CR/Résultats

Toronto Raptors @ Philadelphia Sixers (98-106). Quel finish.

Après avoir été menés toute la partie par des Raptors entreprenants, les Sixers ont du leur salut à un sursaut d’orgueil dans le quatrième quart temps. Et à une intensité défensive tardive mais terriblement efficace. Parce que l’on ne retiendra de cette partie que son acte final. Durant les trois premiers quarts temps, les 76ers ont plus ressemblés à l’équipe défaite par les Bucks et les Pistons qu’à l’équipe soudée que l’on a vu lors des victoires acquises aux dépends du Jazz et des Cavs que les Sixers retrouvent ce soir.

Une nouvelle fois, les Sixers ont laissé leurs adversaires prendre un meilleur départ. Les Raptors ont pu prendre un avantage de 10 points (14-4) d’entrée de partie et il ne fallut que Jrue Holiday prenne ses responsabilités pour éviter aux locaux de perdre définitivement pied. Après avoir éteint par sa défense de tous les instants Kyrie Irving dimanche, Le meneur de Philly a cette fois profité des failles défensives de José Calderon pour ramener les siens au score, par son scoring mais aussi par sa capacité à faire la passe qui rend les choses plus faciles pour ses coéquipiers.

Comme face aux Cavs, Philly a souffert dans la peinture. Valanciunas a pris onze rebonds et s’impose peu à peu comme une bonne surprise pour les Raptors. Sous son influence, les Sixers peinaient dans la peinture, mais Doug Collins a su jouer « small ball » pour profiter de la mobilité et de la vitesse de déplacement Thaddeus Young et de Dorell Wright. Le plan a fonctionné, mais Philly ne pourra pas éternellement remporter des victoires en laissant ses adversaires prendre autant de points près du cercle.

La capacité de réaction des Sixers et la prestation individuelle de plusieurs joueurs (Jrue Holiday, Nick Young, Thaddeus Young, Jason Richardson) sont à ranger du côté des satisfactions. Jrue Holiday s’est une nouvelle fois comporté en leader de la franchise. L’ancien Bruin a noirci la feuille de stats mais s’est surtout montré décisif dans les moments clés. Il termine la partie avec 19 points, 12 passes et 8 rebonds. Comme il réduit match après match son nombre de perte de balle, prétendre à un statut all-star devient de moins en moins saugrenu pour le leader de Philly.

Jason Richardson est toujours aussi précieux. L’ancien magic a encore excellé longue distance. A 4/9 derrière l’arc, J-Rich apporte 21 points et toujours autant de leadership sur le parquet. Cela tombe bien on l’a fait venir à Philly pour ça. Une autre recrue de l’intersaison a apporté ce pour quoi on l’a fait venir en Pennsylvanie : Nick Young. L’arrière a livré cette nuit sa meilleure prestation sous le jersey de Philly. Il termine meilleur marqueur de la franchise avec 23 points à 7/13. Mais il ne s’est pas limité à dégainer derrière l’arc. Swaggy P a également sur pénétrer et provoquer la faute (6/6 sur la ligne) ainsi que faire tourner la balle. Evan Turner a été moins présent que dimanche et Doug Collins ne l’a aligné qu’avec parcimonie quand les choses devenaient sérieuses en fin de rencontre.

A l’intérieur, Kwame Brown ont apporté de la défense sur les cinq petites minutes passées sur le parquet. Ses coéquipiers ont souffert jusqu’à ce que les deux équipes se mettent à jouer un « small ball » au grand bénéfice des 76ers. Et a ce petit jeu, Thaddeus Young a été précieux.

Doug Collins aura certainement apprécié l’apport derrière l’arc (27 points à 9/24) et sur la ligne des lancers-francs (17/19) lui qui avait fait part en début de saison de sa volonté de voir ses hommes cumuler 40 points par soirs cumulés aux 3pts et FT.

On a pour notre part apprécié la capacité de réaction de nos protégés ainsi que leur habileté à serrer le jeu en fin de match (33-18 dans le dernier quart). S’ils en faisaient la démonstration dès l’entame du premier quart, les fans sueraient un peu moins. Mais que c’est bon de voir son équipe revenir sur le fil et s’imposer dans le money time.

Après une série de 5 matchs à domicile conclu sur un modeste (3-2) les 76ers quittent le Wells Fargo Center ce soir pour retrouver des Cavs qu’ils ont battu dimanche. Le match aura lieu à Cleveland mais sans Kyrie Irving. Les Sixers sont en back-to-back mais avant de recevoir OKC à la maison, il serait bienvenu de consolider un peu plus notre bilan positif.

Voir les highlights

Comments

Les plus populaires

Sixers-France se veut le lieu de rassemblement de la communauté des fans des Philadelphia 76ers. Site de référence sur la franchise, vous y retrouverez toute l'actualité concernant votre équipe favorite.

Fouillez dans les archives

Facebook

Copyright - Sixers-France © 2012-2016

To Top