L'interview d'en face

L’interview d’en face – Cleveland Cavaliers (Acte 2)

La pré-saison touche à sa fin. Les Philadelphia Sixers affrontent ce lundi, les Cleveland Cavaliers pour leur avant dernier match de préparation avant la réception du double champion en titre au Wells Fargo Center. Fidèles à nos habitudes, nous vous proposons une interview d’en face en guise de preview de cette partie. Amir des @Cavsfr a pris le temps de répondre à nos questions de manière exhaustive. Si toutefois, ses réponses n’étaient pas suffisantes à assouvir votre curiosité sur la franchise de l’Ohio, allez donc consulter leur nouveau site.

[colored_box color= »red »]Après plusieurs années passées à végéter au fond du classement et à flinguer les mock drafts, les Cavs semblent enfin prêts à se mêler à la lutte pour une place en post-season. Etes-vous prêts à veiller les nuits de mai ?[/colored_box]

Amir : Nous sommes très enthousiastes à l’idée de voir les Cavs enfin retrouver les Playoffs. Ne serait-ce que pour faire taire les critiques sur les décisions du front office. C’est l’objectif ultime de cette saison.

 

[colored_box color= »red »]Parmi les recrues estivales, les Cavs ont misé sur Andrew Bynum qui sort d’une saison blanche avec les Sixers. Prudents, le front office de la franchise de l’Ohio a offert un contrat partiellement garanti au pivot. Comment appréhendez-vous ce mouvement ?[/colored_box]

 

Amir : C’est une très bonne affaire car évidemment le contrat partiellement garanti protège la franchise mais cette arrivée n’est pas de la même importance que l’an dernier chez vous, les 76ers. Les attentes ne sont pas les mêmes et l’issue de la saison ne dépend pas de sa présence. C’est un poids en moins sur ses épaules et cela va lui permettre de préparer son retour de la meilleure des manières possibles. 

[colored_box color= »red »]Nous le mentionnons dans la première question, avec un troisième premier choix de draft en une décennie, les Cavs ont une nouvelle fois surpris les observateurs en sélectionnant Anthony Bennett. Depuis, le joueur a pris feu dans le dernier quart face à Orlando et on a appris qu’il souffrait, entre aux maux, d’asthme. Pouvez-vous expliquer à nos lecteurs, la rationalité de ce choix ?[/colored_box]

Amir : La surprise était grande d’autant plus qu’il semblait évident que les Cavaliers allaient sélectionner un pivot, Nerlens Noel ou Alex Len, afin de régler leur problème de taille et de fragilité en défense à l’intérieur. Cependant le choix de Anthony Bennett semble tout aussi logique lorsque l’on regarde de plus près l’effectif des Cavs. Mis à part Kyrie Irving et Dion Waiters, les options offensives sont très limitées. Anthony Bennett est un jeune joueur aux capacités immenses. Je pense qu’on ne se rend pas compte du potentiel du joueur. Il est capable de frapper à trois points, s’infiltrer à l’intérieur et même être un point de fixation au poste bas. Ces capacités athlétiques sont immenses, il va très vite s’adapter en NBA. 

Bien sûr des questions se posent sur sa défense et sa motivation (notamment à cause de son poids) mais c’est une des raisons pour lesquelles Mike Brown a été rappelé. Il a la réputation d’être proche de ses joueurs, mais également très exigeant. On l’a vu en pré-saison, lorsque l’attitude de ses joueurs en défense ne lui plait pas, il les sanctionne immédiatement. Il s’est montré particulièrement dur avec Bennett et c’est ce dont le joueur a besoin, quelqu’un pour l’encadrer. Il possède tout pour s’imposer en NBA, c’est un très bon choix de la part des Cavaliers.

 

[colored_box color= »red »]Le retour de Mike Brown va de pair avec celui des exigences défensives pour un roster qui présentait la 26ème défense de la Ligue (109,4 points concédés sur 100 possessions). Quels joueurs voyez-vous incarner cette nouvelle culture dès sa première saison sur le banc?[/colored_box]

 

Amir : Mike Brown aime l’effort, les actions défensives intensives et veut transmettre chez ses joueurs la volonté de défendre. Comme vous le faites remarquer, certains joueurs incarnent cette culture. Il y a tout d’abord Anderson Varejao, que le coach Brown connait déjà très bien. Le pivot brésilien ne s’arrête jamais, il se bat sans arrêt et c’est un très bon exemple pour les jeunes de l’équipe. Son apport au rebond est immense, il est partout sur le terrain et apporte une certaine sécurité à Mike Brown. Earl Clark, première recrue des Cavs cet été, correspond également à ce profil. Carrick Felix, drafté par Cleveland, est aussi de ces joueurs qui donnent tout sur le terrain et qui font de la défense leur fierté. Alonzo Gee est un joueur énergique et plein de bonne volonté. 

 

[colored_box color= »red »]Si on vous offrait la possibilité de piocher un joueur dans le roster des Philadelphia Sixers, lequel prendriez-vous pour les Cavaliers ? Et pourquoi ?[/colored_box]

 

Amir : C’est un choix difficile. Les Sixers ont un effectif plein de jeunes talents. Je pense que je choisirais Thaddeus Young, qui est un joueur que j’apprécie beaucoup. On ne parle pas beaucoup de lui mais il fait tout ce qu’on demande de lui pendant les matchs. Il défend, il prend les rebonds et son jeu offensif est très varié. Il serait idéal au poste 3 pour les Cavaliers. Un échange contre Alonzo Gee, ça vous dit ? On vous offre un second tour.

 

[colored_box color= »red »]Un pronostic pour cette partie de la plus haute importance ?[/colored_box]

 

Amir : Je dirais 102-83 avec un gros 4e QT défensif des Cavs.

Vous retrouverez la première interview d’en face de nos partenaires ici.

Comments

Les plus populaires

Sixers-France se veut le lieu de rassemblement de la communauté des fans des Philadelphia 76ers. Site de référence sur la franchise, vous y retrouverez toute l'actualité concernant votre équipe favorite.

Fouillez dans les archives

Catégories

Facebook

Copyright - Sixers-France © 2012-2016

To Top