CR/Résultats

Les 76ers balayés par les Bulls

score 76ers @ Bulls 18:01:14

Effacé le début de saison où les 76ers avaient coup sur coup balayé le double champion en titre et les Bulls de Derrick Rose et Marquis Teague. Perdus au milieu d’un mois de janvier chargé, les revanches des parties disputées à l’autonome ont donné lieu à deux blowouts salés pour les 76ers.

Pire, les hommes de Brett Brown quittent Windy City avec trois nouveaux blessés, Tony Wroten, Brandon Davies et James Anderson et ce à l’avant veille d’une semaine qui les verra disputer 4 rencontres en 6 jours.

Tony Wroten s’est tordu la cheville au cours du second quart temps. Contraint de sortir du parquet avec l’aide de deux coéquipiers, le sophomore souffre d’une entorse de la cheville droite. James Anderson a lui reçu un coup de genou dans le bas du dos, tandis que Brandon Davies s’est disloqué l’auriculaire droit. Les trois joueurs sont listés en day-to-day mais le statut de Tony Wroten pourrait bien évoluer vers une indisponibilité plus longue après des examens complémentaires prévus dans la journée.

Pour un recap de la partie au fil de la rencontre, nous vous renvoyons vers le texte de nos amis de bulls.debats-sports.com . Ici nous nous contenterons de produire le schéma suivant.

Non il ne s'agit pas du profil d'une étape du Tour de France mais bien de l'évolution de l'écart au cours de la partie.

Non il ne s’agit pas du profil d’une étape du Tour de France mais bien de l’évolution de l’écart au cours de la partie.

Avant la rencontre, Brett Brown avait identifié le danger.

« Nous avons le plus grand respect pour leurs grands et leur énergie. C’est toujours un match physique. Vous savez que vous allez devoir défendre au poste. Ce n’est pas comme si nous pouvions nous vanter d’avoir une frontline grande et physique. Nous devons donc nous attendre à un match physique comme c’est toujours le cas avec les équipes de Tom [Thibodeau] ».

Le coach avait vu juste, sans toutefois parvenir à trouver le remède. Les intérieurs des Bulls ont copieusement dominé leurs vis-à-vis. La paire Noah – Boozer cumule 36 points et 29 rebonds quand un Thaddeus Young maladroit et un Spencer Hawes toujours aussi peu dissuasif émargent à 21 points et 10 rebonds. Copieusement dominés dans la raquette, les 76ers n’ont pas plus pu compter sur leur adresse extérieure pour s’offrir des points, du spacing et se dégager l’accès au cercle.

Première victime de la maladresse de ses partenaires, Michael Carter-Williams a une nouvelle fois abusé des pénétrations sans parvenir à conclure au cercle. Faute d’adresse extérieure et avec un Evan Turner incapable d’élever son niveau de jeu quand le collectif dysfonctionne, le meneur de jeu rookie s’est cassé les dents sur les intérieurs adverses (4 contres subis) sans pour autant alterner le jeu intérieur – extérieur. Si ces échecs et ce manque de lucidité peuvent s’expliquer par un certain manque de fraîcheur, Brett Brown ne se formalise pas de la prestation médiocre de son joueur. Cela fait partie de son apprentissage. Et cette saison y est dédiée.

Il a d’ors et déjà disputé plus de matches qu’il ne l’a fait l’an passé à Syracuse. Il est toujours difficile de jouer contre une équipe aussi dure. Mais il doit apprendre à jouer de cette manière. C’est une opportunité d’apprentissage exceptionnelle, bien que douloureuse.

A l’image de son meneur de jeu, aucun des 76ers (si ce n’est Dewayne Dedmon) n’est parvenu à régler la mire. L’équipe a shooté à 35,1% dont un piteux 10,5% à trois points.

Adresse 76ers : Bulls

Quand on est la pire équipe en terme de points concédés (110,2 points par match), il devient difficile de remporter une partie lorsque l’on shoote à 35%, que l’on est dominé au rebond, et incapables de provoquer des situations de contre-attaque. Pis encore, les 76ers n’ont pas su faire circuler correctement la gonfle, multipliant les pertes de balles dont les Bulls profitaient pour aller scorer sur contre attaque. De telle sorte qu’à la mi-temps, le match était déjà plié.

S’il n’y a peu de positif à retenir de ce match, il pourrait servir d’étalon à ceux qui s’inquiètent de la position des 76ers à la loterie aux lendemains de chaque victoire.

A défaut d’autre chose, on se souviendra de cette partie pour l’action défensive d’éclat de Lorenzo Brown en fin de match, quand il est venu s’interposer entre le cercle et…Hollis Thompson.

Hollis Thompson - Lorenzo Brown

Au cours d’une partie où les 76ers n’auront pas existé, Dewayne Dedmon est assurément la seule satisfaction du soir. En trois sorties, le joueur s’est donné de précieux arguments pour obtenir un second contrat de 10 jours. En 17 minutes en sortie de banc le rookie non drafté en juin a scoré 8 points (4/5) tout en gobant 7 rebonds. A titre de comparaison, Spencer Hawes qui est resté sur le parquet pendant une demi-heure a rentré un point de plus (9 à 3/8) et capté 8 rebonds. Le pivot ne fuit pas la couleur et utilise ses longs segments pour batailler au rebond. Par ailleurs, ses qualités athlétiques ne devraient pas être superflues dans les systèmes de Brett Brown. Lavoy Allen, revenu de blessure après quatre matches manqués, peut commencer à s’inquiéter.

Les Highlights

Les stats du soir 

  • Seuls Spencer Hawes, Brandon Davies et Dewayne Dedmon terminent la partie avec plus de points inscrits que de tirs tentés.
  • La loi des séries a poursuivi son oeuvre, les Bulls remportent leur 7ème victoire en 9 sorties, tandis que les 76ers encaissent leur 6ème revers lors des 7 derniers matches.
  • Les 76ers n’ont rentré que 2 de leurs 19 tentatives derrière l’arc. Après le 2/20 de la veille face au Heat, les hommes de Brett Brown présentent un effroyable 4/39 dans l’exercice.
  • Les 78 points inscrits face aux Bulls sont à ce jour le plus petit total des 76ers cette saison.

La Box score

Box score 76ers @ Bulls 18:01:14

Titulaires du troisième plus mauvais bilan de la Ligue, les 76ers retrouveront le chemin des parquets, lundi à Washington. Martin Luther King Day oblige, les 76ers joueront en tout début d’après midi au Verizon Center (à 20 heures en France). Après le Heat et les Bulls, les Wizards se vengeront-ils de leur revers concédés lors de la première semaine de compétition?

Comments

Les plus populaires

Sixers-France se veut le lieu de rassemblement de la communauté des fans des Philadelphia 76ers. Site de référence sur la franchise, vous y retrouverez toute l'actualité concernant votre équipe favorite.

Fouillez dans les archives

Catégories

Facebook

Copyright - Sixers-France © 2012-2016

To Top