant à lui avait été envoyé à la Nouvelle Orléans en compagnie de Jrue Holiday dans le cadre du trade pour Nerlens Noel. Cette année, si la loterie se préserve d’octroyer un top 3 à NOLA, le GM des 76ers disposera de 7 choix dont deux lottery picks et 5 choix du second tour.

Dans ce contexte, le draft combine fournit une opportunité de rassembler encore davantage d’informations sur les prospects qui ont inscrit leur nom pour la prochaine draft. Au cours de deux jours intenses où  des entretiens avec Marcus Smart, Nik Stauskas, Gary Harris, Aaron Gordon, Dante Exum, Doug McDermott, Julius Randle, Noah Vonleh, Kyle Anderson, entre autres ont été organisés, Sam Hinkie a trouvé le temps pour s’épancher sur le rôle qu’il confère au draft combine au sein du processus plus large d’évaluation des prospects.

De manière générale quels enseignements pouvez-vous retirer du NBA Draft Combine? 

[pullquote align= »full » cite= »Sam Hinkie » link= » » color= » » class= » » size= »17″] C’est un moment unique où tous les joueurs sont réunis qui nous donne l’occasion de réaliser deux choses importantes.

D’abord, c’est l’occasion de faire passer des entretiens aux joueurs, ce qui est d’un grand intérêt dans la mesure où vous essayez d’apprendre à les connaître. Quand bien même la façon dont un joueur en particulier s’est montré productif sur le parquet est déterminant, apprendre à les connaître en tant qu’individu est aussi un facteur essentiel.

Puis, le combine nous offre également la chance de réaliser des tests physiques pour tous les joueurs. Dans la mesure où vous envisagez de les engager en tant de basketteurs professionnels pour des années et des années, avoir une estimation précise de leur forme actuelle et des risques de blessures est important. Vous avez aussi l’occasion de les observer au cours des tests et en compétition, bien que cela reste très limité.

Tous ces éléments sont des composants essentiels quand vous essayez de déterminer quels seront ceux qui deviendront les meilleurs joueurs NBA.

[/pullquote]

Dans le processus d’évaluation, où situez-vous l’apport du Draft Combine ? 

[pullquote align= »full » cite= »Sam Hinkie » link= » » color= » » class= » » size= »17″]

Ces deux jours, aussi intenses qu’ils soient, sont seulement une petite contribution à un processus bien plus large qui a commencé pour la plupart d’entre-eux depuis des années. Nous avons fait le tour du pays et parfois du monde pour les scouter, nous avons regardé des heures de video et rassemblé des informations de toutes sortes par tous les moyens qui soient.

Dès lors ces deux jours ne peuvent pas remplacer tout un travail qui pour nombre de ces joueurs s’étend sur plusieurs années. Cela dit, ces deux jours sont intenses et importent parce que nous travaillons dur pour rassembler toutes les informations que nous pouvons à cette période.

[/pullquote]

Avec votre coaching staff vous concentrez-vous sur un élément particulier lorsque les joueurs sont sur le parquet au cours du Combine?

[pullquote align= »full » cite= »Sam Hinkie » link= » » color= » » class= » » size= »17″] C’est une chance de voir ces gars shooter devant nous et de les voir shooter autant. C’est unique. Nous allons inviter nombre de ces joueurs à Philadelphie pour des workouts mais les voir shooter, y compris des shoots qu’ils ne sont pas encore en mesure de prendre en match, présente une certaine valeur et constitue une part du processus d’évaluation.

[/pullquote]

Draft-Combine-Sam-Hinkie

Lors du combine, le temps passé sur le paquet par les joueurs n’excède pas quatre heures, l’étendue du travail n’est-elle pas à rechercher bien au-delà? 

[pullquote align= »full » cite= »Sam Hinkie » link= » » color= » » class= » » size= »17″]Une part considérable du travail se déroule en coulisses. Par exemple, mercredi notre journée a débuté à 6 heures du matin et s’est terminée à 1h, nous avons organisé les rencontres avec les agents dans la matinée, les entretiens avec les joueurs dans l’après-midi et en soirée. Nous avons aussi eu quelques discussions avec les autres équipes à propos d’une série de sujets dont je ne peux révéler le contenu.

[/pullquote]

Au regard de la quantité de travail qui vous incombe dans la préparation de la prochaine draft, combien de personnes travaillant pour les 76ers sont présentes ici et quels bénéfices retirez-vous de ces multiples regards? 

[pullquote align= »full » cite= »Sam Hinkie » link= » » color= » » class= » » size= »17″]A l’instar de la plupart des équipes, nous avons un contingent non négligeable de notre staff ici à Chicago, du Front Office au coaching staff. Je crois fermement aux bienfaits d’une telle inclusion, puisque chacun apporte un regard nouveau, une perspective nouvelle. Quand bien même nous aurons d’autres opportunités pour évaluer tous ces prospects, nous n’aurons plus la chance de le faire dans un tel contexte où ils sont tous réunis, où on peut les interviewer individuellement ou en groupe. Dans ce sens, le combine est unique et c’est pourquoi nous essayons d’avoir plusieurs avis, parfois contradictoires, autour de la table au cours de ces entretiens.

[/pullquote]

 

Considérant le nombre de choix de draft dont dispose la franchise pour la prochaine draft, est-ce que la décision de certains joueurs de ne pas participer au combine diminue la valeur de ces tests?  

[pullquote align= »full » cite= »Sam Hinkie » link= » » color= » » class= » » size= »17″] Considérez-moi comme un optimiste. Je me concentre sur les joueurs qui sont présents. Il y a un plateau plutôt décent de joueurs réunis en un seul et même endroit pour deux journées, c’est une façon plutôt pertinente d’utiliser son temps.

Quand vous avez un large éventail de choix comme nous avons en ce moment, cela vous amène à étudier un large éventail de joueurs, de ceux qui peuvent être un des premiers choix du top 5 à ceux qui pourraient être des fins de top 5. Nous travaillons sur les deux scénarios et comme nous avons plusieurs autres tours de draft additionnels, nous observons un large éventail de joueurs. [/pullquote]

 

Cela signifie que vous avez de nombreuses options en détenant un record de 5 choix du second tour, est-ce exact? 

[pullquote align= »full » cite= »Sam Hinkie » link= » » color= » » class= » » size= »17″]Nous sommes à l’aise avec le statu quo et le resterons si nous devons choisir des joueurs avec ces spots dans le second tour. Cela étant dit, nous sommes connus pour notre usage intensif du téléphone et je pense que le fait d’avoir une poignée de choix du second tour devrait également contribuer à faire sonner notre téléphone.[/pullquote]

Comments

Les plus populaires

Sixers-France se veut le lieu de rassemblement de la communauté des fans des Philadelphia 76ers. Site de référence sur la franchise, vous y retrouverez toute l'actualité concernant votre équipe favorite.

Fouillez dans les archives

Facebook

Copyright - Sixers-France © 2012-2016

To Top