CR/Résultats

Evan glisse, Stoudemire brille.

Score 76ers vs Knicks 11:01:14

Les séries respectives des Knicks et des 76ers se poursuivent. Carmelo Anthony et ses coéquipiers enchainent une quatrième victoire consécutive tandis que les 76es écopent de leur 4ème revers de rang. En back-to-back, les hommes de Brett Brown ont clairement manqué de peps et d’un banc quand les Knicks pouvaient s’appuyer sur un excellent Amaré Stoudemire et un JR Smith efficace en sortie de banc.

Sur un parquet qui a été posé juste à temps après le match des Flyers, la partie ne débutait pas sur les meilleures bases possibles, les deux équipes tardant à régler la mire (3/15 en cumulé). Pour autant, les rebonds défensifs captés par Michael Carter-Williams permettaient au rookie d’initier les contre attaques et les 76ers prenaient les devants (2-7). Thaddeus Young profitait alors de la défense poreuse des intérieurs des Knicks, privés de Tyson Chandler pour ajouter quelques points à son escarcelle.

L’adresse revenant, les deux équipes chargeaient la table de marque à coups de trois points (Hawes, Turner, Wroten, Hardaway). Après avoir commencé la partie avec un 5/16, les 76ers rentraient leur 5 derniers shoots dont un trois points d’Elliot Williams et disposaient d’une avance de 8 points à l’issue du premier quart (20-28).

La donne allait rapidement changer dans le second quart. Avec un roster dont l’équilibre peut être questionné, les Knicks peuvent se permettre de présenter Stoudemire et JR Smith en sortie de banc quand Brett Brown doit répondre avec Brandon Davies et Elliot Williams. Forcément quand Stat joue à un niveau proche de ce qu’il proposait dans l’Arizona et qu’il est défendu par Spencer Hawes, que JR Smith décide de prendre de bons shoots et de les rentrer, que Tony Wroten manque des lay-ups, la faible assistance ne peut que constater les dégâts. Un 11-0 plus tard, les Knicks étaient repassaient devant (38-34).

Les retours sur le parquet de MCW et de Thad permettaient de stopper l’hémorragie (38-38) mais c’était vite oublier un Carmelo Anthony, pas encore maladroit, qui attire les prises à deux et libère autant d’espaces pour ses partenaires.

Les air-balls lancés par Spencer Hawes et Michael Carter-Williams derrière la ligne des 7 mètres 23 symbolisaient à l’excès l’absence de réussite des 76ers dans cette fin de second quart où ils restaient plus de 5 minutes sans rentrer le moindre panier. L’écart explosait (49-38) et la quatrième défaite en autant de sortie se profilait. C’est avec 12 points de débours que les hommes de Brett Brown rentraient aux vestiaires.

Fidèle à ses productions lors des secondes manches des back-to-back, Evan Turner ne parvenait pas à trouver de solutions au scoring et s’empêtrer dans des extra-dribbles qui ne manquaient pas de se traduire par des pertes de balles (6). Le numéro 12 des 76ers accusera à l’issue de la partie un parquet glissant. Pendant qu’Evan glissait, Thaddeus Young, lui, se jeter partout sur le parquet, subtilisant 4 gonfles tout en défendant un Carmelo Anthony qu’il limitait à 18 points en 21 shoots. C’était malheureusement très insuffisant pour inverser les dynamiques ((69-55).

Dans un Wells Fargo Center où les fans des Knicks se faisaient entendre, la fin de partie avait perdu l’essentiel de son intérêt. A court de jus, les titulaires qui ne pouvaient compter sur l’apport du banc ne parvenaient pas à réduire l’écart. Ce dernier reprenait un peu plus d’épaisseur avec le nouveau passage de Stoudemire qui termine la partie à 21 points en seulement 10 tirs.

James Anderson profitera du dernier acte pour rentrer 11 points pour porter son total à 17 points. Spencer Hawes restera 41 minutes sur le parquet pour un différentiel de -15.Fait notable, face à Andrea Bargnani, Spencer Hawes a parfois travaillé au poste bas. L’italien est à l’instar de son vis-à-vis du soir, lui aussi un faiseur de miracle. Toutefois, il ne s’en produisait pas pour les 76ers.

Après 4 victoires consécutives on the road, Philadelphie vient d’enchaîner quatre revers consécutifs avec 3 matches au Wells Fargo Center.

Les Highlights : 

Les stats du soir : 

  • Les 76ers aiment nous faire démentir. Alors que nous soulignons sa hausse de production de statistiques lors des seconds matches des back-to-back, hausse à mettre en corrélation avec la baisse drastique de l’apport d’Evan Turner, Michael Carter-Williams a pris seulement 6 shoots. Il en avait pris 20 la veille. Pour autant, Evan Turner ne s’est pas montré plus efficace (4/11 au shoot, 6 balles perdues).
  • JR Smith de retour de punition s’est montré particulièrement efficace au Wells Fargo Center. En 27 minutes en sortie de banc, il apporte 14 points à 5/8. Mieux ou pire, lorsqu’il était sur le parquet les Knicks ont rentré 20 points de plus que les 76ers.
  • Sous l’impulsion d’un Stoudemire impeccable, le banc new-yorkais a fait la différence. Les hommes du banc de Mike Woodson ont scoré 50 points, ceux de Brett Brown seulement 20 dont 11 pour le seul Tony Wroten.

La Box score : 

Box score 76ers vs Knicks 11:01:14

Après une semaine blanche, les 76ers retrouvent la compétition mercredi avec la réception de Bobcats qui les avaient sévèrement corrigés en Caroline du Nord mais qui depuis ont sensiblement baissé de régime au point de sortir des spots qualificatifs pour la post-season. Puis viendra un back-to-back qui sent bon le début de saison avec la réception du Heat le vendredi et le déplacement chez les Bulls, le lendemain.

Comments

Les plus populaires

Sixers-France se veut le lieu de rassemblement de la communauté des fans des Philadelphia 76ers. Site de référence sur la franchise, vous y retrouverez toute l'actualité concernant votre équipe favorite.

Fouillez dans les archives

Catégories

Facebook

Copyright - Sixers-France © 2012-2016

To Top