CR/Résultats

Jeff Teague ramène les 76ers à l’équilibre.

Sixers @ Hawks 15:11:13

Dixième match de la saison, mais seulement le troisième déplacement des 76ers. Comme face aux Rockets, Brett Brown a du se passer des services de Michael Carter-Williams. Le meneur de jeu rookie pourrait bien manquer les deux prochains matches et ne pas participer au road-trip qui verra les 76ers enchaîner dès ce soir à la Nouvelle Orleans puis lundi à Dallas. Brett Brown prépare son équipe dans cette perspective.

[colored_box color= »blue »]Il est en day-to-day. Je ne m’attends pas à le voir participer à ce road trip. Cela peut arriver. Je peux me tromper mais dans ma préparation je travaille en le considérant comme indisponible pour le road trip. S’il est rétabli, tant mieux. Sinon, nous nous organiserons sans lui en utilisant Darius Morris et Tony Wroten sur le poste de meneur. [/colored_box]

Clairement, l’absence de MCW affaiblit ces 76ers en les privant non seulement de sa capacité de création et de ses longs segments en défense mais surtout en réduisant l’apport du banc à portion congrue. Les trois joueurs du backcourt ont joué près de 38 minutes à la veille d’un déplacement à la Nouvelle Orléans.

Les Hawks prenaient le meilleur départ en alternant parfaitement entre le jeu intérieur et extérieur. Al-Horford faisait étalage de l’étendue de sa palette offensive, en scorant après avoir travaillé au poste son vis-à-vis grâce à des petits hooks, ou en jouant face au panier et en sanctionnant la défense à mi-distance. Quand il n’héritait pas de la gonfle poste bas, il venait poser des écrans salvateurs pour un Jeff Teague qui ne rencontrait trop peu de difficultés à aller au cercle. Incapables de rentrer un shoot derrière la ligne des 7m23 avant les dernières secondes du premier quart, les 76ers accusaient 8 points de débours à l’issue du premier acte.

Grâce à une excellente circulation de balle et une utilisation parfaite de Spencer Hawes, dont la faculté à rentrer des trois points combinée à ses qualités de passeur contraignait Al-Horford à délaisser la raquette, libérant des espaces que venaient utiliser un Evan Turner, une nouvelle fois très bon…de ce côté du parquet. Forts d’un pourcentage de réussite ahurissant au shoot (70,8% dans le second quart), les 76ers sont parvenus à faire leur retard et à prendre l’avantage. Une marge réduite à deux unités (56-54) par un shoot au buzzer de Demarre Carrol qui l’espace d’un soir s’est pris pour Kyle Korver.

L’embellie du jeu des 76ers ne se poursuivait pas au cours du troisième quart où un run de 12-2 des Hawks donnait aux partenaires de Lou Williams, enfin de retour sur les parquets, un avantage qu’ils ne cèderaient plus (63-70). Jeff Teague, sur qui, Brett Brown n’a pas souhaité assigner un Tony Wroten dans les pattes, multipliait les drives en direction du cercle, glanant pas moins de 13 lancers (dont 12 convertis) au passage. Les Hawks se créaient plus d’opportunités que les 76ers sur fastbreak (20 points contre 11). Malgré un manque de talent certain, le banc de Philadelphie ne rendait pas les armes mais ce n’était pas suffisant à préparer le terrain à un énième comeback.

5 points consécutifs d’Hollis Thompson ramenaient les 76ers à 4 longueurs, mais les Hawks répondaient par un 6-0. L’adresse extérieure de Demarre Carroll et le brio du tandem Teague – Horford sur pick and roll avaient raison des derniers espoirs des 76ers.

Philadelphie revient à l’équilibre (5-5) devancés au classement par les Hawks qui présentent désormais un bilan de 5-4. Après un début de saison affolant, les hommes de Brett Brown restent sur un 2-5 avec deux matchs à l’extérieur à venir dont les retrouvailles avec Jrue Holiday dès cette nuit.

Les Highlights 

 

Les stats du soir 

  • Les 5 titulaires des 76ers n’ont rentré qu’un seul shoot primé au cours de la rencontre par Spencer Hawes. Le 1/12 des sixers dans l’exercice est à mettre en regard de la réussite des titulaires des Hawks : 56,25% (9/16).
  • Après son match parfait face aux Rockets, James Anderson a retrouvé un niveau conforme à celui qu’il affiche depuis le début de saison. Volontaire, il n’en demeure pas moins maladroit au moment de rentrer ses shoots ouverts.
  • Avec 22 points au compteur, Tony Wroten établit son nouveau record au scoring en carrière. L’ancien grizzlie n’est pas le seul à avoir réalisé sa meilleure marque aux points. Demarre Carroll et Jeff Teague se sont mis en mode carrière night avec respectivement 21 et 33 points.

 

La box score

Box score Sixers @ Hawks 15:11:13

Comments

Les plus populaires

Sixers-France se veut le lieu de rassemblement de la communauté des fans des Philadelphia 76ers. Site de référence sur la franchise, vous y retrouverez toute l'actualité concernant votre équipe favorite.

Fouillez dans les archives

Facebook

Copyright - Sixers-France © 2012-2016

To Top