CR/Résultats

Les 76ers te souhaient la bienvenue Andrew Bynum

résultats sixers vs cavs 8:11

Andrew Bynum était de retour à Philadelphie pour faire ses débuts au Wells Fargo Center. Copieusement hué sur chacune de ses actions, le pivot s’est montré utile pour les Cleveland Cavaliers suscitant les prises à deux tout en prenant systématiquement l’avantage sur un Lavoy Allen sensé le défendre. Avec l’activité de Tristian Thompson sous le cercle, la régularité longue distance de Dion Waiters et l’apport de CJ Miles en sortie de banc, les motifs de satisfactions sont rares pour les fans de la franchise de l’Ohio. Après un excellent départ qui les vit prendre les commandes de la partie, les hommes de Mike Brown ne sont pas parvenus à imposer leur rigueur défensive et encore moins à mettre en place un jeu offensif digne d’une franchise ambitionnant de poursuivre sa saison au delà du mois d’avril.

Andrew-Bynum-Cavs

Les hommes de Mike commençaient mieux la partie que ceux de Brett. Là où les Sixers peinaient à trouver le cercle, tel le premier Anthony Bennett venu, les Cavs enchaînaient les paniers sur des shoots non contestés et captaient le rebond offensif si le besoin s’en faisait ressentir. Sur une claquette de Varejao, ils prenaient six points d’avance (2-8). Un écart qui aurait pu croitre plus rapidement encore si Kyrie Irving puis Dion Waiters n’avaient pas manqué des shoots ouverts derrière la ligne des 7m23.

Malgré leur maladresse, les 76ers cherchaient à imposer leur tempo. Sur fond de turnovers et d’une domination sans partage des Cavs au rebond, l’écart filait un peu plus (12-20). L’entrée d’Andrew Bynum à 3 min 38 de la fin du premier quart n’arrangeait pas les affaires des 76ers sous le cercle mais avait au moins le mérite de réveiller un Wells Fargo Center qui n’était donc pas complètement vide.

Face à la solide défense installée par Mike Brown, Brett qui n’est pas son jumeau, faisait le choix du small ball avec Michael Carter-Williams, Tony Wroten, Darius Morris, Brandon Davies et Lavoy Allen sur le parquet. Une solution tactique qui ne portait pas ses fruits en fin de premier quart si on en juge le 8-0 qu’infligeaient les Cavs aux 76ers pour clore le premier acte sur le score de 14-28, mais qui annonçait la présence simultanée à venir de Wroten et MCW. Une combinaison jusqu’alors peu mobilisée.

Fin Q1 : 14-28

Kyrie Irving vs Michael Carter-Williams

Kyrie Irving vs Michael Carter-Williams

Après John Wall (deux fois), Derrick Rose, Stephen Curry, Michael Carter-Williams devait se coltiner un autre meneur de jeu d’élite avec Kyrie Irving. Sur le début de saison, les deux hommes présentaient des statistiques étonnamment semblables. Elles le resteront à l’issue de la rencontre. En effet, Kyrie Irving n’a pas illuminé de sa classe le Wells Fargo Center, shootant à un piteux 23,5%. Les choix tactiques des coachs Brown ont privé les spectateurs du duel escompté. Mike préférant astreindre son deuxième arrière voir son poste trois sur MCW, tandis que Brett a opté pour une configuration avec deux meneurs de jeu sur le parquet, limitant les situations de face à face entre les deux jeunes hommes.

Kyrie Irving : 10 points (4/17), 3 rebonds, 9 passes, 1 interception, 1 perte de balle

Michael Carter-Williams :  11 points (4/13), 9 rebonds, 6 passes, 1 interception, 3 pertes de balles.

Dès l’entame du second quart, Tony Wroten sonnait la révolte. D’abord avec un moove qui enrhumait Jack et l’intérieur venu défendre en second rideau, puis en rentrant un tir primé (19-28). Et quand il ne scorait pas, l’ancien grizzlie se distinguait par une no look pass en direction de Lavoy Allen qui convertissait l’offrande.

Incapables de marquer le moindre point au cours des cinq premières minutes du second quart, les Cavs perdaient le premier choix de draft, Anthony Bennett, « blessé » à l’épaule suite à un contact avec Brandon Davies.

Le resserrement du marquage défensif des 76ers permettait à ces derniers de profiter de situations de contre-attaque après le rebond pour réduire l’écart. Sur une action initiée par un contre de Spencer Hawes et conclue par un alley-oop de Thaddeus Young, les 76ers revenaient à hauteur de leurs adversaires du soir (33-36). Avant de prendre les commandes sur un shoot à trois points de Michael Carter-Williams (38-36).

Le reste de la partie se poursuivait sur le même rythme. Lors du troisième quart les 76ers shootaient à 58%, les Cavs à 30.

Plus incisifs en défense et mieux organisés en attaque, les 76ers dominaient les Cavs qui tentaient de résister grâce à un Tristian Thompson volontaire sous les panneaux. Avec un Evan Turner fidèle à ce qu’il a montré depuis le début de saison (22 points à 10/18), un Thaddeus Young retrouvé, un Tony Wroten toujours aussi agressif des deux côtés du parquet et un Spencer Hawes appliqué en défense, les Sixers alternaient avec justesse entre le jeu intérieur et extérieur.

Signe que ce n’était pas leur soir, les Cavs se faisaient punir sur une interception de Thaddeus Young après que Tristian Thompson eut capté deux rebonds offensifs consécutifs sans pour autant parvenir à scorer. L’écart montait à + 16 sur le second tir primé rentré par Tony Wroten. Avec 18 points, le combo-guard signait sa meilleure marque en carrière.

Les deux équipes entamaient le dernier acte sur le score de 77-61 en faveur des locaux. Un écart qui restait stable jusqu’aux derniers instants de la partie.

Les trois dernières minutes de jeu ne virent que 5 points inscrits. La marque finale s’établit à 94-79. Les spectateurs venus hier soir siffler Andrew Bynum, ne repartiront pas avec un Big Mac gratos. En revanche, ils quittent la salle avec une nouvelle victoire et des 76ers au second seed de la conférence Est.

Les stats du soir

  • 18. Avec 18 points au compteur en sortie de banc, Tony Wroten a établi un nouveau record en carrière.
  • 6. Focalisé sur les tâches défensives, qu’il a accompli avec une certaine justesse, Spencer Hawes s’est distingué avec 6 contres.
  • 34,6%. Les 76ers sont bien heureux d’avoir vu les Cavs s’auto-limiter à 34,6% de réussite derrière l’arc. Les shoots ouverts ont une nouvelle fois été légion, mais au contraire des Wizards et des Warriors, les Cavs n’ont su concrétiser ces opportunités.
  • 22/10. Avec 10 rebonds, cinq passes et 22 points, Evan Turner signe son premier double-double de la saison.

Les Highlights

La box-score

Boxscore 76ers vs Cavs 8:11

 

 

Revanche, ce soir dans la Q Arena. Forts de leur second seed, les 76ers se déplacent chez le dernier de la Conférence Est. Putain de début de saison.

Comments

Les plus populaires

Sixers-France se veut le lieu de rassemblement de la communauté des fans des Philadelphia 76ers. Site de référence sur la franchise, vous y retrouverez toute l'actualité concernant votre équipe favorite.

Fouillez dans les archives

Catégories

Facebook

Copyright - Sixers-France © 2012-2016

To Top