CR/Résultats

Les Sixers remportent leur deuxième victoire consécutive (89-80).

Kings @ Sixers

Il aura fallu attendre un calendrier favorable avec les réceptions des Wizards puis des Kings pour voir les 76ers remporter deux victoires consécutivement pour la première fois depuis 62 jours. Si cette victoire peut rassurer sur le plan comptable, il n’y a pas grand chose à en retenir sur le plan du jeu. Après s’être constitué une avance de 19 points dans le second quart, les 76ers ont laissé les Kings revenir à hauteur faute d’application (20 pertes de balles) et d’une rotation digne de ce nom.

Le premier quart. 

Doug Collins semble avoir définitivement corrigé le problème de ses hommes dans l’entame des rencontres. En alignant dans son 5 de départ ses meilleures armes, le coach sécurise les débuts de matchs. Une nouvelle fois, les 76ers ont pris assez rapidement l’avantage sur leurs adversaires du soir. Après 12 minutes de jeu, les Sixers étaient devant de 4 points (27-23). Et ils allaient creuser l’écart dans un second quart où les Kings faisaient preuve d’une incroyable nonchalance.

Le tournant du match

Alors que Jrue Holiday et ses coéquipiers semblaient avoir assommés les Kings dès le second quart en leur infligeant un écart de 19 points, ils se laissèrent endormir et manquèrent d’intensité en défense et d’application en attaque. Résultat des opérations, Sacramento prenait pour la première fois de la rencontre l’avantage à 73-72 après qu’Isaiah ait converti trois lancers francs. L’électrochoc pour les hommes de Doug Collins qui enchaînaient par un 17-2 qui leur donnait un avantage décisif.

Allô le banc? 

Doug Collins n’aura utilisé que 8 joueurs face aux Kings. Seuls Dorell Wright, Lavoy Allen et Royal Ivey sont sortis du banc. Si l’intérieur s’est montré précieux dans son travail défensif et dans la lutte pour la position préférentielle au rebond, Dorell Wright n’a pas assumé son rôle de scoreur en sortie de banc ne prenant que 3 points. En 61 minutes passées sur le parquet, les trois hommes n’ont été à l’origine que de 7 malheureux petits points. Conséquence directe, Jrue Holiday est resté pour l’intégralité de la seconde période sur le parquet. Et le meneur des Sixers a nettement baissé de régime au fil des minutes. Alors qu’il livrait une prestation presque parfaite avec 15 points à 7/9, 6 passes au milieu du troisième quart, le all-star, émoussé terminait avec 21 points à 9/17, 6 rebonds, 7 passes mais aussi 8 balles perdues.

Les stats du jour

23-15. Thaddeus Young a réalisé face aux Kings son 12ème double-double de la saison, le troisième avec plus de vingt points à son compteur. Ses 15 rebonds constituent son meilleur total en carrière.

3/18. Les Kings ont shooté à un piteux 3/18 au cours du dernier quart temps. La défense de Philly a fait ses preuves en limitant Sacramento à seulement 12 points dans les 12 dernières minutes de la rencontre.

1. Comme le nombre de rebond capté par Spencer Hawes au cours des 25 minutes qu’il a passé sur le parquet. L’intérieur réussit l’exploit d’être le plus mauvais sixer dans l’exercice dans une partie où Philadelphia a copieusement dominé son adversaire dans ce secteur.

La box-score

Box score Kings @ Sixers

Les Highlights

Et maintenant Orlando

5ème match de la série des 8 rencontres à domicile, la rencontre face au Magic d’Orlando sera l’occasion de voir revenir au Wells Fargo Center, Nikola Vucevic qui s’impose comme un pivot de grande qualité en floride. Le monténégrin tourne en double double en moyenne avec 11.2 prises et 11.9 points par match. Nul doute qu’il sera à surveiller lundi. Par ailleurs, Moe Harkless drafté cette saison par les 76ers et envoyé en Floride dans le cadre du trade de Bynum découvrira ce qui aurait pu être sa maison.

Quoiqu’il en soit, les hommes de Doug Collins ne devront pas se laisser émouvoir par ses retrouvailles. Privés de Rajon Rondo et de Jared Sullinger, les Celtics de Boston n’ont toujours pas perdu le moindre match depuis l’annonce de l’indisponibilité de leur meneur. Les Sixers ont toujours trois victoires de retard sur les derniers qualifiés pour les playoffs. Il reste quatre matchs au Wells Fargo Center avant de s’en aller défier les Bucks à Milwaukee pour ce qui s’annonce comme un match clé.

Comments

Les plus populaires

Sixers-France se veut le lieu de rassemblement de la communauté des fans des Philadelphia 76ers. Site de référence sur la franchise, vous y retrouverez toute l'actualité concernant votre équipe favorite.

Fouillez dans les archives

Facebook

Copyright - Sixers-France © 2012-2016

To Top