CR/Résultats

Sixers – Nets. Un avant de goût de saison régulière?

Résultat Sixers-Nets 14:10:13

Après deux matchs de pré-saison disputés en Europe, puis un autre au Bob Carpenter Center, les Philadelphia Sixers retrouvaient le Wells Fargo Center avec un bilan comptable de deux succès et une courte défaite face au Thunder. Face à des Nets qui se sont présentés sans Deron Williams, Andrei Kirilenko ni Paul Pierce, les hommes de Brett Brown n’ont pas laissé d’illusions au public clairsemé. Toujours aussi décidés à courir, les Sixers ont été pris par plus efficaces qu’eux à leur propre jeu. Chris Johnson (5/7), Joe Johnson (4/8) et Mirza Teletovic (5/9) ont profité des espaces béants pour punir la défense à coups de trois points avec une précision chirurgicale.

L’écart de 30 points concédés par les Sixers révèle une infériorité intrinsèque évident des jeunes sixers mais résulte essentiellement de l’efficience des Nets au scoring, là où les précédents adversaires de Philadelphie s’étaient montrés brouillons. Lors de la première mi-temps terminée sur la marque de 65-49, les visiteurs avaient shooté à 61%. Et comme, ils prenaient deux fois plus de rebonds que les hommes de Brett Brown, l’écart de 16 unités était on ne peut plus logique.

Les fans curieux de l’évolution de Michael Carter-Williams, furent gâtés hier soir, puisqu’ils ont pu voir le jeune meneur des Sixers et son double du côté des Nets. Les deux joueurs qui partagent plus que le même morphotype ont cherché à s’étalonner au shoot. MCW a pris 7 shoots derrière l’arc pour trois convertis, tandis que Shaun Livingston n’a pas manqué le moindre de ses 7 shoots pour une feuille de stats à abords du triple double, 17 points, 8 passes et 9 rebonds.

Darius Morris resté en survêtement, Tony Wroten a utilisé les minutes restantes en sortie de banc. Malheureusement l’ancien grizzlie a multiplié les mauvais choix à la distribution et aux shoots. Son activité en défense particulièrement efficace sur demi-terrain n’a pas eu les mêmes effets face à une équipe qui n’a pas hésité à répondre du tact au tact au basket de transition des Sixers.

Cantonné en deçà des 10 minutes face aux Celtics en raison d’une accumulation précoce de fautes, Royce White a bénéficié de 18 minutes de temps de jeu. S’il manque encore clairement de rythme et d’automatismes avec ses coéquipiers, le numéro 30 des Sixers s’est montré utile dans différents secteurs de jeu. Ses de point forward lui permirent notamment de prendre le relai de Wroten dans l’organisation du jeu de la second unit avec à la clé l’action du match.

Le déplacement ce jeudi à Charlotte sera une nouvelle occasion de tester la capacité du joueur à voyager avec ses partenaires. S’il venait à concrétiser ses intentions, nul doute que sa place dans la rotation est toute indiquée tant ses qualités de basketteur sont sans équivalent dans la secteur intérieur de la second unit des Sixers.

Second unit dans laquelle, Khalif Wyatt et Vander Blue se livrent bataille pour accrocher un spot. Peu utilisé lors des trois premières partie, l’ancienne vedette de Temple a cette fois étrenné son numéro 11 pendant une bonne moitié de match, sans pour autant rassurer sur sa faculté à se créer son propre shoot quand la qualité des défenseurs extérieurs s’élève.

Les stats du soir

51-34. Les 76ers ont souffert au rebond. Malgré leur gabegie offensive, les hommes de Brett Brown ne se sont trop peu offerts de seconde chance avec seulement 8 rebonds offensifs. Avec un temps de jeu similaire, Reggie Evans a attrapé deux fois plus de rebonds qu’un Spencer Hawes qui fut excessivement discret et maladroit tout au long de ses 17 minutes passées sur le parquet. Une absence d’autant plus préjudiciable que l’agent double 0 est sensé être un des leaders de cette équipe.

Un statut que ne rechigne pas à assumer Evan Turner, une nouvelle fois meilleur scoreur de la partie avec 23 unités (+ 5 rebonds et 4 passes) et une jolie diversité de shoots et de mouvements.

Dominés au rebonds, moins efficaces que leurs adversaires derrière l’arc et privés de solution quand la second unit est en tenue, les Sixers ont livré un bref aperçu de ce à quoi il faut s’attendre lors des 82 matchs de saison régulière.

Les highlights

La box-score

Box score Sixers-Nets 14:10:13

Comments

Les plus populaires

Sixers-France se veut le lieu de rassemblement de la communauté des fans des Philadelphia 76ers. Site de référence sur la franchise, vous y retrouverez toute l'actualité concernant votre équipe favorite.

Fouillez dans les archives

Catégories

Facebook

Copyright - Sixers-France © 2012-2016

To Top