CR/Résultats

Instant Cluedo : Drummond et Monroe dans la peinture

score 76ers @ Pistons 01:02:14

Si les Pistons jouaient tous les soirs contre les Philadelphia 76ers, Mo Cheeks ne serait pas raillé pour son coaching et Andre Drummond serait immanquablement All-Star. Lors des deux premières confrontations entre les deux franchises, les Pistons se sont imposés avec une recette aussi limpide qu’efficace : profiter autant que possible des match-up favorables à l’intérieur, dominer le rebond et sagement attendre les pénétrations périlleuses des extérieurs adverses excessivement maladroits à longue à distance.

Au Palace, ils n’auront eu besoin de compter sur leur adresse extérieure seulement pendant un quart temps pour étriller une équipe de Philadelphie, en back-to-back et privée de Michael Carter-Williams, forfait en raison de douleurs à l’épaule droite.

En deux sorties face aux 76ers, Andre Drummond tournait à 21 points, 15,5 rebonds, 4 contres et 3 interceptions. En seulement 23 minutes passées sur le parquet il a maintenu ces standards (22 points à 10/11, 14 rebonds, 5 contres) face à un Spencer Hawes impuissant. Mais celui qui est passé, plus rapidement qu’escompté du statut de prospect intriguant à futur de la Ligue à la position, n’est pas le seul coupable. Greg Monroe s’en est aussi donné à coeur joie sur la même scène de crime : la peinture adverse.

Avec leurs armes, les hommes de Brett Brown ont « rivalisé » au cours de la première période (49-57). Tony Wroten, titularisé à la mène, se démenait pour se frayer un chemin vers le cercle (12 points dans la première période), Evan Turner devait recourir à ses plus belles acrobaties pour un résultat mitigé et Thaddeus Young tentait de compenser son déficit de taille par sa vitesse de déplacement et d’exécution. Ses interceptions offraient des possessions aux 76ers quand les Pistons se gavaient de secondes chances grâce à leur domination sans partage au rebond.

Mais au coeur du 3ème quart, les Pistons enchaînant interceptions et paniers primés, infligeaient un létal 16-2 pour figer l’écart au-delà de la vingtaine d’unités. Les hommes de Mo Cheeks ont rentré 6 de leurs 7 paniers primés au cours de ce troisième quart à l’issue duquel le match était plié (93-69).

Tony Wroten titularisé, le scoring en sortie de banc reposait sur…Elliot Williams qui gonflera sa feuille de stats, une fois l’écart établi. Avec 4 joueurs disponibles sur le banc, Brett Brown était bien démuni face à l’apport d’un Kyle Singler. L’impact physique et l’énergie de Dewayne Dedmon voire de Lavoy Allen n’étaient pas suffisants à enrayer la machine adverse.

Depuis leur victoire arrachée au TD Garden, les 76ers ont subi deux blowouts. 26 points face à Atlanta, 17 face aux Pistons. Dans les matches qui se décident par 5 ou moins de points, ils présentent le bilan de 8 victoires pour 2 défaites. Dans les autres, celui de 7-21.

Les Pistons derniers ont donc remporté les trois premiers matches entre les deux équipes. Ils auront l’occasion de sweeper les 76ers lors du dernier match programmé le 29 mars au Wells Fargo Center. Et au vu des armes à disposition des deux coaches, seul Mo Cheeks a la clé pour éviter un tel scenario.

Avec un bilan de 15 victoires pour 33 défaites, les 76ers occupent toujours le quatrième plus mauvais bilan de la Ligue à la (dé)faveur du tie-breaker sur Boston qui reçoit ce dimanche le Magic pour un match qui vaut son pesant de billes.

Les Highlights

Les stats du soir 

  • Les Philadelphie 76ers présentent le bilan de 1 victoire pour 11 défaites sans Michael Carter-Williams.
  • La paire Andre Drummond et Greg Monroe aura été utilisée avec parcimonie par Mo Cheeks (respectivement 23 et 29 minutes). Nul besoin de les mobiliser davantage tant ils se sont montrés dominants. A eux deux ils cumulent 43 points à 18/21 et 26 rebonds. Ils ont manqué autant de shoots que Spencer Hawes de tentatives derrière l’arc.
  • Sous l’impact de leur duo d’intérieur, les Pistons ont copieusement dominé les 76ers au rebond 58 prises contre 44 pour 32 points sur des secondes chances contre 12 pour les 76ers.
  • Thaddeus Young sort un nouveau match à 5 interceptions. Il menace de plus en plus sérieusement la troisième place de Michael Carter-Williams au classement des meilleurs intercepteurs de la Ligue.
  • Evan Turner, pas déstabilisé par l’approche de la deadline (sic) écope de sa troisième faute technique cette semaine.

La Box score

Box score 76ers @ PIstons 01:02:14

Comments

Les plus populaires

Sixers-France se veut le lieu de rassemblement de la communauté des fans des Philadelphia 76ers. Site de référence sur la franchise, vous y retrouverez toute l'actualité concernant votre équipe favorite.

Fouillez dans les archives

Facebook

Copyright - Sixers-France © 2012-2016

To Top