Chroniques

Tours de draft – La collection de Sam

En dépit d’un marché inerte, Sam Hinkie est parvenu à concrétiser 4 transferts lors de la trade deadline dont le dénominateur commun fut l’acquisition de seconds tour de draft. En une soirée, Hinkie a rajouté pas moins de 6 picks à sa collection. Malheureusement, l’excessive valorisation des choix 2014 l’a empêché de glaner un premier tour. Pire, il n’a pas été en mesure de récupérer le choix du second tour d’Orlando qui appartient toujours à Cleveland.

Evan Turner et Spencer Hawes n’ont pas déchaîné les passions sur le marché et les GM n’ont pas cédé à la panique (Rich Cho notamment). Désireux de se délester de ces joueurs dont l’attitude sur le parquet commençait à poser problème tant ils ne se sentaient plus concernés, Sam Hinkie en a retiré ce qu’il a pu. Paradoxalement, il a obtenu a autant si ce n’est plus en échange de 2,1 millions de dollars de cap space (le contrat d’Eric Maynor) qu’en échange de Spencer Hawes ou d’Evan Turner.

Selon les informations venues d’Arizona, le GM des 76ers a tenté de jouer sa meilleure carte, Thaddeus Young, avec une cible déjà visée en juin dernier : Archie Goodwin. McDonough n’a pas donné suite et refusé Thaddeus Young pour qui Sam Hinkie exigeait le package suivant : le contrat d’Emeka Okafor, Archie Goodwin et le premier tour 2014 des Pacers.

Il n’en demeure pas moins que Sam Hinkie a pris le contrôle sur le second tour de la draft 2014 où il possède 1/6 des picks disponibles. Mieux avec 2 choix du premier tour (sauf si le pick de NOLA atterrit dans le top 5 à l’issue de la loterie) et 5 choix du second, Sam Hinkie possède 11,66% des choix de la draft 2014.

L’héritage de Doug Collins liquidé. 

Afin de s’assurer les services d’Andrew Bynum et d’Arnett Moultrie, Doug Collins avait entamé le stock de choix de draft des Philadelphia 76ers. Les mouvements entrepris hier soir par Sam Hinkie viennent liquider son héritage à deux titres.

D’abord en se séparant de Spencer Hawes, Lavoy Allen et d’Evan Turner. A ce jour seuls, Thaddeus Young, Jason Richardson et Arnett Moultrie ont connu les séances dirigées par le premier choix de la draft 1973.

Mais surtout, les picks du second tour acquis par Sam Hinkie viennent compenser ceux que la franchise perdra sous l’effet des engagements contractés sous l’ancien régime. En effet, si les 76ers ont théoriquement échangé un premier tour contre Arnett Moultrie et envoyé un autre premier tour au Magic dans le cadre du trade pour Bynum, il se pourrait que les 76ers ne cèdent qu’une poignée de seconds tours de draft.

Le pick promis à Miami en échange d’Arnett Moultrie a depuis été transféré à Boston dans le cadre du trade de Jordan Crawford et Marshon Brooks. Il est protégé top 14 en 2014 et en 2015. Dès lors si les 76ers ne participent pas aux PO cette saison, ni la suivante, ce sont deux choix du second tour (ceux de 2015 et de 2016) qui seront envoyés chez le voisin honni.

De la même manière le pick promis à l’autre franchise floridienne est protégé top 14 en 2016, puis top 11 en 2017 et enfin top 8 en 2018. Au delà de cette échéance, l’obligation des 76ers ne portera plus que sur deux seconds tours de draft (2018 et 2019).

Si Sam Hinkie se montre à la hauteur du crédit qu’on lui accorde, il devra se résoudre à céder un premier tour à Rob Hennigan. En revanche, en dépit du soutien de Danny Ainge et des fans des Celtics, une qualification pour la post-season dès la saison prochaine est hautement utopique quand on sait qu’il a fallu deux ans de Kevin Durant à Seattle/OKC pour retrouver les joies des PO. Les 76ers devront alors se délester de deux choix du second tour dont ils disposent désormais abondamment.

La collection de tours de draft de Sam Hinkie

 Premier tourSecond tour
2014- Choix des 76ers (sauf s'il venait à ne pas être dans la loterie)
- Choix des Pelicans (sauf s'il venait à être dans le top 5)
- Choix des 76ers (sauf s'il venait à se situer au-delà du 40ème rang. S'il est compris entre les positions 41 et 55 il appartiendra aux Clippers, entre les positions 46 et 50 aux Wizards, entre les positions 51 et 55 au Thunder via Memphis et entre les positions 56 et 60 aux Rockets)
- Choix des Cavaliers
- Choix des Grizzlies
- Choix de Brooklyn
- Choix de Houston
2015- Choix des 76ers (sauf s'il venait à ne pas être dans la loterie et qu'il n'a pas été envoyé à Boston via Miami en 2014)- Choix des 76ers (sauf si les 76ers ne disputent pas les PO en 2015 auquel cas le pick appartiendra aux Boston Celtics).
- Choix des Pelicans (via les Wizards)
- Choix des Warriors (via Pacers)
2016- Choix des 76ers (sauf s'il venait à ne pas être dans la loterie)- Choix des 76ers (sauf si les 76ers ne disputent pas les PO en 2015 auquel cas le pick appartiendra aux Boston Celtics).
- Choix des Nuggets
2017- Choix des 76ers (sauf s'il venait à ne pas être dans le top 11 et qu'il n'a pas été envoyé au Magic en 2016)- Choix des 76ers
2018- Choix des 76ers (sauf s'il venait à ne pas être dans le top 8 et qu'il n'a pas été envoyé au Magic en 2017)- Choix des 76ers (sauf si les 76ers ne se sont pas encore acquittés de leur du à l'égard du Magic).
- Choix des Clippers

A lire ou relire : De l’utilité nouvelle des seconds tours de draft. 

Comments

Les plus populaires

Sixers-France se veut le lieu de rassemblement de la communauté des fans des Philadelphia 76ers. Site de référence sur la franchise, vous y retrouverez toute l'actualité concernant votre équipe favorite.

Fouillez dans les archives

Facebook

Copyright - Sixers-France © 2012-2016

To Top