En bref

Quels joueurs pour le training camp?

Dans sa quête de l’omniscience, Sam Hinkie mobilise les règlements de la Ligue afin d’observer le maximum de joueurs possible. A cet effet, bien que la franchise n’ait pas communiqué les noms des joueurs invités, le GM des Sixers a organisé pas moins de 60 workouts pré-draft.

Il en est allé de même lors du processus de recrutement du head coach. Quand bien même le choix de Brett Brown semblait acté dès le lendemain de la draft, Sam Hinkie a profité de la vacance du poste pour faire passer des entretiens à une bonne douzaine d’assistants coachs, parmi lesquels un certain Lloyd Pierce qui a aujourd’hui rejoint le coaching staff des Sixers.

Dans une ligue fermée où les 29 autres franchises essaient de faire la même chose à savoir construire une équipe championne, Sam Hinkie considère l’accumulation d’information comme la clé de son action immédiate et à venir. Rien d’étonnant donc à le voir souhaiter convier 20 joueurs au training camp des Sixers, le maximum autorisé.

[colored_box color= »blue »]Au training camp, on peut faire venir jusqu’à 20 joueurs. Je ne suis pas le genre de gars qui aime rater des possibilités. Le droit de faire venir 20 joueurs est une chance d’en apprendre plus sur d’autres joueurs [/colored_box]

Avec 11 joueurs sous contrats garantis, auxquels il convient d’ajouter Rodney Williams et les deux ex-Rockets, James Anderson et Tim Ohlbrecht ainsi que l’iranien Arsalan Kazemi, il ne reste que cinq places disponibles.

Qui seront donc les heureux élus qui obtiendront une invitation au training camp des Sixers?

Parmi les joueurs invités à disputer la Summer League d’Orlando avec les Philadelphia Sixers, certains ont déjà trouvé un club pour la saison prochaine à l’instar de Travis Leslie qui s’est engagé avec la JSF Nanterre .D’autres attendent et certains sont très proches de s’engager avec la franchise.

Rodney Williams a été signé par la franchise au lendemain de la draft. Son contrat ne se limitait pas à une invitation pour la Summer League. Il fera, sauf surprise, partie des conviés au training camp des Sixers.

Drafté en 54ème position, le 27 juin dernier, Arsalan Kazemi n’est pas assuré de rester sur le territoire étasunien la saison prochaine. Une expérience outre-atlantique pourrait être préférée à une affectation en NBA D-League qui aurait l’inconvénient de mobilisée une des 15 places disponibles dans le roster. Pour autant, il ne fait aucun doute qu’il sera présent au training camp.

Le meilleur scoreur de l’Atlantic 10, Khalif Wyatt devrait être convoqué pour le training camp. Lors des 5 matchs de Summer League qu’il a disputé avec les Sixers, l’ancien de Temple a fait apprécier ses qualités au scoring tout en impressionnant par son leadership et sa faculté à organiser le jeu. L’absence de jeunes talents au poste 2, l’indisponibilité de Jason Richardson et l’impression qu’il a laissé à Sam Hinkie à Orlando plaident en sa faveur.

James Southerland, ancien coéquipier de Michael Carter-Williams n’a pas forcément convaincu lors de la Summer League d’Orlando. La perspective d’un accroissement du tempo sur lequel les Sixers seront amenés à jouer et le manque de shooteurs à trois points dans le roster pourraient toutefois lui permettre de participer au training camp.

Alors que ses prestations en Summer League laissaient envisager une invitation pour le training camp ainsi qu’une affectation avec les Delaware Sevens, Michael Eric se serait fait une raison sur ses chances de rejoindre les Sixers. C’est ce qu’indique Jake Pavorsky qui s’est entretenu avec l’ancien de Temple.

Justin Holiday coupé avant que son contrat ne devienne partiellement garanti ne sera pas de la partie.

CJ Cooper, Trevor Mbabwe et Brock Motum, très peu utilisés pourraient être sollicités une nouvelle fois. La perspective de les voir porter un jersey des Sixers n’est toutefois pas plus élevée que celle de voir une des nombreuses rumeurs évoquées par les « league sources » se concrétiser.

Bien que les joueurs sélectionnés lors de l’expansion draft de jeudi dernier ne présentent pas forcément le potentiel de futurs joueurs NBA, il ne serait pas surprenant de retrouver quelques uns des joueurs dont les Delaware Sevens ont acquis les droits.

Fidèle à sa politique de discrétion, Sam Hinkie n’a laissé filtrer aucune information sur l’identité des joueurs, pas plus qu’il n’a donné des indications sur les besoins du roster. Tout est encore question de potentiel et de talent.

[colored_box color= »blue »]“Nous sommes actifs sur le marché, nous discutons avec de nombreuses personnes. Je me concentre plus sur le talent que sur la position ».[/colored_box]

Comments

Les plus populaires

Sixers-France se veut le lieu de rassemblement de la communauté des fans des Philadelphia 76ers. Site de référence sur la franchise, vous y retrouverez toute l'actualité concernant votre équipe favorite.

Fouillez dans les archives

Catégories

Facebook

Copyright - Sixers-France © 2012-2016

To Top