Draft

Draft 2014 – Quelles cibles pour les 76ers?

La campagne de réabonnement au Wells Fargo Center pour la saison prochaine le stipule explicitement, la prochaine étape du processus de reconstruction passe désormais par la loterie puis la draft de juin prochain. La trade deadline passée, on connaît désormais le nombre de picks que détiendra, sauf d’un coup du sort malvenu de la loterie, Sam Hinkie en juin prochain : 2 choix dans le premier tour et 5 dans le second.

Eu égard aux mouvements entrepris à la trade deadline, le choix des 76ers se situera assurément dans le top 5; le second plus mauvais bilan de la Ligue garantissant que le choix de draft ne sortira pas du top 5 au soir de la loterie. La position de celui des Pelicans est quant à elle moins lisible. La semaine passée, un top 10 n’était pas encore assuré tant les Cavaliers et autres Pistons ne parvenaient pas à leur passer devant, et que les Nuggets affichaient un niveau de jeu alarmant. Désormais, c’est la capacité des 76ers à conserver ce choix qui est questionnée face à la dynamique des Pelicans.

Tankathon

Tanking à NOLA? Panique à Philly? 

Accablés par les blessures les Pelicans semblent s’être décidés à tanker afin de pouvoir conserver leur choix de draft. Les coéquipiers d’un Jrue Holiday qu’on ne reverra pas sur les parquets cette saison viennent d’enchaîner 8 défaites consécutives. Seuls les 76ers sont sur une dynamique encore moins reluisante. De telle sorte qu’il ne fait désormais plus aucun doute que le choix des Pelicans se situera dans le top 10.

Avec un bilan de  23 victoires pour 37 défaites, les Pelicans présentent le 9ème plus mauvais bilan de la Ligue, à 2 petites victoires du 6ème mais aussi du 5ème. Quand bien même les Pelicans parviendraient à se hisser au 5ème rang, les 76ers conserveraient 43,9% de chances de récupérer ce pick (cf – Tableau n°1 : la répartition des billes).

Au vu de la dynamique actuelle des Pelicans, les voir perdre un « avantage » de deux victoires sur leurs concurrents (Lakers, Knicks, Kings et Jazz, tous à 21 victoires) n’est plus impensable. En revanche, il leur faudrait alors parvenir à perdre cet avantage sur l’ensemble de ces quatre équipes. Ce qui est moins probable.

Pour autant, le risque est réel puisque les Pelicans sont en position pour avoir le tiebreaker en leur défaveur ou faveur c’est selon, face à la majorité des équipes candidates au stock de billes le plus imposant. Seules les séries face au Magic (1-1), Knicks (1-1) et aux 76ers (2-0) sont terminées. Rappelons ici, qu’en cas de bilans identiques en fin de saison, les équipes sont départagées sur la base des résultats dans les confrontations directes. A ce titre, les Pelicans passeraient devant les 76ers s’ils venaient à présenter le même bilan comptable en fin d’exercice. En cas d’égalité parfaite dans les confrontations directes, comme c’est le cas entre les Pelicans et le Magic, c’est le pourcentage de victoires obtenu dans sa conférence qu’il convient de regarder. Or en évoluant dans la coriace Conférence Ouest, les Pelicans présenteront certainement le pire bilan en la matière. A l’heure actuelle avec 9 victoires pour 27 défaites, ils sont d’ors et déjà derrière les 76ers et bien loin des Knicks, Jazz, Kings et Lakers.

Sur leurs 22 derniers matches, les Pelicans rencontrent à 6 reprises des concurrents directs (les Lakers le 4 mars, le Jazz le 28 mars et le 4 avril, les Kings le 31 mars, les Celtics le 16 mars et les Bucks le 7 mars) sur leurs 22 derniers matches. Dès lors tous les scenarii restent ouverts et la crise de tachycardie annoncée pour le soir de la loterie pourrait bien connaître quelques prémices au début du mois d’avril. Les plus fébriles se rassureront. Une équipe qui peut compter sur Tyreke Evans, Eric Gordon et Anthony Davis est bien trop talentueuse pour mettre à mal les projets de tanking d’une poignée de franchises.

La répartition des billes à la loterie de la draft

Pour rappel et afin d’alimenter vos scenarii les plus fous et vos calculs d’apothicaires, vous retrouverez ci-dessous la répartition de billes et les pourcentages d’obtenir tel ou tel choix en fonction de son bilan à la fin de saison.

 
Bilan0-2
0-1 à l'extérieur
2-1
1-0 à domicile
Starting Five probablePG : Isaiah Canaan
SG : Jakarr Sampson
SF : Hollis Thompson
PF : Nerlens Noel
C : Jahlil Okafor
PG : Mo Williams
SG : J.R Smith
SF : Lebron James
PF : Kevin Love
C : Timofey Mozgov
AbsentsTony Wroten
Robert Covington
Carl Landry
Joel Embiid
Kendall Marshall
Kyrie Irving
Iman Schumpert

A ce stade de la saison, nous vous proposons un premier big board dans la perspective de la draft. Amaru, Botifoulek, Harold et Gajs vous listent leur classement des meilleurs prospects et soumettent leurs propositions pour les deux lottery picks dont les 76ers espèrent bien disposer.

Le classement des meilleurs prospects par les fans des 76ers.  

DateEquipe domicileEquipe extérieureRésultatCompte Rendu
6 octobre (PRE)Bilbao76ers106-104CR de la partie
8 octobre (PRE)OKC (à Manchester)76ers103-99CR de la partie
11 octobre (PRE)76ers (Delaware)Celtics97-85CR de la partie
14 octobre (PRE)76ersNets97-217CR de la partie
17 octobre (PRE)Bobcats76ers110-84CR de la partie
21 octobre (PRE)Cavaliers76ers104-93CR de la partie
23 octobre (PRE)76ersTimberwolves102-125CR de la partie
30 octobre76ersHeat114-110CR de la partie
1 novembreWizards76ers102-109CR de la partie
2 novembre76ersBulls107-104CR de la partie
4 novembre76ersWarriors90-110CR de la partie
6 novembre76ersWizards102-116CR de la partie
8 novembre76ersCavaliers94 - 79CR de la partie
9 novembreCavaliers76ers127 - 125
11 novembre76ersSpurs85 - 109
13 novembre76ersRockets123 - 117CR de la partie
15 novembreHawks76ers113 - 103CR de la partie
16 novembrePelicans76ers135 - 98CR de la partie
18 novembreMavericks76ers97 - 94CR de la partie
20 novembre76ersRaptors98 - 108CR de la partie
22 novembre76ersBucks115 - 107CR de la partie
23 novembrePacers76ers106 - 98CR de la partie
27 novembreMagic76ers105 - 94CR de la partie
29 novembre76ersPelicans105 - 121CR de la partie
1 décembrePistons76ers115 - 100
3 décembre76ersMagic126 - 125CR de la partie
6 décembreBobcats76ers105 - 88CR de la partie
7 décembre76ersNuggets92 - 103CR de la partie
9 décembre76ersClippers83 - 94CR de la partie
11 décembreTimberwolves76ers106 - 99CR de la partie
13 décembreRaptors76ers108 - 100CR de la partie
14 décembre76ersBlazers105 - 139CR de la partie
16 décembreNets76ers130 - 94
20 décembre76ersNets121 - 120CR de la partie
21 décembreBucks 76ers116 - 106
28 décembreSuns76ers115 - 101
29 décembreLakers76ers104 - 111
1 janvierNuggets76ers102 - 114CR de la partie
2 janvierKings76ers104 - 113CR de la partie
4 janvierBlazers76ers99 - 101CR de la partie
6 janvier76ersTimberwolves95 - 126CR de la partie
7 janvierCavaliers76ers111 - 93CR de la partie
10 janvier76ersPistons104 -114CR de la partie
11 janvier76ersKnicks92 -102CR de la partie
15 janvier76ersBobcats95 - 92CR de la partie
17 janvier76ersHeat86 - 101CR de la partie
18 janvierBulls76ers103 - 78CR de la partie
20 janvierWizards76ers107 - 99CR de la partie
22 janvierKnicks76ers106 - 110CR de la partie
24 janvier76ersRaptors95 - 104CR de la partie
25 janvier76ersThunder91 - 103CR de la partie
27 janvier76ersSuns113 - 124
29 janvierCeltics76ers94 - 95CR de la partie
31 janvier76ersHawks99 - 125CR de la partie
1 févrierPistons76ers113 - 96CR de la partie
3 févrierNets76ers108 - 102CR de la partie
5 février76ersCeltics108 - 114CR de la partie
7 février76ersLakers98 - 112
9 févrierClippers76ers123 - 78CR de la partie
10 févrierWarriors76ers123 - 80CR de la partie
12 févrierJazz76ers105 - 100CR de la partie
18 février76ersCavaliers85 - 114
21 février76ersMavericks112 - 124CR de la partie
24 février76ersBucks110 - 130CR de la partie
26 février76ersMagic90 - 101CR de la partie
1 mars76ersWizards103 - 122CR de la partie
2 marsMagic76ers92 - 81CR de la partie
4 marsThunder76ers125 - 92CR de la partie
8 mars76ersJazz92 - 104
10 marsKnicks76ers123 - 110CR de la partie
12 mars76ersKings98 - 115CR de la partie
14 mars76ersPacers94 - 101CR de la partie
15 mars76ersGrizzlies77 - 103CR de la partie
17 marsPacers76ers99 - 90CR de la partie
19 mars76ersBulls94 - 102CR de la partie
21 mars76ersKnicks92 - 93CR de la partie
22 marsBulls76ers91 - 81CR de la partie
24 marsSpurs76ers113 - 91
27 marsRockets76ers120 - 98
29 mars76ersPistons123 - 98CR de la partie
31 marsHawks76ers103 - 95
2 avril76ersBobcats93 - 123
4 avrilCeltics76ers102 - 111CR de la partie
5 avril76ersNets101 - 105
9 avrilRaptors76ers125 - 114
11 avrilGrizzlies76ers117 - 95
12 avrilBobcats76ers111 - 105
14 avril76ersCeltics113-108
16 avrilHeat76ers87-100

Quels prospects pour les 76ers? 

Amaru :

Choix de Philadelphie : 

Avec le choix des 76ers, je prendrai Jabari Parker ou Julius Randle même si je sais qu’hormis joueur exceptionnel, il y a peu de chances qu’un PF devienne un franchise player en ce moment car je ne suis vraiment pas sur qu’il ait autant de potentiel qu’ Anthony Davis par exemple ou alors je tente le pari Andrew Wiggins dans une période de construction le faire jouer sans pression avec du up tempo pourrait le mettre dans de bonne condition pour la suite.

Décision finale pour le choix des 76ers  :
  1. Jabari Parker
  2. Julius Randle
  3. Andrew Wiggins

 

Choix des Pelicans : 
Pour le choix de draft de NOLA en espérant qu’il soit dans le top 10 je prendrai à coup sur et sans hésité Gary Harris car je pense que Smart sera déja parti mais si Smart est toujours là je le prends.
Décision finale pour le pick de NOLA :
  1. Smart (si disponible)
  2. Gary Harris

Harold 

Choix de Philadelphie : 

  1. Jabari Parker
  2. Andrew Wiggins

Choix des Pelicans : 

  1. Dante Exum
  2. Rodney Hood
  3. James Young
  4. Wayne Selden

Gajs

Choix de Philadelphie : 

8 mois après le transfert de Jrue Holiday chez les Pelicans, les 76ers sont précisément là où on les attendait, dans les bas fonds de la Ligue. Seules les rotations de Larry Drew sont pour l’heure parvenues à se dresser entre les joueurs rassemblés par Sam Hinkie et les 250 combinaisons afférentes au dernier bilan de la Ligue. Dans une classe de draft réputée pour abriter une poignée de futurs franchise players, les 76ers disposeront d’un choix pour drafter le joueur autour duquel construire les ambitions à venir.

Si la position des 76ers au classement garantit un top 5, un trio de joueurs se dégage de cette classe de draft : Andrew Wiggins, Jabari Parker et Joel Embiid. Si le sort (ou Adam Silver) nous en laisse l’opportunité, ma préférence va à Andrew Wiggins puis Jabari Parker, devant le pivot de Kansas. Le potentiel du camerounais en fait un prospect difficile à écarter si les deux ailiers venaient à être déjà sélectionnés lorsque viendra le tour de Sam Hinkie d’annoncer son choix quand bien même le roster dispose déjà d’un Nerlens Noel.

Pour autant, à ce stade du processus je m’orienterai vers son coéquipier Andrew Wiggins dont les qualités athlétiques, la taille pour le poste en font l’idéal type des joueurs prisés par Sam Hinkie. Son jeu offensif est clairement moins développé que celui de Jabari Parker qui reste un prospect bien plus NBA ready, mais le n°22 de Kansas dispose des instincts et de l’envergure pour s’imposer comme un défenseur d’élite. A défaut, un Jabari Parker capable de scorer dans toutes les positions (inside/outside) et parfaitement apte à jouer le rôle de go-to-guy en attaque ne serait pas une déception. En revanche, devoir se rabattre sur un Julius Randle ou un Dante Exum avec le choix des 76ers pourrait s’avérer problématique sans pour autant être alarmant.

  1. Andrew Wiggins
  2. Jabari Parker
  3. Joel Embiid

Choix des Pelicans : 

L’incertitude sur le positionnement du choix des Pelicans et une hiérarchie non figée au delà d’un top 7-8 dans les mocks draft laissent les scenarii ouverts. James Young a vu sa côte sensiblement croître au cours des dernières semaines quand un Wayne Selden reste excessivement bas, l’écart entre les deux prospects ne me semble pas de nature à justifier des positions aussi éloignées dans les mocks. Il en va de même pour un Gary Harris qui bien que doté de qualités indéniables me semble à l’heure actuelle bien trop valorisé eu égard au positionnement de James Young et/ou Wayne Selden.

La dynamique actuelle des Pelicans peut justifier quelques sueurs froides mais aussi un emballement des plus optimistes. Voir les 76ers disposer de deux choix dans le top 8 de cette classe de draft n’est pas exclu. Resteraient alors accessibles pour Philadelphie un Dante Exum, Marcus Smart, Noah Vonleh. Si ces prospects venaient à ne pas être disponibles, la perspective d’un trade down n’est pas à exclure. Au delà d’un top 7-8, cette classe de draft semble plus homogène et monter un trade down pourrait s’avérer payant. Sans oublier que les 76ers se sont constitué une armada de choix du second tour qui peuvent être utiles dans la perspective d’un trade-up.

  1. Si le choix des Pelicans s’avère être un top 8, je me jète sur le prospect qui sera tombé parmi Noah Vonleh et Dante Exum et Marcus Smart. J’attends alors les offres des franchises intéressées par un trade-up. Si les offres ne sont pas à la hauteur, je n’aurais aucun scrupule à conserver le joueur ainsi sélectionné.
  2. Si le choix des Pelicans se situe en dehors du top 8, ma cible privilégiée se nomme James Young que j’escompte faire jouer au poste 2. Là encore, un trade down pour aller chercher Wayne Selden ou un PJ Hairston me traverse l’esprit au surplus s’il est possible de récupérer un pick 2015 dans l’opération. On n’omettra pas que ces joueurs peuvent aussi s’avérer accessibles dans le cadre d’un trade-up du choix du second tour des 76ers et qu’en dépit des 7 choix de draft qu’il détient, Sam Hinkie ne draftera pas 7 joueurs pour composer son roster la saison prochaine.

Comments

Les plus populaires

Sixers-France se veut le lieu de rassemblement de la communauté des fans des Philadelphia 76ers. Site de référence sur la franchise, vous y retrouverez toute l'actualité concernant votre équipe favorite.

Fouillez dans les archives

Facebook

Copyright - Sixers-France © 2012-2016

To Top