Non classé

Andrew Bynum choisit les Cavs

La signature de Wayne Ellington à Dallas avait eu le mérite de renforcer l’hypothèse d’un sign and trade entre les Mavs et les Sixers si ces derniers avaient obtenu l’accord d’Andrew Bynum. L’arrivée de l’ancien Cav ne laissait alors plus suffisamment de marge de manoeuvre sous le cap pour signer le pivot All-Star. Il était permis de se rêver que Sam Hinkie parvienne à récupérer quelques assets en contrepartie (Ricky Ledo, Shane Larkin, second tour de draft 2014).

Mais il était écrit que Bynum ne rapporterait rien de bon à cette franchise. Il a finalement accepté l’offre des Cleveland Cavaliers. Selon Adrian Wojnarowski pour Yahoo Sport, le contrat offert par la franchise de l’Ohio ne comporte que 6 millions garantis sur les 12 millions de dollars pour la prochaine saison. La seconde année est une Team Option pour 12,5 millions de dollars.

Andrew Bynum’s deal w/ Cleveland will include $6 million of $12M guaranteed in year 1, league source says. Team option of $12.5M for 14-’15.

— Adrian Wojnarowski (@WojYahooNBA) July 10, 2013

Il n’y a donc pas eu d’enchères sur celui qui est potentiellement le meilleur pivot offensif de la Ligue pour peu qu’il soit en état de jouer. Après une saison blanche, Andrew Bynum signe un contrat qui lui impose de faire ses preuves s’il veut assurer l’avenir de sa famille.

Pour les Cavs, il s’agit d’un excellent contrat. Si Bynum ne revient jamais à la compétition, ils ne débourseront que 6 millions de dollars et en seront quites pour la saison prochaine. En revanche, s’ils parviennent à le remettre en scelle, ils conserveront la main sur le destin du pivot à la Free Agency de 2014. Le pari n’est pas sans risque mais il a le mérite de ne pas mettre en danger la franchise.

Un tel contrat aurait-il pu être signé par Andrew Bynum avec les 76ers? Clairement non.

A la différence du roster de Cleveland où il est la dernière pièce d’un effectif bâti pour jouer les playoffs, celui des 76ers est en chantier. Quand bien même Andrew Bynum reviendrait à la compétition, la saison prochaine, son statut d’injury prone, le condamne à de nouvelles saisons quasi blanches. Il ne pouvait donc, malgré ses 25 ans, être utilisé comme une pièce du projet à moyen-long terme des 76ers.

Par ailleurs, en raison de son attitude lors de sa rééducation la saison dernière, le point de rupture a été atteint dans ses relations avec le board de la franchise. Un état de fait qui signait la fin de l’hypothèse d’une resignature du champion de bowling, quand bien même cette dernière aurait eu comme objectif de redonner de la valeur d’échange au pivot pour le trader contre des assets et non le laisser partir sans contrepartie.

En refusant de passer des workouts cet été, Andrew Bynum a contribué à se dévaloriser sur le marché. Les Cavs le soumettent à un workout longue durée en échange de 6 millions de dollars. Alors que l’effectif de l’Ohio semblait déjà compétitif, l’ajout de Bynum, le pari en vaut peut-être le prix.

Le feuilleton Bynum est désormais derrière nous. Sam Hinkie va donc devoir poursuivre la reconstruction du roster, sans Shane Larkin ni Ricky Ledo. Dans l’histoire, c’est certainement le plus regrettable.

Comments

Les plus populaires

Sixers-France se veut le lieu de rassemblement de la communauté des fans des Philadelphia 76ers. Site de référence sur la franchise, vous y retrouverez toute l'actualité concernant votre équipe favorite.

Fouillez dans les archives

Facebook

Copyright - Sixers-France © 2012-2016

To Top