CR/Résultats

Nous lisent-ils?

Indiana Pacers @ Philadelphia Sixers

Nous nous sommes mis en quête d’un projet pour les Philadelphia Sixers et d’un nouveau GM pour la farnchise. Il semblerait que certains joueurs de Philly aient pris connaissance de notre initiative puisqu’ils ne livrent plus les mêmes prestations sur le parquet. Depuis leur retour au Wells Fargo Center, les 76ers ont réalisé trois solides performances : victoire sur les Nets, défaite in extremis face au champion en titre et un nouveau succès face aux seconds de la division Est.

La réception des Pacers, seconde meilleure défense de la ligue et réputés pour mettre beaucoup d’intensité coïncidait avec la soirée « BobbleHead » dédiée à la légende vivante, Julius Erving. Et les hommes de Doug Collins ont fait honneur à leur illustre aîné. En particulier, Spencer Hawes qui s’est pris pour Moses Malones ou pour Haakem Olajuwon cette nuit. Face à Roy Hibbert, le double 00 de Philly a réalisé la plus solide prestation de sa carrière avec 18 points, 16 rebonds, 8 passes et 7 contres. Profitant de sa taille et de ses longs membres supérieurs, Spencer Hawes a géné son vis-vis qui a beaucoup gâché (21 points certes mais à 9/26). En attaque, Hawes a mobilisé à profit son shoot à mi-distance. Les intérieurs d’Indiana ne sortant pas sur le républicain, il a pu faire apprécier ses qualités de shoot et de passes au dessus de la moyenne pour un 7 footer.

Face à l’omniprésence statistique de son coéquipier, Thaddeus Young a livré une prestation habituelle avec beaucoup d’intensité en défense et une agressivité sous le cercle précieuse. L’efficacité des deux compères du secteur intérieur n’a laissé que des miettes à Arnett Moultrie, qui on ne cesse de le répéter a besoin de minutes. Comme les joueurs suivent notre initiative, peut-être Doug Collins nous entendra.

Dans l’interview d’en face, nos camarades de @PacersFrance ne tarissaient pas d’éloges (à raison) sur Paul George, mais ils devront reconnaître que cette nuit, un seul All Star a été à la hauteur de son nouveau statut, et il conduit le jeu des 76ers. Fort d’une remarquable adresse en début de rencontre, Jrue Holiday a porté son équipe au scoring terminant la première mi-temps avec 20 points, 6 passes et 3 rebonds. Le meneur des 76ers, après un coup de mou est redevenu le joueur ultra efficace qu’il était en début de saison. Avec un secteur intérieur efficace, un Dorell Wright qui étire les défenses et un Evan Turner qui s’est consacré avec application aux tâches défensives, Jrue Holiday a pu alterner avec brio le scoring et la distribution. Il termine la rencontre avec son 18ème double-double (27 points, 12 passes et 6 rebonds).

Et phénomène rare en Pennsylvanie ces éclats individuels ont donné lieu à une solide prestation collective. Avec 28 passes décisives sur 39 paniers, les Sixers ont construit leurs attaques sur un autre registre que le un contre un avec Evan Turner et Jrue Holiday comme porteur de la gonfle. Après avoir fait jeu égal avec des Pacers qui les avaient humilié lors de leur dernier déplacement, pendant trois quarts temps, les Sixers se sont assuré la victoire avec une entame de dernier acte de très haut niveau. En infligeant un 19-4 aux hommes de Frank Vogel, Philly prenait 14 points d’avance. Une marge suffisante pour gérer la fin de la rencontre.

Si la victoire fait du bien au moral des veilleurs de nuit (au surplus si ces derniers apprécient la F1) ainsi qu’au public du Wells Fargo Center, elle ne doit pas faire oublier qu’elle reste une exception dans la saison morose de Philadelphie.

La Box-Score

Box score

Box score Indiana Pacers

Les Highlights

Et maintenant? 

Avant d’attaquer un road trip de 4 matchs à l’Ouest, les Sixers vont recevoir une équipe de Portland peu à l’aise en dehors de l’Oregon. Pour une 26ème victoire?

Comments

Les plus populaires

Sixers-France se veut le lieu de rassemblement de la communauté des fans des Philadelphia 76ers. Site de référence sur la franchise, vous y retrouverez toute l'actualité concernant votre équipe favorite.

Fouillez dans les archives

Facebook

Copyright - Sixers-France © 2012-2016

To Top