Rumeurs

Arsalan Kazemi envoyé outre atlantique?

Drafté en 54ème position le 27 juin dernier dans une succession de trade, Arsalan Kazemi pourrait bien voir son intégration avec le roster des 76ers reporté. En effet, Keith Pompey relate pour Philly.com que Sam Hinkie aurait l’intention d’envoyer l’iranien s’aguerrir outre atlantique plutôt qu’en NBA D-League avec les 87ers.

Le GM certifie qu’il s’agit d’une solide opportunité pour l’ancien Duck de poursuivre sa progression après quatre années passées en NCAA.

Il va avoir la chance de travailler sur son jeu ailleurs pendant une année. Ensuite, il pourra être réévalué pour voir où il en est. Je crois que c’est une bonne opportunité pour lui.

La stratégie mérite d’être questionnée quant à ses implications individuelles tant que collectives.

À 23 ans et après un cursus universitaire complet, Kazemi semble avoir atteint le maximum de son potentiel. Une année ou deux en Europe ne feront pas de lui une menace offensive crédible au poste 3 pas plus qu’elles ne lui permettront de ne plus être sous-dimensionné pour dominer au poste 4.

Une affectation avec les Sevens ne lui auraient pas plus permis de combler ces lacunes. Toutefois, il aurait pu être plus facilement encadré au sein d’une structure filiale des 76ers qu’au sein d’une équipe sans aucun lien organique avec la franchise de Pennsylvanie. L’intérêt d’envoyer Kazemi en Europe est donc à rechercher ailleurs.

Un détachement en Europe présente un avantage d’une autre nature pour la franchise qu’une affectation en NBA D-League ne permettait pas : libérer une place dans le roster.

Si les Sixers venaient à affecter Kazemi chez les Sevens afin de lui permettre de travailler son jeu dans des conditions optimales, son contrat qui se chiffrerait aux alentours du demi million de dollars intégrerait le team payroll mais surtout il serait comptabilisé parmi les 15 joueurs que la franchise peut avoir sous contrat. Or à l’heure actuelle, les Sixers comptent déjà 10 joueurs sous contrats garantis pour la saison prochaine, et 4 contrats non garantis (Justin Holiday, Rodney Williams, James Anderson et Tim Ohlbrecht). Et les postes de meneurs et de second arrière doivent être étoffés.

Au delà de l’intérêt individuel du joueur dont les progrès ne sont destinés qu’à être marginaux, envoyer Kazemi outre-atlantique permettra aux Sixers de faire de la place dans le roster, de sortir son contrat du salary cap tout en conservant les droits sur le joueur.

Reste à trouver une destination où celui qui n’a pas été retenu avec sa sélection pour le tournoi de qualification au mondial 2014 bénéficiera d’un temps de jeu suffisant.

Comments

Les plus populaires

Sixers-France se veut le lieu de rassemblement de la communauté des fans des Philadelphia 76ers. Site de référence sur la franchise, vous y retrouverez toute l'actualité concernant votre équipe favorite.

Fouillez dans les archives

Catégories

Facebook

Copyright - Sixers-France © 2012-2016

To Top