Interviews / Conférences de presse

Josh Harris fait le bilan.

A l’instar de Sam Hinkie, Josh Harris n’est pas des plus volubiles. Néanmoins, pendant que son GM s’entretenait avec les joueurs, le chef de file du consortium propriétaire des Philadelphia 76ers s’est présenté aux micros des journalistes au lendemain du Media Exit Day pour une conférence de presse d’une vingtaine de minutes. Suffisant pour dresser le bilan de la première année des 76ers version Sam Hinkie, sur la prochaine intersaison et l’état d’avancement du projet de nouveau complexe d’entraînement.

Sur le bilan de l’an zéro des nouveaux sixers. 

« Je pense que cette saison a été un énorme succès pour nous. Je n’aime pas perdre. Vivre une saison de défaites est quelque chose de difficile. C’était génial d’avoir battu les Bulls lors de ma première année en tant que propriétaire quand nous étions le 8ème seed et eux le 1er. Je veux revenir en playoffs et je veux que cette équipe lutte pour le titre. C’est ce que nous essayons de faire, arriver à être une équipe d’élite. Mais nous ne sauterons pas les étapes. Nous avons abordé cette saison en sachant que ce serait une longue saison mais qu’elle nous permettrait de poser les fondations de notre projet ».

« Tout ce que l’on a entrepris jusqu’ici est de mettre en place les fondations qui nous permettrons d’être une équipe d’élite à même de disputer le titre chaque année. Malheureusement, cela va prendre du temps. Je dors mieux quand je sais que j’ai une excellente équipe dirigeante en place. Entre Scott O’Neil, Sam Hinkie et Brett Brown, aux côtés des autres membres du staff que l’on a recrutés, on a une équipe d’élite.

Nous avons accompli tant de choses au cours de cette première année : la structuration du front office, du coaching staff, la mise en place d’un programme de développement des joueurs, l’acquisition d’une franchise de NBDL. Tout ceci fait que cette année fut un énorme succès.« 

Sur les deux joueurs draftés l’an passé. 

« Michael Carter-Williams va, je l’espère, être nommé Rookie of the Year. Nous avons utilisé notre choix de draft pour prendre le rookie de l’année et c’était avec le 11ème choix. Nerlens, que l’on n’a pas fait jouer cette année est rétabli. Il jouera donc l’année prochaine et nous sommes très satisfaits des progrès qu’il a réalisés ».

Sur Brett Brown

« Nous avions établi une longue liste de critère pour le juger. Il obtient un A. Nous sommes heureux d’avoir pris cette décision l’an passé. Je raisonne en fonction de ce que l’on cherche à réaliser. Brett excède largement les attentes ».

Sur le projet de nouveau centre d’entraînement

« Nous étudions encore plusieurs sites et j’espère que nous serons en mesure de faire une annonce au cours de l’été. A l’instar de tout ce que l’on fait, nous essayons de prendre la meilleure décision possible pour le long terme. Concrètement, à partir du moment où on annoncera le site choisi, cela va prendre quelques années. Il sera opérationnel d’ici trois saisons. Nous voulons créer un environnement de classe mondiale, c’est pourquoi cela prend tant de temps. Parmi les sites que nous étudions, certains se situent à l’extérieur de la ville, d’autres à l’intérieur ». 

Sur la prochaine intersaison

« Nous allons poursuivre notre stratégie. En NBA, vous gagnez si vous avez entre deux et quatre joueurs d’élite. Nous avons été on ne peut plus clairs avec tout le monde, et Sam a utilisé une formule qui me sied parfaitement : « be a star and help me get one ». Je n’aime pas rester vague mais nous faisons en sorte d’attirer des joueurs d’élite qui pourront nous aider à l’avenir à remplir nos objectifs. Nous allons continuer de structurer le Front Office, étendre notre coaching staff dédié au développement des joueurs et profiter de l’été pour faire progresser nos joueurs.

Clairement la draft est quelque chose que vous pouvez contrôler. Nous savons quels sont nos tours de draft pour cette année, du moins nous ne le savons pas encore avec précision puisque la loterie n’a pas encore été réalisée, mais nous aurons très probablement deux choix à faire dans le premier tour, cinq choix dans le second tour et beaucoup de cap space disponible. Dans le cadre de la Free agency ou des transferts, il y a une autre partie impliquée. C’est moins évident à anticiper. Mais ce n’est pas pour autant que nous n’étudions pas ces possibilités chaque jour ».

Sur les objectifs qu’il s’est fixés pour les 76ers

« Nous voulons lutter pour le titre le plus tôt possible. Encore une fois, je n’aime pas ne pas être précis mais nous ne pouvons pas sauter les étapes. C’est avant tout une question d’opportunités, et d’être en mesure de pouvoir drafter des joueurs d’élite, ou de pouvoir réaliser un échange pour des joueurs d’élite, ou de récupérer ces joueurs d’élite via la free agency. C’est une affaire d’opportunités et d’être capables de saisir ces opportunités dès qu’elles se présentent ».

Sur la manière dont il évalue « les succès »

« En terme de développement des jeunes joueurs, en termes de recrutement du personnel. En tant que propriétaire, l’objectif est toujours de recruter les personnes de la plus grande qualité qu’il soit. Nous n’étions pas satisfaits des décisions qui ont pu être prises par le passé et plus encore du processus décisionnel. On a engagé un nouveau GM, un nouveau coach, un personnel hautement respecté et dont chaque membre partage la même vision, la même stratégie. C’est ce sur quoi vous avez le plus d’impact en tant que propriétaire ». 

Sur le tanking…/…le processus de reconstruction

« Ce n’est pas un terme que j’utilise. On a joué chaque match pour le gagner, mais nous avons fini à cette place…Nous ne voulons pas être une équipe qui présente un bilan de 41 victoires et 41 défaites et ne faire qu’un tour de playoffs. Nous souhaitons que la ville de Philadelphie soit fière des 76ers, nous voulons être fiers des 76ers. Nous voulons être une équipe compétitive, qui lutte année après année pour le titre. 

Nous avons analysé notre capacité à atteindre cet objectif après avoir terminé la précédente saison avec 35 victoires. Nous avons alors considéré que, sans un processus de reconstruction, il s’agissait d’une (trop) longue route. Nous avons alors décidé d’entrer dans ce processus. Nous avons été transparents avec les fans et ces derniers comprennent ce qu’on entreprend. Les réactions sont à 90% positives. Les fans analysent chacune de vos décisions et les évaluent. Nous serons jugés sur notre capacité à remplir nos objectifs ». 

Sur la trade deadline  

« J’ai vécu la trade deadline avec Sam. Nous avons étudié toutes les options, multiplié les discussions et au final nous sommes très satisfaits des résultats de cette trade deadline. Chaque mouvement est une contribution à un plan plus grand. Naturellement, comme quand vous achetez ou vendez des entreprises, vous espérez toujours vendre au meilleur prix et acheter au plus bas. Vous pouvez toujours faire l’analyse que le prix obtenu n’était pas adéquat mais il s’agit d’un processus difficile et nous sommes très satisfaits du travail réalisé par notre Front Office ». 

Sur la croissance de la NBA depuis qu’il a acheté la franchise

« Ce fut un excellent investissement mais je ne pense pas que nous le cèderons avant un long moment. J’escompte voir mes enfants vivre les succès des 76ers. Nous voulons avant tout remporter des succès. Certes, le business de la NBA et celui du sport de manière générale se globalise, la valeur des équipe est en pleine croissance, les gens en Chine regardent de plus en plus les matches.  Assurément depuis que nous nous sommes portés acquéreurs, l’investissement a été judicieux. Mais il y a quelque chose de spécial à investir dans le sport et de très personnel, il s’agit avant tout de remporter des succès, d’apporter des victoires à cette équipe, que l’on puisse être fiers de cette équipe, que je sois fier de cette équipe, que les fans puissent en être fiers ». 

Comments

Les plus populaires

Sixers-France se veut le lieu de rassemblement de la communauté des fans des Philadelphia 76ers. Site de référence sur la franchise, vous y retrouverez toute l'actualité concernant votre équipe favorite.

Fouillez dans les archives

Facebook

Copyright - Sixers-France © 2012-2016

To Top