CR/Résultats

Les Sixers battent le Magic (78-61) mais perdent Thad Young

Magic @ Sixers (61-78)

Après 3 victoires lors des 4 dernières rencontres, les 76ers accueillaient le Magic d’Orlando avec la ferme intention de poursuivre la belle série et de se rapprocher de la huitième place de la conférence Est. Malgré les blessures de Rajon Rondo et de Jared Sullinger, les C’s ne relâchent pas la cadence, au contraire et les Bucks maintiennent leur rythme de croisière. S’ils veulent jouer la post-season, les hommes de Doug Collins vont devoir s’arracher. Et dans cette lutte à venir la rencontre face au Magic n’apporte aucun enseignement.

Les floridiens se présentaient au Wells Fargo Center sans six de leurs joueurs. Et pas des moindres. Les indisponibilités de Nelson (bras), Redick (épaule), Afflalo (mollet), Jones (pied) venant s’ajouter à celles de Al Harrington (genou) et de Glen Davis (pied). Le starting lineup du Magic avait de quoi faire sourire les Pennsylvaniens, E’Twaun Moore, Ish Smith, Maurice Harkless, Josh McRoberts, Nikola Vucevic. Le jeune pivot monténégrin drafté l’an dernier par Philadelphia revenait au Wells Fargo Center comme l’option option numéro 1 du camp adverse.

Sans modification dans le 5 de départ, les hommes de Doug Collins prenaient rapidement la mesure de leurs adversaires du soir. Sur une contre attaque conclue par un 360 de Nick Young, les 76ers menaient 22 à 6 au tableau d’affichage. Face à la maladresse adverse résultat de l’inexpérience des joueurs du Magic et d’une défense intéressante des 76ers quand il s’agissait de conserver le contrôle de la rencontre, les coéquipiers de Jrue Holiday n’ont pas eu à forcer leur talent. Les floridiens revenaient bien dans la partie, n’accusant plus que 3 points de retard (47-44) dans l’entame du troisième quart temps mais ce resserrement de l’écart ne correspondait pas à un nivellement des valeurs seulement à un manque d’implication et d’application des hommes de 76ers. Bien emmenés par un Spencer Hawes intéressant et un Jrue Holiday organisateur (14 passes, 1 seule perte de balle signe de l’intensité défensive du Magic), les sixers creusaient un écart définitif.

Le fait du match 

Face à une équipe B du Magic, les 76ers ont fait ce qu’ils devaient faire à savoir remporter une troisième victoire consécutive au Wells Fargo Center. Ils en sont pas moins perdants sur le moyen terme puisqu’ils ont également perdu Thaddeus Young pour une durée indéterminée. Les circonstances de la blessure de Thaddeus Young témoigne de l’état d’esprit de l’intérieur des Sixers. Dans un match en bois face à une équipe B du Magic, Thad s’arrache pour récupérer un ballon des mains de Ayon qui file vers le banc. Le n°21 des Sixers s’écroule alors à proximité de son banc. Si le joueur doit passer des examens médicaux dans la journée pour estimer la gravité de sa blessure et l’étendue de son indisponibilité, il semblerait qu’il se soit claqué ce qui signifierait une absence longue durée.

L’homme du match

Spencer Hawes a tenu son rang en remplacement. Le 00 des 76ers a livré une belle feuille de stats (21 points, 14 rebonds) et a lutté efficacement face aux jeunes Nikola Vucevic, Andrew Nicholson, ou Kyle O’Quinn. Certainement l’opposition la plus inexpérimenté qu’il aura l’occasion d’affronter en cette fin de saison. Jrue Holiday qui a su distribuer le jeu à la perfection (14 passes, 1 perte de balle) quand son shoot était moins fiable mérite aussi les honneurs.

Les stats du jour

12. Suite à la blessure de Thaddeus Young, Doug Collins a du faire appel à Arnett Moultrie dans sa rotation. Le rookie des Sixers a disputé 12 minutes dans une rencontre hachée. Il s’agit de son record en carrière. Il signe son passage par 4 points et 2 rebonds. Il devrait bénéficier de l’absence de Thaddeus Young pour grappiller quelques minutes de temps de jeu. Lavoy Allen récupérera certainement sa place de titulaire. A moins que Doug Collins n’envisage de jouer small small ball en intégrant Dorell Wright à la rotation intérieure.

3/20. Les 76ers ont réalisé un piteux 3/20 derrière l’arc. Et tout le monde a participé à cette orgie de brique.

61. Privé de ses 4 meilleurs scoreurs le Magic n’a rien produit en attaque malgré une intensité défensive des 76ers fluctuante.

Les Highlights

La box-score

Magic @ Sixers (61-78)

Le calendrier à venir. 

Les 76ers seront au repos ce mardi, ce qui ne sera pas le cas de leurs prochains adversaires les Pacers. La franchise de l’Indiana se déplacera au Wells Fargo Center dans un back-to-back-to-back où la rencontre face aux 76ers sera la moins attendue. En effet, les coéquipiers de Paul Georges ont joué cette nuit face à Chicago et jouent ce soir conte Atlanta. Puis viendra le temps de recevoir samedi les Bobcats qui auront la veille rencontré les Lakers. Le lundi 11, les 76ers seront confrontés aux Clippers qui auront peut-être récupéré Chris Paul mais qui seront en back-to-back après avoir rencontré les Knicks. Enfin, dernière séance avant le All-Star break, le déplacement à Milwaukee. Même sans Thaddeus Young le programme des 76ers est clairement à leur portée.

Comments

Les plus populaires

Sixers-France se veut le lieu de rassemblement de la communauté des fans des Philadelphia 76ers. Site de référence sur la franchise, vous y retrouverez toute l'actualité concernant votre équipe favorite.

Fouillez dans les archives

Catégories

Facebook

Copyright - Sixers-France © 2012-2016

To Top