Rumeurs

Un deal pour Omer Asik?

Nous voici à la veille du 15 décembre, date à laquelle l’ensemble des joueurs signés cet été pourront de nouveau changer de domiciliation. Naturellement, les Philadelphia 76ers sont au centre des rumeurs. Parmi les plus récurrentes celle de l’intérêt de Philly pour un Omer Asik que Daryl Morey cherche à trader vient de franchir une nouvelle étape sous l’effet d’un tweet de Sam Amick.

 

Autrement dit, l’information tient de la conviction des autres GM. Sam Hinkie et Daryl Morey peuvent tout à fait tromper leur monde et utiliser leur relation afin de faire monter les enchères pour un pivot de plus en plus sur le départ.

Considérons ci-après que les rumeurs sont fondées. Les autres GM pensent donc que les Rockets ont un deal en place avec les 76ers mais chercheraient toujours une meilleure contrepartie. Est-ce à dire que la contrepartie proposée par les 76ers ne convainc pas tout à fait les Rockets, de telle sorte que Daryl Morey hésite à accepter une offre au « rabais »? Est-ce à dire, que la présence d’une troisième franchise soit nécessaire pour avaliser l’échange et que ce soit chez cette dernière que Sam Hinkie a identifié une cible de choix?

En fixant un créneau restreint pour une transaction (entre le 15 et le 19 décembre), ce qui lui réserverait la possibilité de bouger avant la deadline la ou les pièces récupérées en contrepartie d’Omer Asik, Daryl Morey a mine de rien, considérablement affaibli sa position à la table des négociations. Et il n’est pas interdit d’espérer que cet état de fait n’est pas étrangère à la présence de Sam Hinkie dans les discussions.

Comme nous le rappelions au moment où on essayait de lister les éléments à prendre en considération avant se précipiter sur la trade machine, en matières de trade, cette saison sera avant tout une question de valeur, voire de perception de valeur. Sous l’effet de l’accumulation des rumeurs et du début de saison des 76ers, on a fini par ne plus s’étonner de la perspective de voir le compatriote de Furkan Aldemir rejoindre la Pennsylvanie.

 

Dans une année de reconstruction où le point nodal de la stratégie est l’accumulation de talents et leur développement, chacun des mouvements qu’entreprendra Sam Hinkie ne sera pas destiné à améliorer l’équipe mais à amasser les assets et engranger le maximum de valeur. Valeur qui se convertira par la suite en talents et pourquoi pas victoires.

Dans cette perspective, Omer Asik est une pièce d’intérêt. Sa valeur marchande n’est certainement pas à son apogée : son GM ne fait pas mystère de son intention de le céder, les besoins de son équipe sont suffisamment exigus pour que Houston ne trouve que peu de partenaires de trade potentiels d’autant plus que la franchise ne souhaiterait pas l’envoyer dans une équipe de l’Ouest. Dès lors, il ne serait plus étonnant que Sam Hinkie perçoive ici la possibilité d’acquérir Asik à une moindre valeur que celle estimée ouvrant la voie à un trade.

Par ailleurs, le contrat d’un excellent pivot défenseur qui plus est redoutable rebondeur de 8,5 millions de dollars sur chacune des deux prochaines années est des plus corrects quand bien même le propriétaire devra sortir de son portefeuille 15 millions en 2014-2015. Accessoirement, il deviendra expirant à cette échéance, le rendant encore un peu plus appréciable sur le marché. Enfin, les partenaires de trade à venir de Sam Hinkie pour le pivot turc seront d’autant plus nombreux que leurs besoins ne sont pas précisément déterminés et qu’envoyer Asik dans l’Ouest ne les embarrassera pas.

Omer Asik n’est certainement pas le meilleur fit possible pour ces 76ers, que la pièce destinée à quitter la Pennsylvanie se prénomme Thaddeus ou Spencer. Mais in fine qu’importe, là n’est pas (encore) l’enjeu.

Si une raquette Thaddeus Young – Omer Asik aurait de quoi sortir les 76ers des tréfonds immédiats de la Ligue, affaiblissant d’autant plus la qualité du pick 2014, le pivot turc viendrait boucher les perspectives de Nerlens Noel. Quand bien même, les progrès du prospect sont loués par Brett Brown, il lui faudrait réaliser un upside abyssal pour devenir complémentaire du pivot turc. Or en l’état, Nerlens Noel est avant tout attendu comme un défenseur d’exception en second rideau dans le rôle du rim protector. Convenons-en, si Hinkie parvient à transformer le contrat expirant de Spencer Hawes en Omer Asik, son génie dépassera allègrement le crédit déjà exceptionnel qu’on lui accorde. Et une nouvelle fois, si Asik est signé avant le 19 décembre il pourra être cédé de nouveau en février ou lors de sa dernière année de contrat et ne sera alors nullement un frein au développement de Nerlens Noel.

Une raquette Spencer Hawes – Omer Asik présente quelques arguments sur le papier, chacun des deux joueurs venant compenser les faiblesses de l’autre. Les deux joueurs ne sont toutefois pas taillés pour défendre sur les postes 4 et Nerlens Noel n’apporterait guère plus de complémentarité au contraire d’Arnett Moutrie. Dans une telle configuration, les 76ers se seront séparés de leur seul contrat qui court au delà de 2015 (ETO), celui de Thaddeus Young et accru leur flexibilité.

Perdre un joueur attachant et précieux comme Thaddeus Young ne sera pas simple. Néanmoins, le pivot turc reste un joueur des plus intéressants. Pivot défensif redoutable et excellent rebondeur, son profil et son contrat en font un asset très précieux, peut-être plus sur le marché qu’un Thaddeus Young, certainement excessivement sous-estimé par les GM.

Céder Spencer Hawes pour Omer Asik serait en revanche, un mouvement idoine dans le processus d’accumulation de valeur.

Rappelons que jusqu’à présent aucun des mouvements de Sam Hinkie n’avait été anticipé par les insiders ou relayé par les rumeurs. Nous ne sommes pas à l’abri d’une surprise. Quoiqu’il en soit, la réponse ne devrait pas tarder à tomber. On est le 15 décembre.

Comments

Les plus populaires

Sixers-France se veut le lieu de rassemblement de la communauté des fans des Philadelphia 76ers. Site de référence sur la franchise, vous y retrouverez toute l'actualité concernant votre équipe favorite.

Fouillez dans les archives

Catégories

Facebook

Copyright - Sixers-France © 2012-2016

To Top