Draft

Arsalan Kazemi – The iranian rebounding machine

En draftant Arsalan Kazemi avec le 54ème choix, Sam Hinkie a marqué l’histoire de la Ligue. Ls Sixers ont ainsi drafté pour la première fois un joueur iranien. Hamed Haddadi a bien rejoint la Grande Ligue en 2008 mais il l’a fait en tant que free agent, sans avoir été drafté au préalable.

Alors que Sam Hinkie a multiplié les échanges avec ses choix du second tour, il a saisit toutes les opportunités d’accumuler des assets tout en s’assurant de disposer des moyens de sélectionner Arsalan Kazemi. L’iranien est tout sauf un choix par défaut. Il était clairement ciblé par Hinkie qui n’a pas hésité à transférer des joueurs comme Glen Rice Jr et Ricky Ledo pour acquérir des seconds tours 2014.

Le nouveau GM des Sixers n’a pas fait de mystère sur sa volonté de sélectionner l’iranien.

« Nous avions le 35ème choix dans le second tour. Un choix intéressant mais nous avons décidé de l’échanger, puis d’échanger de nouveau et encore échanger. Nous nous avons toujours réalisé ses échanges avec un objectif. En aucun cas nous  ne souhaitions nous retrouver sans choix dans ce second tour. La raison est que nous nous ne souhaitions pas nous retrouver dans une situation où nous ne pourrions pas drafter Arsalan. Nous sommes très satisfaits d’avoir été en mesure de le sélectionner ».

Pourquoi ce choix? Outre sa nationalité, Kazemi a t-il quelque chose de spécial?

A 23 ans, Arsalan Kazemi a terminé son cursus universitaire avec le programme d’Oregon pour lequel il n’a joué qu’une saison au terme de laquelle il a tourné à des moyennes de 9,4 points et 10 rebonds. Il domine d’ailleurs le pays en terme de rebounding % et au nombre de rebonds captés sur les quatre dernières années en NCAA avec 912 prises contre 792 à Mike Muscala, son poursuivant immédiat.

Sa carrière universitaire n’a pas été de tout repos. Après trois années passées à Rice University, l’ailier fort a été contraint de se chercher un nouveau programme sur fond de discrimination raciale à son encontre. Ses trois rencontres dans le dernier tournoi NCAA où il a pris 45 rebonds, ont définitivement placé son nom parmi les joueurs susceptibles de se voir remettre une casquette par Adam Silver. En fin de soirée, il reçut donc la même que Michael Carter-Williams 43 tours plus tôt.

Et pour cause, Arsalan Kazemi correspond au profil des joueurs recrutés par Sam Hinkie, grand, athlétique, rapide et porté sur les tâches défensives. Avec une envergure de 7ft, Kazemi est capable de défendre sur deux ou trois positions. Comme les autres rookies de l’effectif, il lit extrêmement bien les lignes de passes, en atteste son impressionnant taux d’interception (4,1%) ce qui lui permet de conclure des contre-attaques par des dunks où s’expriment ses qualités athlétiques.

A l’instar de Nerlens Noel et de Carter-Williams son apport offensif est sa principale faiblesse, ce qui explique qu’il soit descendu jusqu’au 54ème choix. Pour ainsi dire, Kazemi n’a pas de jump shot. Il ne peut scorer qu’au cercle ce qui rend délicate son association avec Nerlens Noel dans la raquette mais qui en fait un profil complémentaire d’Arnett Moultrie.

L’avenir nous dira quel type de joueur, Arsalan deviendra. La comparaison avec un Reggie Evans n’est pas la plus mauvaise. Après quatre années universitaires et une expérience des compétitions internationales avec la sélection iranienne, Kazemi est prêt à en découdre dans la Grande Ligue.

Lors de sa première conférence en tant que sixer a expliqué ce qu’il pensait apporter dès le soir du season opener.

Je joue toujours dur, j’apporte de la dureté. Je travaille dur. Je suis un bon défenseur et un energizer, c’est ce que j’amène sur la table. Je pense être prêt mentalement. J’ai joué contre des joueurs professionnels avec ma sélection nationale. Chaque année j’ai été confronté à des joueurs professionnels. Je sais à quoi m’attendre. Fort de mon expérience de quatre années universitaires, je pense être prêt.

En un choix de draft, la popularité des Philadelphia Sixers en Iran vient d’exploser. Souhaitons le même destin à celui qui pourrait bien devenir un des chouchous du Wells Fargo Center.

Comments

Les plus populaires

Sixers-France se veut le lieu de rassemblement de la communauté des fans des Philadelphia 76ers. Site de référence sur la franchise, vous y retrouverez toute l'actualité concernant votre équipe favorite.

Fouillez dans les archives

Facebook

Copyright - Sixers-France © 2012-2016

To Top