CR/Résultats

Les Sixers s’imposent chez le Magic. Quels enseignements pour la saison à venir?

Et c’est parti pour la saison de NBA. Enfin presque. Les Sixers ont foulé les parquets du Orlando Magic pour leur première opposition face à une franchise NBA lors de cette pré-saison. Sans Andrew Bynum encore indisponible, les Sixers se sont imposés face à une équipe du Magic en pleine reconstruction après le départ de leur big man, Dwight Howard.

Si les matchs de pré-saisons sont des matchs de préparations et doivent être analysés comme tel, il est possible de tirer quelques enseignements pour la future saison des pennsylvaniens. En effet, ce premier match semble confirmer toutes les analyses formulées cette intersaison, et les training camps.

  • Jrue Holiday a le potentiel pour devenir un des meilleurs meneurs de la ligue à condition qu’il prenne davantage ses responsabilités au scoring. Face au Magic, le meneur des Sixers a réalisé une performance de haut vol avec 27 points au compteur (avec un splendide 12/14 et un 3/4 à trois points). L’ex pensionnaire des Bruins a ajouté trois passes et 4 rebonds en seulement 20 minutes sur le parquet.
  • Les Sixers ont apporté les pièces adéquates à un effectif dont les menaces extérieures faisaient défaut. Avec les arrivées de Jason Richardson, Nick Young et de Dorell Wright, les hommes de Doug Collins sont désormais dangereux derrière l’arc. Et Nick Young s’est chargé d’en faire la démonstration avec une feuille de stats qui n’a rien à envier à ses meilleures périodes aux Wizards. Avec 22 points au compteur et un 3/4 à trois points, Young a fait peser durant les trente minutes qu’il a passé sur le parquet une vraie menace pour les floridiens. Dorell Wright s’est aussi gratifié d’un 3/4 derrière l’arc. Seul Jason Richardson a déçu dans ce domaine avec un 0/3.
  • Maalick Wayns confirmera certainement au cours de la saison régulière tous les espoirs que ses performances en summer league avait laissé naître chez les fans des Sixers. Doug Collins lui a laissé 24 minutes qu’il a utilisé à bon escient. S’il n’a pas été fiable au shoot (1/3), le meneur non drafté a compilé 6 passes et 7 rebonds, tout en faisant admirer sa vitesse et sa capacité à remonter la gonfle proprement tout en trouvant des bonnes positions pour ses coéquipiers.
  • Evan Turner est quant à lui passé à côte de son match au scoring, proposant un indigeste 2/12 au tir. Loin de ce que Doug Collins attend de lui. S’il règle la mire, Turner sera le joueur influent que l’on attend au Wells Fargo Center.
  • Arnett Moultrie n’a bénéficié que de trois minutes sur les parquets. Presque assez pour livrer une prestation résumant à la perfection ses qualités et défaut. Le jeune intérieur est parvenu en 180 secondes à capter un rebound, réaliser un contre, réussir deux lancers francs, mais aussi perdre une balle.

Avec la titularisation de l’ancien numéro 1 de la draft, Kwame Brown aux côtés de Spencer Hawes, Doug Collins a voulu tester ce qui ressemblera à son 5 de départ, une fois Bynum revenu de blessure.

Jrue Holiday – Jason Richardson – Evan Turner – Spencer Hawes – Andrew Bynum. 

Lavoy Allen et Thaddeus Young ont apporté ce que l’on attend d’eux lorsque le coach les a placé sur la parquet, ouvrant de nombreuses combinaisons possibles à l’intérieur. Doug Collins a un matériel de choix cette saison, à lui d’en tirer le meilleur. Seconde leçon samedi face aux Nets?

Les Highlights du match

Comments

Les plus populaires

Sixers-France se veut le lieu de rassemblement de la communauté des fans des Philadelphia 76ers. Site de référence sur la franchise, vous y retrouverez toute l'actualité concernant votre équipe favorite.

Fouillez dans les archives

Facebook

Copyright - Sixers-France © 2012-2016

To Top