Interviews / Conférences de presse

Sur le sofa de la NBA, MCW se confie sur sa saison

Présent à la Nouvelle-Orléans où il a disputé le Rising stars challenge 2014 avec la Team Webber et le Skills Challenge avec Victor Oladipo, Michael Carter-Williams, le 11ème choix du premier tour de la dernière draft en a profité pour livrer ses impressions sur son début de carrière dans la Grande Ligue.

Une première saison NBA qui n’est pas de tout repos pour lui, dans notre équipe en pleine reconstruction qui va certainement perdre un de ses cadres dans les prochains jours, en les personnes de Thaddeus Young, Evan Turner ou Spencer « Je défèque sur la tête d’Obama parce que je n’ai que ça à faire » Hawes.

Malgré un bilan collectif de 15 victoires pour 39 défaites, MCW s’est idéalement positionné pour remporter le prochain titre de Rookie of the Year moyennant à cette heure ci 17.1 ppg, 6.5 apg et 5.4 rpg.

Au micro de Jeff Caplan, il livre ses impressions sur son début de carrière, et pour votre plaisir, en voici la transcription.

Q : Ton début de carrière NBA était si impressionnant que les choses semblaient faciless. Jusqu’ici, quels ont été les ajustements le plus compliqués à réaliser ?

Probablement garder son corps en forme et en bonne santé ainsi que de lutter chaque match. Il y a énormément de matches donc on se doit de rester concentré et rester compétitif.

Q : Es-tu habitué aux déplacements en NBA ?

J’ai oublié à maintes reprises dans quel hôtel j’étais, dans quelle ville, quel jour nous étions…Cela a été assez difficile pour le moment.

Q : Décris-nous ton niveau de jeu de cette saison.

Je pense que j’ai vraiment bien joué. Je suis très fier de moi, de ce que j’ai déjà réalisé pour l’instant et je suis toujours affamé de jeu. Cela a été incroyable, une année  très fun et j’ai encore l’intention de jouer à fond chaque match.

Q : Ton premier match opposait les Sixers à Lebron James et son équipe championne NBA et tu as fini avec 22 points, 12 passes et 9 interceptions dans une victoire éclatante. Etait-ce le moment où tu as réalisé que tu étais dorénavant un joueur NBA ?

Ce fut un match incroyable pour moi. Mon premier match était fun et je pense que c’est après ce match et celui de Chicago (3ème match NBA, 26 pts & 10 assists) que j’ai réalisé que je pouvais jouer avec ces gars là et faire la différence sur le parquet.

Q : Généralement, les hauts choix de draft ne sont pas habitués à perdre au lycée ou en université. Les Sixers avaient surpris tout le monde en débutant la saison avec un 3-0, mais aujourd’hui, ils n’ont gagné que 12 matchs de plus. Comment as-tu géré les défaites ?

Cela a été dur. Je pense qu’il faut rester patient. Ce n’est pas tout le monde qui arrive dans la ligue et est directement dans une équipe qui gagne. J’ai parlé avec beaucoup de  vétérans qui ont été dans de grandes équipes et ils m’ont dit qu’ils ont débuté dans des équipes faibles. Mais il est sûr que vous appréciez plus lorsque vous êtes dans une équipe qui remporte des matches.

Q : La saison prochaine tu pourras jouer avec Nerlens Noel, le 6ème choix de draft 2013 qui a été tenu à l’écart en raison d’une blessure au genou gauche depuis maintenant un an. Qu’est-ce que tu as vu de lui à l’entraînement et quelles sont tes attentes à son sujet ?

Il travaille avec hargne tous les jours, il s’entraîne énormément essayant de revenir a 100% de ses capacités. Il a l’air en forme, son corps a l’air en forme. Il saute plus haut que jamais et je sais qu’il est extrêmement pressé de faire son retour. Je suis donc intéressé de voir quel impact il aura sur nous l’année prochaine. Son genou n’est pas encore totalement à 100%, il n’est pas encore guéri. Pour lui et pour l’équipe, il vaut mieux qu’il attende d’être en parfaite santé avant de faire un retour.

Comments

Les plus populaires

Sixers-France se veut le lieu de rassemblement de la communauté des fans des Philadelphia 76ers. Site de référence sur la franchise, vous y retrouverez toute l'actualité concernant votre équipe favorite.

Fouillez dans les archives

Catégories

Facebook

Copyright - Sixers-France © 2012-2016

To Top