CR/Résultats

Au bon souvenir d’Evan Turner

76ers @ NYK 22:01:14

Gros match hier soir au Madison Square Garden, entre le leader de la conférence Atlantique et son dauphin, deux équipes qui jouent le titre cette saison…euhhh mince, je me suis trompé d’année ! Je disais donc fantastique match hier à New-York, qui opposait la franchise locale 11ème à l’est et nos chers 76ers, 13èmes de cette même conférence. De quoi prendre peur à l’idée de devoir veiller jusqu’à 4h du mat pour voir les bas fonds de la NBA batailler. Bien m’en a pris, c’est une rencontre qui démarre sur les chapeaux de roue et qui ne baissera pas d’intensité. Côté NY, Mike Woodson avait choisi de démarrer avec un gros cinq de départ puisque Bargnani, Chandler, Melo et Shumpert débutaient tandis que Brett Brown alignait James Anderson au poste 2, celui-ci étant plutôt en verve ces derniers temps.

Ainsi, Turner lançait les hostilités avec un pull up dont il a le secret à 5m sur le côté. Le début d’une excellente soirée pour lui. Puis il envoyait un superbe alley-oop pour James Anderson, l’autre grand bonhomme de cette soirée newyorkaise. Le début de match est très rythmé, le ballon bouge bien et les paniers s’échangent rapidement. Les Knickerbockers reviennent bien et il faut un 3 points d’ET  (plutôt loin pour lui d’ailleurs) pour égaliser à 9-9.

C’est là que nos protégés appuient sur le champignon pour réaliser un premier écart. D’abord sur une superbe action de MCW, dont on voit toutes les qualités de meneur. Il trouve Thad tout seul sous le cercle (11-9). Puis sur un 3 points de l’inévitable Spencer Hawes, l’écart grimpe à + 7.

Les défenses sont restées à la maison en ce début de match, la seule différence résidant dans le fait que NY manque pas mal de tirs ouverts. Et au retour du temps mort pris par Woodson suite au tir primé du républicain, BIM, Turner en remet une couche avec un nouveau 3 points.

Le vilain se transforme petit à petit en beau gosse ultime.

De la même façon que l’on pouvait sentir la domination de Miami dès le début de match, on sent ce soir que tout est possible pour les Pennsylvaniens. La gonfle bouge de façon excellente, le jeu de transition est bien en place comme sur ce panier de James Anderson (21-12). Prigioni fait alors son entrée, et ne tarde pas à se faire remarquer puisqu’il donne un alley-oop à Chandler qui réduit l’écart. MCW est quant à lui assez maladroit, mais une séquence au milieu du 1er quart le voit marquer 5 points sur deux possessions consécutives. Il lance par la suite Lavoy Allen en contre attaque (oui oui !!), ce dernier ayant été totalement oublié par la défense des Knicks  (30-21, 3’ à jouer 1er quart).

Ce 1er quart se termine sur un 33-26 très positif pour Philly avec 62% au shoot, 5/8 à 3pts et déjà 10 points pour Turner. Nous sommes bien aidés, il est vrai, par la défense des Knicks qui malgré 2 blocks de Bargnani (oui oui !), est très lâche et pas assez agressive au rebond. Melo est également maladroit et finit le 1er quart avec 1 seul petit point à 0/4.

Les remplaçants font le boulot en début de second quart, notamment E.Williams qui score en transition pour donner 10 points d’avance (38-28). Toutefois NY se rebiffe et passe un 5-0 aux 76ers, tandis que MCW est désespérant dans ses tentatives d’attaque de cercle ( j’avais oublié de mentionner que les deux contres de Bargnani sont sur lui). On assiste à un match très plaisant, beaucoup de fluidité dans le jeu comme l’attestent le nombre de passes décisives.

Turner est toujours chaud bouillant et au retour d’un temps mort de BB, il claque 4 points en 2 tentatives (cela change des temps morts Collinsiens !!). 46-37 pour les Sixers sur une passe de Hawes inside pour Thad, toujours aussi seul. La raquette est désertée par NY, qui concède dix rebonds offensifs. Beaucoup sont « l’œuvre » de MCW qui rate souvent son lay up, prend son rebond, rate encore et Thad finit ! Toutefois c’est lui qui redonne 8 points d’avance sur une pénétration enfin réussie (51-43). Melo revient fort dans ce quart temps puisqu’il inscrit la bagatelle de 13 points avec un 2/3 derrière la ligne des tirs primés. Mais Turner lui répond en scorant encore et encore son shoot favori, espèce de pull up qu’il place à 5-6 m sur le côté.

Melo rentre un gros 3 points avant la mi-temps qui se conclue sur le score de 61-56 et qui est très bien payé pour les Newyorkais, dominés qu’ils sont dans tous les compartiments du jeu : nous shootons en effet à 52%, 66% à 3pts, dominons copieusement le rebond (30 à 16) et également 15 passes pour seulement 3 pertes de balle.

Melo les tient dans le game, ainsi que notre défense sur les tirs extérieurs encore et toujours trop large. Turner compile déjà 18 points (7/9), MCW 11 (3 /11) et James Anderson 13 ( 6/7)

La seconde mi-temps commence comme la première : ET est incroyable, encore un pull up à 5 mètres puis un dunk sur une belle passe du républicain. MCW a toujours autant de mal à attaquer le cercle et se retrouve dans des positions peu envieuses où il est quasiment certain de se faire bâcher. Shumpert donne la première avance de NY depuis bien longtemps sur un 3pts, mais très vite les Philadelphiens reprennent le dessus par l’inévitable ET puis sur un dunk en contre de James Anderson (76-68). C’est là qu’on commence vraiment à y croire. Contrairement au match contre Miami, ce sont les Sixers qui imposent le tempo. Ca court beaucoup, et Thad se permet même de mettre à l’amende toute la défense des Knicks sur un remarquable coast to coast (79-71 4’à jouer). Cependant NY tient la distance, et il faut toute la réussite d’Hollis Thompson pour conserver un petit écart. L’entrée de Tim Hardaway jr a fait du bien en face ( 84-80 fin du 3ème)

Les Knicks entament le dernier quart pied au plancher. Un 5-0 impulsé par Jr Smith et un nouveau tir de Bargnaknicks redonne l’avantage à NY (84-87 avec 10 min à jouer). ET redevient vilain, et force pas mal de tirs pour essayer de maintenir son équipe à flots. Un nouveau coast to coast d’Hardaway donne 6pts d’avance aux Knicks. Ces derniers sont sur un 13-0 depuis la fin du 3ème quart et sont bien aidés par leur adresse retrouvée à 3 points (ils auront tiré à 15/33 sur l’ensemble de la partie).

Le match se resserre, on sent que la tension est palpable. En 5 minutes côté 76ers, seul ET a scoré. Pourtant les Knicks ne profitent pas de cette baisse d’adresse des nôtres qui était inévitable, et JR Smith le bien nommé nous sauve la mise en voulant jouer le Nick Young ( ou est-ce l’inverse ?) à chaque possession. De plus nous sommes déjà dans la pénalité à la moitié du 4ème, du en partie à des fautes évitables. Mais les Newyorkais sont extrêmement fragiles en ce moment, et cela se confirme avec ce superbe shoot à 3pts de MCW qui redonne l’avantage aux Sixers à l’entrée du money time (93-92 5’30 à jouer).

Sur l’action suivante, BIM, à nouveau Turner à 3 points dans le corner !! Il vient de battre son record en carrière sur ce panier qui le propulse à 32 points et qui donne 4pts d’avance aux 76ers. JR Smith répond à 3pts, mais décidemment James Anderson est un véritable poison et redonne 5 points d’avance sur une belle passe de Thad. Puis Lavoy « big mac » Allen rentre son tir en tête de raquette qu’il affectionne. Encore un super choix de MCW qui décide de la lui donner à son endroit favori (102-96 3’ à jouer). Cela commence à sentir très bon pour les hommes de Brett Brown. Melo y va de son three pour ramener l’écart à 3pts, puis Chandler bloque Thad sous le cercle et NY a un ballon pour revenir. Après un LF raté de JR, temps mort de BB avec moins de 2 minutes à jouer…. BIM !!! Superbe système (à voir vraiment !) pour libérer Thad à 3pts qui plante !!!!! Enfin, notre bon Turner clôt la marque avec un nouveau pull up improbable ( 107-100 moins de 45 secondes). Melo mettra bien un dernier 3 points, les Newyorkais ont joué trop facile et pas assez collectifs pour pouvoir inquiéter cette équipe de brêles coachée magnifiquement. Pour ceux qui ont le League Pass je conseille à tous de le regarder, on y voit vraiment à quel point le système de jeu des 76ers a évolué cette saison. Et c’est très agréable à regarder !! En espérant qu’un GM ait été séduit par le vilain sur ce match, on se rappelle que le Garden lui réussit plutôt bien.

Les Highlights : 

Les stats du soir : 

  • James Anderson à 18 pts à 8/11
  • Turner record en carrière 34 pts à 13/22 et 11 rebonds
  • MCW maladroit (5/18) mais 19 points, 12 rebonds et 7 passes.

La Box score 

Box score 76ers @ NYK 22:01:14

Comments

Les plus populaires

Sixers-France se veut le lieu de rassemblement de la communauté des fans des Philadelphia 76ers. Site de référence sur la franchise, vous y retrouverez toute l'actualité concernant votre équipe favorite.

Fouillez dans les archives

Facebook

Copyright - Sixers-France © 2012-2016

To Top