CR/Résultats

A Wall in John Wall. La défense conduit les 76ers au succès.

Sixers92-Wizards84

Victimes d’un mauvais timing face aux Grizzlies, les 76ers ont repris leur marche sur la huitième place à l’Est en s’imposant face aux Washington Wizards. Les 76ers auront donc été la dernière équipe à subir les coups de butoir d’un Rudy Gay sous les couleurs des Grizzlies de Memphis. L’ailier transféré à Toronto retrouvera encore deux fois les Sixers cette année. C’est avec la sensation d’avoir laissé filer une victoire qui leur tendait les bras que les hommes de Doug Collins abordaient la rencontre face aux Wizards. Dans les vestiaires, le tableau blanc indiqué un message clair : A wall in J Wall. Il a été bien reçu.

Le premier quart

Comme face à New York et à Memphis, les 76ers attaquaient la rencontre avec un cinq de départ séduisant composé de Jrue Holiday, Nick Young, Evan Turner, Thaddeus Young et Spencer Hawes. Doug Collins semble avoir trouvé la formule pour éviter que les Sixers ne perdent la rencontre avant même le terme du premier quart. Plus convaincants en défense qu’en attaque, les 76ers creusaient l’écart (17-10) avant de le céder sur un 9-0 peu au goût des rares spectateurs du Wells Fargo Center. Les Sixers quittaient le parquet à l’issue des 12 premières minutes avec un débours de 3 points.

Le tournant du match 

Peu aisé de trouver un moment clé dans une partition, au final, bien maitrisée par les Sixers tout au long de la rencontre et avec plus d’intensité à compter du second quart. Si on devait retenir une séquence ce serait celle qui vit lors du dernier quart, les Wizards refaire une partie de leur retard à 82-71. Le moment choisi par les hommes de Doug Collins pour enchaîner 5 points consécutifs, anéantissant définitivement les espoirs des coéquipiers de Kévin Séraphin.

Plus généralement, c’est l’efficacité de la défense des Sixers sur John Wall qui est à l’origine de la 19ème victoire des Philadelphia Sixers. Non seulement, le meneur des Wizards n’a scoré que 9 points à un famélique 3/12, mais la défense l’a limité à 6 passes décisives pour 5 balles perdues.

L’ homme du match

Une nouvelle fois Jrue Holiday a assuré le tempo et pris ses responsabilités au scoring. Avec 21 points, 6 passes et 3 rebonds, le meneur All-Star a noirci la feuille de stats sans pour autant exceller. Il a notamment mal géré certaines possessions en multipliant 6 pertes de balles. Toutefois, il a su se montrer décisif dans le quatrième quart pour creuser et maintenir l’écart en faveur des 76ers.

On aura également apprécié la prestation de Nick Young. Face à son ancienne équipe, l’arrière a scoré 18 points en prenant de nombreux shoots (7/17) tout en restant efficace derrière l’arc. Depuis le DNP infligé par Doug Collins le 12 janvier dernier, Nick Young a intégré le 5 de départ des 76ers et tourne en moyenne à 15,3 points.

Les stats du jour

9. Comme le nombre de points de John Wall. Le rookie de l’année 2011 avait conduit ses Wizards à un bilan de 6 victoires pour 4 défaites depuis son retour. Naturellement, il été ciblé comme l’ennemi n°1 au moment d’entrer sur le parquet du Wells Fargo Center.

38-26. Les 76ers ont largement dominé les Wizards dans la raquette. Une domination devenue habitude pour les 76ers qui sur les 6 derniers matchs ont devancé de 8,7 points en moyenne leurs adversaires. Spencer Hawes, auteur d’un double  12 points et 11 rebonds et Lavoy Allen 14 points et 6 rebonds en 22 minutes passées sur le parquet auront été précieux dans la couleur.

La box-score

Box score Washington - Philadelphie

Les Highlights

Le calendrier à venir

Les 76ers auront l’occasion de remporter une deuxième victoire consécutive avec la réception des Kings dès demain. Les hommes de Doug Collins n’ont plus enchaîné deux succès depuis 2 mois. Viendront ensuite les réceptions du Magic et des Pacers. De quoi porter la série de succès à 4? Cela serait bienvenue dans une lutte pour les playoffs.

Comments

Les plus populaires

Sixers-France se veut le lieu de rassemblement de la communauté des fans des Philadelphia 76ers. Site de référence sur la franchise, vous y retrouverez toute l'actualité concernant votre équipe favorite.

Fouillez dans les archives

Facebook

Copyright - Sixers-France © 2012-2016

To Top