CR/Résultats

Le banc des Sixers corrigé par les Bobcats

Résultat Bobcats-Sixers

A horaire exceptionnel, réalisation extraordinaire. Non diffusé sur le réseau hertzien, la rencontre entre les Bobcats et les 76ers ne fut retransmise sur le League Pass qu’au prisme d’une réalisation pour le moins originale. Les alternances entre les prises de vues ligne de fond et les replays des actions des Bobcats n’ont rendu possible qu’une vision partielle du parquet et par voie de conséquence du match. On vous livre toutefois, un semblant de compte rendu puisque la partie, bien que de la plus grande médiocrité, ne fut pas sans intérêt.

En laissant au repos, Evan Turner, Thaddeus Young et Spencer Hawes, Brett Brown s’est livré à une grande revue d’effectif. Il ne reste plus que trois matchs pour étalonner les jeunes prospects qui composent le roster. 5 des 20 joueurs présents ne seront pas du roster lors de la réception du double champion en titre. Si les places seront chères pour une pléiade de joueurs non draftés et/ou à l’expérience limitée dans la Grande Ligue, la hiérarchie n’est pas encore établie.

Sans ses trois « leaders », Brett Brown a aligné le cinq de départ suivant : Michael Carter-Williams, James Anderson, Hollis Thompson, Royce White, Lavoy Allen. Au cours des six premières minutes de la partie, ce cinq-là n’a pas été en mesure d’inscrire le moindre point encaissant un 14-0 qui donnait le ton de la partie. Face à des Bobcats au complet à l’exception de la recrue phare de l’intersaison, Al-Jefferson, les jeunes sixers n’ont jamais tenu la comparaison, multipliant les pertes de balles tout en se montrant d’une effroyable maladresse aux shoots. Les Bobcats ont accru leur avance tout au long de la partie notamment sous les coups de butoir de Kemba Walker et d’un Ben Gordon impeccable derrière la ligne des 7 mètres 23. Les joueurs rentraient au vestiaire sur la marque de 58-28. Les Sixers shootaient à 27% et avaient concédé pas moins de 16 pertes de balles.

Au regard de la qualité du match et de la volonté de Brett Brown d’accorder du temps de jeu à ses jeunes pousses afin de déterminer lesquels intégreront le roster pour la saison régulière, nous nous focalisons ici sur les prestations de ces joueurs de bancs.

Resté à Philadelphie lors de la tournée européenne, Royce White était bien du voyage à Charlotte avec ses partenaires en charter qui plus est. Après deux parties disputées en sortie de banc, le 16ème choix de la draft 2012 a profité du turnover de Brett Brown pour débuter la partie en tant que titulaire au poste 4 aux côtés de Lavoy Allen. Pour autant, l’ancien rocket ne s’est pas montré sous son meilleur jour, laxiste en défense, il est resté excessivement discret sur les phases offensives, créant peu pour ses partenaires pour se consacrer à poser des écrans pour ses arrières. Là où ses coéquipiers semblent très en forme malgré un talent limité, Royce White n’est pas encore dans ses meilleures dispositions physiques. Un secteur dans lequel Brett Brown se montre intransigeant.

Arrivé la veille à Philadelphie après avoir été coupé quelques jours plus tôt par le Thunder, Daniel Orton a été utilisé par Brett Brown. Son impact offensif a été des plus discrets jusqu’à l’arrivée de l’extra garbage time. Venu apporter de la taille dans la raquette, Daniel Orton s’est illustré par quatre contres et une certaine mobilité pour sa taille. Dans une partie où les joueurs furent peu sollicités au poste, sa défense peu difficilement être évaluée, d’autant plus que la réalisation ne nous permettait pas de visualiser son placement. Clairement, Orton ne changera pas le visage de la franchise mais si l’alternative se nomme Kwame Brown alors Orton a toute sa place. D’autant plus que Lavoy Allen passe complètement au travers de sa présaison.

Koshwal et Lawal ont fait preuve d’une belle énergie sur le parquet et sont certainement des pièces utiles aux entraînements des Philadelphia Sixers. Pour autant, les deux joueurs ne semblent pas en mesure d’élever leur niveau de jeu face à une opposition NBA.

Deux joueurs se sont mis en « évidence ». Titularisé au poste 3, Hollis Thompson a fourni une grosse activité au rebond avec 10 prises. Celui qui shootait à 48% longue distance lors de sa dernière saison en NCAA n’a en revanche peu tenté derrière l’arc. Avec la blessure de Rodney Williams qui n’a pu disputer la moindre minute avec les Sixers en présaison, l’ancien de Georgetown pourrait bien convaincre Brett Brown de le retenir au delà du training camp.

Arrivé dans le roster avec la réputation de solide défenseur extérieur, Vander Blue a une nouvelle bénéficié d’un temps de jeu substantiel, là où Khalif Wyatt est resté sur le banc. L’ancienne star de Temple et meilleur joueur de l’A-10 ne parvient pas à lever les doutes sur sa faculté à se créer son propre shoot dans la Grande Ligue. Malgré ses efforts en matière de remise en forme, le coaching staff des Sixers exige qu’il perde encore du poids afin d’être plus mobile sur le parquet. A ce stade de la pré-saison, il est clairement passé derrière Vander Blue dans l’esprit de Brett Brown. L’ancien joueur de Marquette s’est appliqué à confirmer cette tendance. S’il a profité de la fin de match et une défense plus laxiste des Bobcats pour magnifier ses stats, Vander Blue s’est montré adroit à trois points, sanctionnant les largesses défensives adversaires. Son profil de stoppeur défensif capable de rentrer des tirs primés en fait une pièce intéressante dans la reconstruction des Sixers. A terme, sa présence dans le roster fait plus de sens que celle d’un Darius Morris qui n’a existé qu’au cours des dernières minutes de la partie.

La stat du soir

12. Toujours agressif en attaque, quitte à oublier ses partenaires, Tony Wroten s’est présenté à 14 reprises sur la ligne de réparation. Avec 20 points, il termine meilleur marqueur des Philadelphia Sixers malgré une prestation indigente à trois points (1/6).

Les « Highlights »

La box score

Box score Bobcats-Sixers - 17:10:13

Comments

Les plus populaires

Sixers-France se veut le lieu de rassemblement de la communauté des fans des Philadelphia 76ers. Site de référence sur la franchise, vous y retrouverez toute l'actualité concernant votre équipe favorite.

Fouillez dans les archives

Facebook

Copyright - Sixers-France © 2012-2016

To Top