CR/Résultats

Les 76ers font honneur aux champions

score cavs @ sixers

Hasard du calendrier et conséquence immédiate d’une saison pourrie, les Philadelphia Sixers disputaient devant les champions NBA de 1982-1983 leur dernier match de l’année au Wells Fargo Center pour une rencontre sans aucun enjeu puisque l’adversaire du soir terminera quoiqu’il arrive à la 13ème place de la conférence Est.

Depuis les gradins, Julius Irving et Moses Malone, à défaut d’une grosse intensité ont assisté à une large victoire des 76ers. Certainement motivés par la présence de leurs illustres prédécesseurs, les hommes de Doug Collins commençaient la rencontre tambour battant. Après deux premières minutes poussives mais où les 76ers s’appliquaient à faire tourner la gonfle, la machine se mit en route. Philly passait un 13-0 aux Cavs pour mener 19 à 3. L’écart été creusé. Maladroits en attaque avec un Irving mis sous l’éteignoir, les Cavs se montraient laxistes en défense. Les 76ers en profitaient pour trouver des shoots ouverts et scorer 32 points au cours d’un premier quart clos avec 13 longueurs d’avance.

L’adresse collective chutait dans le second quart, mais les Sixers se montraient toujours aussi efficaces en défense notamment sur les extérieurs adverses. Les Cavs étaient limités à 15 unités et Kyrie Irving avait accumulé autant de fautes que de shoots manqués. Cette saison, le meneur All-Star n’a jamais su se montrer décisif face aux 76ers. Il n’aura joué que deux rencontres face à Philly, pour autant de défaites et des moyennes peu en rapport avec son statut : 6,5 points à 25%, 3,5 passes, 3,5 rebonds et 4,5 pertes de balle.

Si Evan Turner et Jrue Holiday ne manquaient pas d’arroser inopportunément le cercle, la gonfle circulait bien comme en attestent les 27 passes décisives pour 38 paniers. Conséquence de ce partage de la balle, pas moins de 6 sixers terminent la rencontre avec 10 points ou plus (les 5 titulaires et Arnett Moultrie). Le rookie alignait avec la second unit s’est une nouvelle fois montré redoutablement efficace au scoring profitant des secondes chances que lui offrent ses rebonds offensifs.

Malgré une rencontre dont l’issue était scellée à la mi-temps, la rotation s’est limitée à 3 joueurs (Dorell Wright, Arnett Moultie et Justin Holiday). Les deux extérieurs ont fait étalage de leurs qualités. Dorell Wright s’est une nouvelle fois régalé des shoots ouverts à longue distance, tandis que le frère ainé des Holiday s’est montré précieux en défense malgré un shoot toujours défaillant.

Devant des champions de la trempe de Julius Erving et Moses Malone, les 76ers ont fait honneur à leurs couleurs. Mais la nouvelle qui aura certainement le plus réjouit les fans venait de Doug Collins. Comme espéré dans ces colonnes, le coach a décidé de présenter sa démission.

La Box-Score

 Box-score cavs @ sixers 1/1

Box-score cavs @ sixers 2/2

Les Highlights

 Et maintenant ? 

Les Philadelphia Sixers en ont terminé avec leur saison à domicile. Dès cette nuit ils se déplacent sur le parquet du mythique Palace of Auburn Hills. Vendredi ils iront à Indiana, la saison sera alors définitivement derrière nous.

Comments

Les plus populaires

Sixers-France se veut le lieu de rassemblement de la communauté des fans des Philadelphia 76ers. Site de référence sur la franchise, vous y retrouverez toute l'actualité concernant votre équipe favorite.

Fouillez dans les archives

Facebook

Copyright - Sixers-France © 2012-2016

To Top