CR/Résultats

Philadelphia Sixers @ New Orleans Hornets (77-62)

Après deux défaites consécutives face aux Knicks de Carmelo Anthony, les 76ers se déplaçaient à la Nouvelle Orléans pour affronter une équipe plus affaiblie qu’eux par les blessures. Ces Hornets là avaient tout de la victime expiatoire idéale. Les 48 minutes de jeu, n’auront pas démenti la prédictions. Les Sixers remportent une solide victoire face à une équipe qui manque de profondeur.

Durant une mi-temps, les deux équipes ont fait jeu égal. Les Hornets sont même rentrés au vestiaire avec une avance d’un point sur les hommes de Philly. Mais ils n’allaient plus se voir devant à la mène. Dès le début du troisième quart temps, les hommes de Doug Collins ont infligé un 10-0 aux locaux qui perdaient beaucoup trop de ballon. Malgré un nombre de rebonds captés inférieurs à celui de leurs adversaires du soir, les 76ers ont pris 15 shoots de plus. En limitant les hommes de Monty Williams à 10 points dans le troisième quart les sixers avaient fait le plus dur et pouvaient se contenter de gérer la partie.

Fort d’une avance de 10 points à l’entame du quatrième quart, Doug Collins commence à préserver ses hommes dans la perspective des deux prochains matchs à l’extérieur à Toronto et au TD Garden. Sont présents sur le parquet pour les premières minutes du dernier quart, Royal Ivey – Nick Young – Damien Wilkins – Spencer Hawes – Lavoy Allen. Il est vrai que Doug Collins pouvait se permettre ce turnover. Les 76ers ont été impressionnants en défense. Certes en face il s’agissait des Hornets, privés de leurs stars Anthony Davis et Eric Gordon, ainsi que du fils du Doc, Austin Rivers, mais à Philly, les absents étaient aussi légion.

La performance défensive collective des Sixers se résume en deux stats : les hornets ont shooté à 33% et ont commis 24 pertes de balles. Ces dernières furent la cause de 26 des 77 points des Sixers.

A 4 minutes de la fin de la rencontre, la salle de la Nouvelle Orléans était presque vide. Les Sixers alignaient alors les 5 joueurs ayant passé le plus de temps sur le parquet. Histoire de booster les stats? On regrettera que Doug Collins n’ait pas profité de cette avance pour accorder plus de temps de jeu à Arnett Moultrie. Mais c’est bien la seule chose (avec l’atroce efficacité extérieure) que l’on peut regretter ce soir. Certes, l’opposition était ce que la ligue compte de plus faible, mais les productions individuelles et collectives sont satisfaisantes. En particulier les prestations du backcourt ont convaincu. Jrue Holiday est de plus en plus l’homme qui fait en sorte que les choses se produisent. Il signe un nouveau double double avec 14 points, 12 passes, 5 rebonds, mais aussi 7 pertes de balles. Evan Turner s’est ressaisi et a livré une prestation correcte, marquée par quelques actions incompréhensibles, mais dont l’apport dans le match a été précieux notamment en début de partie où il s’est décidé à prendre les shoots ouverts et les a…rentré. Lui qui tournait à 28% signe un 7/15 pour 14 points. Son apport au rebond est toujours aussi efficace avec 8 prises. Son ratio passes (3) balles perdues (1) est aussi un signe de satisfaction, tant l’ancien numéro 2 de la draft avait multiplié les mauvais choix lors des matchs précédents. Seul Nick Young a encore déçu, avec un 1/7. L’ancien clipper cherche certainement à rattraper Rodney Stuckey dans le classement du pire %. Le famélique 4/22 derrière l’arc passerait presque inaperçu tant la victoire fut acquise contre une adversité faiblarde. Après tout autant que pareille performance se produise dans un match comme celui, et non au TD Garden.

Sur le plan comptable une victoire reste une victoire quelque soit l’état de forme de l’adversaire. Celle-là est bonne à prendre. Avant de se rendre à Boston puis à Toronto, les Sixers retrouvent un bilan à l’équilibre. Maintenir l’équilibre en fin de semaine, sans Bynum ni Richardson serait déjà une bonne chose de faîte…

Comments

Les plus populaires

Sixers-France se veut le lieu de rassemblement de la communauté des fans des Philadelphia 76ers. Site de référence sur la franchise, vous y retrouverez toute l'actualité concernant votre équipe favorite.

Fouillez dans les archives

Catégories

Facebook

Copyright - Sixers-France © 2012-2016

To Top