Delaware 87ers

Arnett Moultrie envoyé chez les 87ers

Non utilisé vendredi face aux Pacers, Arnett Moultrie n’était pas présent au Wells Fargo Center lors de la partie disputée hier soir par les 76ers face aux Grizzlies. Et pour cause, il a été assigné pour la deuxième fois en NBA D-League chez les 87ers. Après s’être publiquement plaint de son absence de temps de jeu alors qu’il s’estimait être à 100%, le sophomore avait déjà effectué un passage dans le Delaware au cours duquel il avait pris part à 3 rencontres pour une production moyenne de 13,7 points et 5 rebonds.

De retour chez les 76ers, il a participé, sans gloire, à 12 matches (3 points, 2,9 rebonds). Aux lendemains de la trade deadline, les départs de Spencer Hawes et de Lavoy Allen lui ont permis de bénéficier de deux titularisations qu’il n’a pas su mettre à profit. Véritable poste 4, Brett Brown lui préfère les nouveaux venus, Henry Sims, Jarvis Varnado et Byron Mullens au poste 5 et comme la dignité impose de laisser Thaddeus Young le plus longtemps possible sur le parquet, il ne reste plus de temps de jeu à accorder à Moultrie. C’est en ces termes que Brett Brown expliquait la situation au micro de Chris A. Vito.

« Je ne pense pas qu’Arnett soit un poste 5. Il n’est pas un pivot. Que voulez-vous qu’il fasse? Qu’il défense sur Marc Gasol?, sur Roy Hibbert? Ou bien Joakim Noah? Ce n’est pas un pivot. De ce fait, nous n’avons que peu d’opportunités de le faire jouer. C’est mathématique. Il va rejoindre les Sevens et jouer ».

« Il a besoin de jouer au basketball. Je ne peux pas lui donner suffisamment de minutes. Ce n’est pas tant un problème de condition physique que de temps de jeu disponible. C’est un jeune joueur, un premier tour de draft, il doit jouer. Ce n’est pas possible ici, mais cela l’est ailleurs. On ne mesure pas la chance  que l’on a d’avoir notre propre équipe de D-League à 40 minutes d’ici ».

Incapable de se créer une place dans une rotation intérieure composée de joueurs des plus médiocres : Henry Sims, Byron Mullens, Brandon Davies et Jarvis Varnado, l’avenir d’Arnett Moultrie dont l’option pour une troisième saison a été levée en début de saison, est des plus incertains.

Son éthique de travail souvent remise en cause par un Doug Collins qui n’avait pas hésité à sacrifier un premier tour de draft pour l’acquérir pourrait lui coûter plus cher qu’un séjour en NBDL alors qu’il avait montré de vraies qualités pour devenir un role player utile lors de ses quelques apparitions la saison passée.

Comments

Les plus populaires

Sixers-France se veut le lieu de rassemblement de la communauté des fans des Philadelphia 76ers. Site de référence sur la franchise, vous y retrouverez toute l'actualité concernant votre équipe favorite.

Fouillez dans les archives

Facebook

Copyright - Sixers-France © 2012-2016

To Top