CR/Résultats

Welcome to Tankadelphia

Sixers @ Hawks 96-107

 

Sur les 11 derniers matchs, les Philadelphia Sixers en ont perdu 10. Un tel bilan fait d’eux la pire franchise de la ligue actuellement. Les confrontations à venir avec les Charlotte Bobcats ne manqueront pas d’intérêt dans celle lutte pour le plus mauvais bilan. Jusqu’à cette nuit, les intentions de la franchise n’étaient pas claires. Le niveau de jeu affichées et les faiblesses béantes n’avaient pas eu pour corollaire l’abandon définitif des ambitions de Doug Collins. Tout ceci a peut-être changé avec ce déplacement en Géorgie. Avec huit défaites de retard sur Milwaukee plus personne ne croit à une qualification en post-season pas plus qu’à un retour à la compétition d’Andrew Bynum. En revanche, les Sixers ne disposent que de deux victoires d’avance sur le quatrième plus mauvais bilan de la ligue.

Certes, les Sixers disputaient leur 8ème match en 12 jours mais jamais cette saison Doug Collins n’avait donné autant de temps de jeu à son banc. Arnett Moultrie est resté 26 minutes sur le parquet, le nouveau venu Charles Jenkins a bénéficé de 29 minutes pour ses débuts sous ses nouvelles couleurs. Soit plus que quelque autre joueurs que ce soit de Philly exceptés Dorell Wright et Jrue Holiday.

Les Sixers courent après le score. Vraiment? 

Après avoir mené 8-0 en début de partie, les hommes de Doug Collins laissaient les Hawks enchaîner les paniers. Alors qu’ils étaient encore à égalité 12-12 à un peu plus de 4 minutes de la fin du premier quart, les Sixers accusaient un débours de 7 points pour commencer le deuxième acte. Maladroit, Holiday (3/12) et ses coéquipiers sur les lignes arrières ne parvenaient pas à limiter l’apport d’un Jeff Teague qui affichait déjà 11 points à 5/6 à l’issue du premier quart.

Dans un second quart où les défenses étaient absentes (61 points cumulés) l’écart se creusait un peu plus pour s’élever à 19 points à 3.45 min du retour au vestiaire. S’il fut ramené à 12 points à la mi-temps, l’écart était trop grand pour les Sixers. Philly résistait au rebond mais les hommes de Doug Collins offraient de trop nombreuses opportunités derrière l’arc aux Hawks qui ne se faisaient pas prier pour convertir les shoots ouverts.

Plus sérieux en défense et plus régulier au shoot, les Sixers revenaient à trois points (63-66) à 6 minutes du terme du troisième quart. Jrue Holiday distribuait avec précision mais Dorell Wright puis Charles Jenkins manquaient les occasions de recoller au score. Des opportunités gâchées qui ne reviendront plus. Jeff Teague et Anthony Tolliver poursuivaient leurs oeuvres et l’écart repassait en double digit. Il se portait à 21 points à l’issue du troisième quart sous l’effet d’un 23-5 infligé par les Hawks.

Le quatrième quart se résumait à un garbage time de 12 minutes au cours duquel les joueurs du banc gonflaient leurs stats et Philly ramenait l’écart à des portions plus acceptables.

Les stats du jour

4/8. Arnett Moultrie a livré une solide prestation en 26 minutes de jeu avec 8 points et 7 rebonds. Mais le numéro 5 des Sixers a manqué ses premiers tirs depuis 4 rencontres.

11. Les Philadelphia Sixers ont concédé en Géorgie leur 11ème défaite consécutive en déplacement. Philly n’a plus gagné une rencontre on the road depuis sa victoire au Staples Center le 1er janvier dernier.

59-37.  Pour la première fois de la saison le banc des Sixers a scoré plus de points que les 5 titulaires. Damien Wilkins (21 points) termine meilleur marqueur de l’équipe devant Dorell Wright (20 points).

La Box-Score

Box score sixers @ hawks

Les Highlights

Et maintenant? 

Cap sur la Floride pour les Sixers qui retrouveront le champion en titre le 8 mars avant d’aller se confronter au Magic le 10. Deux nouveaux déplacements pour autant de défaites?

Comments

Les plus populaires

Sixers-France se veut le lieu de rassemblement de la communauté des fans des Philadelphia 76ers. Site de référence sur la franchise, vous y retrouverez toute l'actualité concernant votre équipe favorite.

Fouillez dans les archives

Catégories

Facebook

Copyright - Sixers-France © 2012-2016

To Top