Andrew Bynum

Andrew Bynum pas de retour avant 2013. Tant mieux.

Depuis de longues semaines, les fans des Sixers attendent de voir celui qui est sensé incarner l’avenir de la Franchise porter son Jersey. Mais depuis quelques jours, l’absence totale de communication sur l’état de santé du pivot All-Star laissait présager le pire. Cela n’a pas manqué. Hier, la direction de la franchise annonçait qu’Andrew Bynum qui souffrait toujours d’un genoux gonflé et douloureux ne serait pas de retour à l’entraînement avant le 10 décembre. Et si on considère que 3 à 4 semaines lui seront nécessaires pour retrouver un niveau de forme correct, on ne verra pas le numéro 33 des Sixers avant l’année prochaine.

Pour autant, on ne s’en formalise pas. Au contraire, cette précaution d’usage avec le pivot All-Star éclaircit les perspectives des Sixers à moyen et long terme.

Sur le plan sportif, Philly a besoin d’un Andrew Bynum à 100% en 2013, pas en 2012.

  • Plus tard Andrew Bynum reviendra, plus tard il se re-blessera. Le pivot de 25 ans a déjà manqué 166 matchs en carrière pour cause de blessure. Ses douleurs aux genoux sont de nature chronique. On ne badine pas avec elles. Le laisser au repos est la meilleure solution sportive quitte à perdre quelques matchs dans les semaines à venir sans lui.
  • Naturellement, la présence du pivot dans le 5 majeur des Sixers nécessitera un temps d’adaptation. On ne passe pas de Lavoy Allen à Andrew Bynum dans la couleur sans quelques ajustements. Mais par sa présence au rebond et sa présence athlétique dans la raquette, Bynum est un simplificateur de jeu. L’adaptation des Sixers à Bynum en sera facilité et n’implique pas des mois et des mois de pratique.
  • Lorsqu’il n’est pas blessé, Bynum est capable d’enchaîner les matchs. La saison passée, il a participait aux 66 matchs de la saison régulière raccourcie pour cause de lock-out. Si le laisser au repos jusqu’à mi-décembre est la solution pour bénéficier d’un Andrew Bynum en forme, lorsque les victoires compteront, alors c’est la bonne décision. Les Sixers n’ont aucun intérêt à précipiter le retour de Bynum si c’est pour qu’il manque régulièrement des matchs importants en fin de saison.

Le report du retour d’Andrew Bynum facilite la tâche des Sixers dans la reconstruction de la franchise :

  • En ne re-signant pas sur le long terme avec Philly à son arrivée en Pennsylvanie, Andrew Bynum s’était réservé la possibilité d’obtenir un contrat maximum à l’issue de la présente saison. Son indisponibilité pour un tiers de la saison ne plaide pas en sa faveur. Le rapport de force s’est considérablement inversé en faveur des Sixers.
    • Si Andrew Bynum ne revient pas à son meilleur niveau et que sa blessure le limite dans sa progression, alors les Sixers auront la double possibilité
      •  de le signer pour un contrat moindre que le maximum espéré par le natif de Plainsboro.
      • de le laisser libre et de dégager du cap pour la Free Agency
    • Si Andrew Bynum revient à son meilleur niveau, Philly en aura profité sur le plan sportif et aura certainement réalisé une grande fin de saison. Les Sixers pourront proposer à un Bynum un contrat maximum  dans une équipe compétitive, jeune et prometteuse et qui aura pris le soin de le protéger.

L’indisponibilité d’Andrew Bynum pour ce début de saison, laisse les jeunes Sixers sans leur leader annoncé. Ses blessures, font surtout baisser la valeur de Bynum dans les têtes des différents board. Une aubaine pour les Sixers qui sont les seuls à disposer de toutes les informations sur la santé de leur pivot. En démontrant que la franchise se préoccupait davantage du bien être de leur all-star que de leur compétitivité sportive immédiate, les dirigeants de Philly se positionnent idéalement pour les échéances de 2013. Cela tombe bien, c’est alors que les choses compteront…

Comments

Les plus populaires

Sixers-France se veut le lieu de rassemblement de la communauté des fans des Philadelphia 76ers. Site de référence sur la franchise, vous y retrouverez toute l'actualité concernant votre équipe favorite.

Fouillez dans les archives

Facebook

Copyright - Sixers-France © 2012-2016

To Top