CR/Résultats

Pas touche à la 9ème place

Score Bucks @ Sixers

Les Sixers retrouvaient le Wells Fargo Center après un mini road trip à l’Ouest conclu sur une large défaite à Salt Lake City mais où les hommes de Doug Collins ont ramené une victoire de Sacramento. Et pour leur retour à la maison, les 76ers recevaient des Bucks, huitièmes de la conférence et qui ont rapporté les trois derniers matchs entre les deux franchises.

Les Sixers prenaient le meilleur départ malgré trois manqués de Damien Wilkins à proximité du cercle. Les hommes de Doug Collins étaient autorisés à prendre leur propre rebond et profiter de la maladresse des Bucks pour prendre les commandes à la table de marque (7-2). En quatre minutes trente de jeu, Philly avait déjà arraché 4 rebonds offensifs et Damien Wilkins manquait quatre tirs (11-4). La soirée s’annonçait spéciale dans un Wells Fargo dégarni. Elle aura été l’occasion de jeter un oeil aux prestations de certains joueurs du Wisconsin mentionnés dans certains projets de notre #JoueLaCommeDiLeo (J.J Redick, Marquis Daniels, Monta Ellis), mais pas d’assister à une grande partie de basket. Les Bucks ont sécurisé leur 8ème spot et ne semblent pas intéressés par une éventuelle progression au classement. Rester accrochés à cette huitième place à l’Est leur permettrait de disputer une série face au Heat avec tout ce que cela implique en terme de retombées médiatiques et marketing. Philly aussi est attachée à sa place. Tant pis si c’est celle du con.

Après huit minutes de jeu, les Sixers menaient de 10 points (19-9) bien aidés par le piteux 3/14 des Bucks. Et comme la défense des verts étaient aussi efficace que leur attaque. Thaddeus Young pouvait finir ses actions au cercle à sa guise et avait scoré 12 points à 6/6 en 10 minutes (25-18). Malheureusement à son retour sur le parquet Thad n’aura plus la même réussite. Les deux équipes terminaient le premier quart sur le score de 27-20 en faveur des locaux. L’écart grandissait en début de second quart. Il passait à +9 sur un shoot d’Arnett Moultrie en tête de raquette puis à +13 sur un excellent mouvement de Dorell Wright, Lavoy Allen et conclu par le rookie au cercle. Le moment choisi par Doug Collins pour rappeler son n°5 sur le banc.

Evan Turner et Dorell Wright profitaient de leurs match-up favorables pour scorer et porter l’avance à +16 (43-27). Puis à +18 après que Spencer Hawes ait profité de son avantage de taille dans la raquette des Bucks. Un écart que sera atténué par des fulgurances de J.J Redick et Ilyasova, puis quasiment effacé trois minutes plus tard par le relâchement défensif des 76ers (47-44). 5 points de Damien Wilkins sur un trois points ouverts puis un autre panier sur une excellente passe d’Evan Turner, permettaient aux hommes de Doug Collins de rentrer aux vestiaires avec 6 points d’avance (54-48).

Dès l’entame de la seconde mi-temps, les Sixers creusaient l’écart (60-48). Monta Ellis se démenait en attaque pour compenser la discrétion de Brandon Jennings. Il ramenaient une nouvelle fois, les Bucks revenaient dans la partie (-5). Sanders bloquait l’accès au cercle, Monta Ellis justifiait la comparaison avec Allen Iverson et les Bucks égalisaient (69-69) avant de prendre l’avantage sur un panier d’Ilyasova qu’on laissait prendre un rebond, puis son propre rebond au cours de la même action (73-71). Les coéquipiers de Marquis Daniels portaient même leur avantage à 78-73. Ce qui laissait envisager une nouvelle défaite des Sixers qui auraient égalé le bilan des Kings.

Monta Ellis répondait à l’entame du dernier quart (83-76) au trois point de Jrue Holiday en fin de troisième quart, pour donner 5 points d’avance aux siens. Mais les Sixers allaient subitement accroître leur niveau de jeu. Les Bucks multipliaient les TO tandis que Dorell Wright enchaînaient les tirs primés. Enfin décidé à aller au cercle, Spencer Hawes donnait 8 points d’avance aux Sixers. A cinq minutes de la fin de la rencontre, les spectateurs du Wells Fargo Center attendait un seul panier pour remporter le droit à un Burger gratuit. Les plus affamés ont certainement eu des sueurs froides puisqu’il  fallut dès lors 4 minutes aux hommes de Doug Collins pour inscrire un point supplémentaire. Et c’est Damien Wilkins qui régalait le Wells Fargo Center (100-92). Certainement la victoire la plus alléchante de la soirée.

La Box-Score

Box score bucks @ sixers 92-100

Les Highlights

Et maintenant?

Les Sixers se déplacent vendredi sur le parquet des Cavs avant de retrouver le Wells Fargo Center samedi pour la réception des Bobcats. Ce sera la dernière Bobbleheads night avec les honneurs accordés à Allen Iverson.

Comments

Les plus populaires

Sixers-France se veut le lieu de rassemblement de la communauté des fans des Philadelphia 76ers. Site de référence sur la franchise, vous y retrouverez toute l'actualité concernant votre équipe favorite.

Fouillez dans les archives

Catégories

Facebook

Copyright - Sixers-France © 2012-2016

To Top