Summer League Orlando - 2013

Le scouting report : Philadelphia Sixers vs OKC Thunder

Rodney-Williams

76ers-OKC -Summer League - Score

Troisième rencontre des Sixers à Orlando et troisième défaite. En trois rencontres, les hommes de Mike Curry n’ont remporté que 4 quarts temps et occupent donc les bas fonds la la Summer League avec les Nets de Brooklyn. Or ces derniers ne solliciteront peu les jeunes prospects invités en Floride tandis que les Sixers construiront leur roster autour de nombreuses figures présentes cette semaine.

76ers - OKC - Summer League - Box Score

Rodney Williams termine la rencontre avec le statut de meilleur marqueur des 76ers, avec 12 petites unités. Il en était à 10 à la mi-temps. Annoncé comme un phénomène athlétique, l’ancien de Minnesota ne déçoit pas en la matière, tant il a multiplié les dunks au cours de ses premières rencontres de Summer League. Ses qualités athlétiques lui sont aussi utiles en défense quand il s’agit de contrer des shoots ou de batailler pour le rebond. L’irrégularité de son shoot interpelle quant à un éventuel positionnement au poste 3 dans la Grande Ligue.

James Southerland a été principalement utilisé comme un catch and shooter. Après un début des plus médiocres avec un air ball et une autre brique lancée derrière l’arc, il fut plus en réussite avec deux longs deux points consécutifs. Ses 7 points à 3/9 semblent bien insuffisants pour lui assurer un avenir à Philadelphie.

Blessé à l’aine, Travis Leslie avait été laissé sur le banc face aux Pacers après avoir disputé trois petites minutes face aux Rockets. Le MVP du All-Star Game de la NBA D-League, a joué 20 minutes. Très actif au rebond, Leslie est parvenu par séquences à réduire l’impact de Jeremy Lamb. Son apport offensif a toutefois été plus conforme à ce que proposaient ses coéquipiers. Il termine la rencontre à 2/8. Si Sam Hinkie compte combler son poste de second arrière avec un des joueurs invités à Orlando, Khalif Wyatt semble avoir pris une longueur d’avance.

Utilisé en sortie de banc Khalif Wyatt a naturellement moins scoré que la veille en ne prenant que 3 shoots en 14 minutes. Il a toutefois montré d’autres qualités. Appelé sur le parquet en remplacement de Michael Carter-Williams, il a assuré la distribution du jeu avec plus de réussite que lors des deux derniers matchs. Il signe 5 passes décisives en moins d’un quart d’heure de temps de jeu, dont certaines ont littéralement crée des opportunités pour ses partenaires. Ses trois interceptions donnent de la consistance à sa ligne de stats. Mais sa défense reste à travailler notamment sur sortie d’écran.

Après une partie intéressante face aux Pacers, Arnett Moultrie a traversé cette rencontre dans l’anonymat le plus complet. Jusqu’au dernier quart où il a pris quelques shoots à mi-distance avec réussite. Sur cette Summer League, Moutrie apporte bien moins que ce qu’il était capable de faire lors de ses trop rares apparitions en saison régulière sous les ordres de Doug Collins. Décevant.

En trois apparitions Micheal Eric a montré ce qu’il pouvait apporter sur un parquet : de l’énergie, de la lutte pour la position préférentielle pour le rebond. Volontaire l’intérieur de Temple est excessivement limité en attaque. Ses tentatives de mooves se sont pour l’essentiel traduites par des pertes de balles. Face à Steven Adams, il n’est pas parvenu à s’ouvrir l’accès au cercle et a multiplié les pertes de balles (4 en 12 minutes) plus ridicules les unes que les autres.

Zeke Marshall a enfin enfiler un jersey des 76ers lors de cette summer league d’Orlando. En huit petites minutes, il a profité de sa taille (7’0 ft) et de son envergure (7’5 ft) pour capter 4 rebonds et bloquer 2 tirs. S’il a joué correctement le pick and role, son apport offensif s’y réduisit.

Arsalan Kazemi est la grande satisfaction de la rencontre. Titularisé, il a passé près d’une demi heure sur le parquet pour 9 rebonds et 6 points. L’iranien a montré une belle intensité défensive provoquant de nombreux turnovers. Il s’est notamment illustré par un contre qui aurait du rester dans les highlights de la partie.

Interrogé à l’issue de la rencontre, Sam Hinkie s’est montré satisfait de l’apport du joueur choisi avec le 54ème choix de la draft.

[colored_box color= »blue »] »Je pense qu’il a bien joué au cours de la semaine. C’est un col bleu. Il dévie très souvent la trajectoire de la balle beaucoup, il provoque des turnovers. Il a de bons pieds, des mains rapides. Il est un très bon rebondeur. Il a un jeu limité, mais hier, il hérite de la gonfle dans le corner. Quatre-vingt-cinq pour cent des gars dans la NBA prendrait ce tir. Lui est parti en dribble et est allé dunker. Il sait qui il est et il joue avec ça. « [/colored_box]

Michael Carter-Williams a de nouveau livré une partie décevante. Son jump shot toujours aussi peu efficace, MCW s’est une nouvelle fois entêté à aller au cercle sans parvenir à conclure ses actions. Plus encore que l’inefficience de son shoot, sa entêtement à répéter des schémas de jeu qui n’aboutissent pas inquiète sur sa capacité à organiser efficacement le jeu dans la Grande Ligue. Toutefois, il bénéficiera d’être mieux entouré qu’il ne l’est actuellement. Sur un plan statistique, ses 5 assists paraissent bien faibles au regard du nombre de positions ouvertes que MCW a crée pour ses partenaires au cours de la partie.

En défense, il a livré une prestation plus rassurante. Lorsqu’il était collé au marquage de Jeremy Lamb rarement ce dernier a pris le dessus en un contre un. Sa bonne lecture des lignes de passe lui a permis de punir ses adversaires coupables d’une circulation de balle trop prévisible. La transition de la défense de zone de Syracuse à une défense individuelle semble être digérée par MCW.

Il lui reste un été afin de travailler son shoot sous peine de vivre une saison NBA des plus délicates.

Le résumé du match

Comments

Les plus populaires

Sixers-France se veut le lieu de rassemblement de la communauté des fans des Philadelphia 76ers. Site de référence sur la franchise, vous y retrouverez toute l'actualité concernant votre équipe favorite.

Fouillez dans les archives

Facebook

Copyright - Sixers-France © 2012-2016

To Top
%d blogueurs aiment cette page :