Interviews / Conférences de presse

Ce qu’il faut retenir de la conférence de presse de Brett Brown

A l’approche du training camp des Philadelphia Sixers qui ouvre le samedi 28 septembre, Brett Brown a anticipé la tenue du media day pour accorder une conférence de presse au cours de laquelle il a balayé tous les sujets de l’actualité de la franchise : condition physique, rôle des « vétérans », composition du coaching staff, attente autours des jeunes prospects, Royce White, etc…

Sur les blessures : Arnett Moultrie, Lavoy Allen et Kwame Brown

L’entame de la conférence de presse n’était pas des plus réjouissantes puisque Brett Brown a confié que plusieurs de ses joueurs étaient actuellement blessés. L’annonce des blessures des deux jeunes intérieurs n’a pas surpris les observateurs puisque des informations concernant leurs déboires physiques circulaient sur les réseaux sociaux. En revanche, on ne savait pas et on ne sait toujours pas de quel mal souffre un Kwame Brown dont les jours à Philadelphie sont comptés. Le staff médical des Sixers devrait délivrer davantage de précisions lors des jours à venir.

Au delà de l’état des lieux de l’infirmerie, Brett Brown a de nouveau insisté sur le rôle de la condition physique et le niveau d’exigence en la matière qu’il escompte imposer à ses joueurs.

Sur la condition physique

Quand j’ai accepté le poste, ma première préoccupation concernait la condition physique. Nous avons insisté sur la nécessité de voir les joueurs perdre du poids et se présenter au training camp dans la meilleure forme de leur carrière.

A cet effet, les Sixers étaient de retour sur les parquets dès le 9 septembre où Evan Turner, Thaddeus Young et Spencer Hawes ont assumé le rôle de leaders.

Sur la présence de jeunes joueurs dans son roster et la compétition pour gagner des minutes dans la rotation

Quand de nombreuses minutes sont disponibles, il y a de véritables opportunités pour obtenir du temps de jeu. Nous avons une poignée de vétérans (Evan Turner, Thaddeus Young et Spencer Hawes) et ces trois joueurs vont jouer, derrière qui sait. Michael Carter-Williams va jouer mais derrière nous récompenserons les joueurs qui le méritent. Nous cherchons des joueurs énergiques, qui jouent durent en défense et sont présents des deux côtés du parquet.

Sur Khalif Wyatt

Devant un parterre de journalistes établis à Philadelphie, les questions sur l’ancien de Temple, n’ont pas manqué. Les réponses de Brett Brown peuvent surprendre quand il présente Wyatt comme un meneur de jeu.

L’ancien assistant des Spurs est revenu sur la comparaison avec Gary Neal.

Khalif Wyatt est-il un « Gary Neal », un meneur de jeu scoreur ou quelque chose de très similaire? Khalif passe très bien la balle, il a un talent certain pour le scoring. Nous sommes très excités par une partie de son jeu. Khalif doit encore travailler sa condition physique. Pour être aussi bon qu’il peut l’être, il doit être plus léger et être aussi rapide que possible. C’est un joueur intéressant et nous resterons très attentifs à son développement.

Avec Temple, Wyatt excellait lorsqu’il était positionné au poste 2 avec Fernandez, meneur de jeu. Lorsqu’il fut repositionné au poste 1, ses turnovers se firent plus fréquents et ses facultés à scorer sur catch and shoot furent moins mobilisées, le contraignant à créer son propre shoot, un secteur de jeu qui reste une grande inconnue au plus haut niveau.

Sur le leadership d’Evan Turner, Thaddeus Young et Spencer Hawes

Ce qui m’a le plus impressionné est la curiosité de ces joueurs. Ils veulent savoir ce que je pense sur une série de sujets, ce que je pense de tel ou tel joueur de la Ligue. Ils ont manifesté beaucoup d’intérêt sur les schémas de jeu que je souhaite installer notamment sur la manière dont nous allons conduire l’attaque. C’est un plaisir de discuter avec eux. Je les considère de la même manière que Tim Duncan, Tony Parker et Manu Ginobili.

Je veux prendre leurs avis sur différentes choses. Naturellement, je sais la manière dont je veux les voir évoluer sur le parquet. Pour autant, ils méritent d’être écoutés. Leur leadership est quelque chose que nous souhaitons réellement cultiver.

Sur Evan Turner

Evan peut s’épanouir dans différents secteurs de jeu. Il est talentueux et je pense que le poids de la pression eu égard aux attentes le concernant ont pu le perturber. Il est important de ne pas prêter attention à ce que l’on peut écrire sur lui, et j’espère qu’il ne se préoccupe pas de ce qui se dit sur Twitter.

Nous allons retourner sur les parquets et faire en sorte qu’il retrouve la passion pour le jeu. Cela passe par une implication de tous les membres du staff dans son développement et sa carrière.
Nombreux sont ceux qui pointent du doigt son shoot à trois points et qui questionnent son positionnement sur le parquet. Pour moi, il s’agit d’un « generic player », d’un bon joueur. Nous espérons qu’il améliorera son jeu en périphérie, mais avant tout nous espérons l’aider à prendre de nouveau du plaisir à jouer, à retrouver une passion pour le jeu. Nos discussions ont été excellentes tout comme son implication dans le gymnase. Nous pouvons constater l’émergence de signes de leadership. Il est encore jeune, parfois, les gens peuvent l’oublier.

Sur la rééducation de Nerlens Noel

En attendant son retour à la compétition pour lequel aucun échéancier n’a été établi, Nerlens Noel sera intégré à toutes les séances des Sixers.

Nerlens Noel voyagera avec l’équipe, il sera présent avec l’équipe lors des réunions et des sessions vidéos. Quand je le vois, je vois un joueur enthousiaste qui veut devenir le joueur que son potentiel peut lui permettre d’être. Face à lui, vous sentez la responsabilité de le développer et de lui donner tout ce que nous pouvons. Je ressens une fraîcheur chez lui et une forte personnalité. Je pense qu’il peut devenir un joueur très spécial.

Sur Royce White

Pour la première fois depuis son transfert, un membre de la franchise a évoqué le cas Royce White. Brett Brown a confirmé que l’ancien rocket participait au pré-training camp comme Royce White l’avait lui même indiqué sur son compte Twitter. Le joueur sera présent au training camp des Sixers.

Il progresse lentement vers le niveau auquel nous souhaitons qu’il soit. Il est excitant de voir ce qui peut se produire si Royce parvient à revenir en forme. Je veux lui donner le meilleur que l’on puisse lui offrir.

Sur le coaching staff

Brett Brown a dénié sa volonté d’ajouter un assistant coach avec une expérience de head coach dans la Grande Ligue, éloignant un peu plus la rumeur de la venue de John Kuester. Pour autant, il reste une place à prendre dans le coaching staff de l’entraîneur australien aux côtés de Lloyd Pierce, Chad Iske, Billy Lange et de Greg Foster qui travaillera avec les big men du roster.

Comments

Les plus populaires

Sixers-France se veut le lieu de rassemblement de la communauté des fans des Philadelphia 76ers. Site de référence sur la franchise, vous y retrouverez toute l'actualité concernant votre équipe favorite.

Fouillez dans les archives

Catégories

Facebook

Copyright - Sixers-France © 2012-2016

To Top