CR/Résultats

Corey Brewer gagne le match.

Score Sixers @ Nuggets

Dans le processus de reconstruction des Philadelphia Sixers, le choix de draft de cette année sera une pièce précieuse et les défaites accumulées en cette fin de saison ne font que participer à sa bonification. Celle subit sur le parquet de Denver où les Nuggets n’ont concédé que trois revers et restaient sur 13 victoires consécutives, n’a rien d’indigne bien au contraire. Les Philadelphia Sixers ont gagné la bataille face à l’effectif de Georges Karl, Corey Brewer a lui gagné le match.

Après un revers de 29 points encaissé la veille au Staples Center, les hommes de Doug Collins se rendaient dans le Colorado pour affronter la meilleure équipe de la Ligue depuis deux mois, quasi invincible sur son parquet. La tâche s’annonçait délicate et un nouveau revers conséquent sembler se dessiner. Mais ces Sixers-là à défaut d’être performants sont déroutants. Alors qu’ils se sont fait marcher dessus par les Clippers tournant à 36% aux shoots, ils n’ont jamais été aussi efficaces cette saison aux tirs que cette nuit. Face aux Nuggets, les 76ers ont shooté à 55,1% !

Avec une circulation de balle limpide les coéquipiers de Jrue Holiday trouvaient des shoots ouverts. Ne rechignant pas à faire l’extra passe qui facilite les choses pour les partenaires, les 76ers développé un jeu de passe séduisant et partager les responsabilités au scoring entre les 5 titulaires. Les Sixers ont joué comme les Nuggets et les ont tenu en respect tout au long de la partie. Seule la présence sur le parquet des remplaçants de Philly permettait aux Nuggets, privés de Ty Lawson, de reprendre les commandes de la rencontres entre la fin du second quart et le milieu du troisième.

Jrue Holiday jouait à un niveau proche de la perfection après une soirée à 2 points à 1/8. Il distribuait le jeu avec intelligence offrant des shoots ouverts. Les deux shoots à trois points réussis par Damien Wilkins le sont autant par le vétéran que par le jeune meneur. Si dans un basket de transition, il a encore perdu trop de ballons (5), Jrue Holiday termine la rencontre avec 18 points (6/12 dont un 3/5 derrière l’arc) et 15 passes. Bénéficiant du travail de Holiday, Wilkins termine meilleur marqueur des 76ers avec 24 unités à 10/15. Depuis qu’il a intégré le cinq, celui qui était destiné à jouer les utilités démontrent peu à peu des qualités de basketteur plus qu’utiles. Outre l’intensité défensive qu’il met dans chacune de ses apparitions (4 interceptions hier) son shoot qui gagne en régularité au fil des matchs en font une menace offensive à ne pas négliger pour les défenses adverses.

Dans une rencontre où le jeu sur demi terrain ne fut pas privilégié, les qualités de point center de Spencer Hawes se sont avérées utiles. Son efficacité au shoot à mi-distance contribua à faire sortir les intérieurs adverses et sa qualité de passe s’est une nouvelle fait voir. Le double 00 a ajouté de la lutte sous le cercle par séquence. Il termine la rencontre à 17 points (8/11), 12 rebonds et 5 passes. Sur les dix dernières rencontres il présente des moyennes séduisantes de 14,6 points, 9,6 rebonds, 4 passes et deux contres. Malheureusement, Spencer Hawes joue bien quand le résultat importe peu. Ce qui n’est pas nécessairement le cas d’un Evan Turner qui a peiné lorsque qu’on lui a confié la gestion de la gonfle. Il a aussi craqué en fin de match lorsqu’il avait la victoire au bout des doigts sur la ligne des lancers francs manquant ses deux tentatives, ses deux seules de la rencontre.

Arnett Moultrie a bénéficié de 21 minutes de jeu, et le rookie a marqué 8 points à 3/6 et pris 8 rebonds dont 5 offensifs. Par sa grande mobilité lui permettant de poser des écrans et de plonger aussitôt vers le cercle, il offre des solutions offensives à ses partenaires tout en leur offrant des secondes chances par son efficacité au rebond offensif. Si le rookie s’est montré intéressant, le reste du banc des 76ers a été moins en réussite, Dorell Wright n’a pas rentré un shoot tandis que Ivey et Jenkins ont surtout assumé des tâches défensives et le port de la gonfle.

George Karl n’aura mobilisé que trois joueurs en sortie de banc mais ils furent responsables de 42 des 101 points de Denver avec un Corey Brewer exceptionnel. Dans cette équipe des Nuggets, le danger peut venir de n’importe où et hier soir, la menace portait le nom de Brewer. En 32 minutes sur le parquet, Brewer a marqué 29 points dont un létal 5/6 derrière la ligne des 7 mètres 23, auxquels il a ajouté 5 interceptions pour autant de contre attaques. Mais Corey Brewer a surtout remporté le match à lui tout seul dans les dernières secondes de la rencontres.

Après deux lancers convertis par Jrue Holiday, les 76ers menaient de 5 points (100-95) avec 14,3 secondes à jouer. Corey Brewer plantait alors un trois points pour ramener les siens à deux longueurs avec 9 secondes à jouer. Naturellement, les Nuggets envoient un sixer sur la ligne de réparation et c’est Evan Turner qui se présente. Le numéro 12 de Philly tourne à 75% sur la ligne et a l’occasion d’assurer la victoire aux siens. Mais il manque les 2. George Karl prépare alors un système pour le chaud bouillant Brewer qui prend son shoot mais est bousculé par un Wilkins emporté dans son élan. Corey Brewer se présente donc pour 3 lancers, que lui, convertit. Les Nuggets ont donc renversé un retard de 5 points en 12 secondes pour prendre les devants, mais il reste une possession pour Philly. La gonfle est glissée à Wilkins qui est contré.

La Box-Score

Boxscore sixers @ Nuggets 1

Boxscore Sixers @ Nuggets 2

Les Highlights 

Et maintenant?

Les Sixers se rendent désormais dimanche à Sacramento où une défaite permettrait de voir les Kings revenir à égalité au nombre de victoires. La rencontre sera l’occasion de regarder jouer Tyreke Evans que certains d’entre nous ont fixé comme cible pour la prochaine intersaison. Puis le lendemain, les hommes de Doug Collins prendront la direction de Salt Lake City, pour regarder jouer Al-Jefferson?

Comments

Les plus populaires

Sixers-France se veut le lieu de rassemblement de la communauté des fans des Philadelphia 76ers. Site de référence sur la franchise, vous y retrouverez toute l'actualité concernant votre équipe favorite.

Fouillez dans les archives

Facebook

Copyright - Sixers-France © 2012-2016

To Top